Accueil > Agenda Conférences Séminaires Colloques Expositions > Agenda colloques, conférences et séminaires de philosophie

Agenda colloques, conférences et séminaires de philosophie

21 / 04 / 2017 | Maryse Emel webmestre, photos
Suite au Plan Vigipirate, munissez-vous de votre pièce d’identité. A noter : pour certains événements, il faut s’inscrire et se munir de l’invitation quand cela est indiqué

SEPTEMBRE 2017

- mercredi 13 septembre 2017
- jeudi 14 septembre 2017
- vendredi 15 septembre 2017
- samedi 16 septembre 2017

Colloque international : Saisir et gérer la peur : anthropologie de la peur en Grèce de l’Antiquité à l’ère chrétienne
* * *

Nous nous proposons de réunir un certain nombre de collègues intéressés par cette composante essentielle de l’expérience humaine avec comme terrain de re­cherche la Grèce ancienne, médiévale et moderne. Le colloque sera donc comparatiste dans la diachronie : on pourra dégager certaines nuances de rupture ou de continuité dans la manière dont on appréhende cette émotion, selon les époques et les circonstances.

Nous sommes ouverts à toute proposition d’approche, qu’il s’agisse d’aborder les aspects sociaux ou insti­tutionnels de la peur, ses manifestations individuelles ou collectives, ses déclencheurs réels ou imaginaires. La peur de l’ennemi, de la vengeance ou du cro­que-mitaine, de la mort ou de l’oubli, des dieux ou des tyrans, des animaux ou des châtiments, de la guerre ou l’épidémie, la crainte provoquée, raisonnable ou irraisonnée et bien d’autres encore peuvent être examinées. On peut aussi aborder l’usage qui en est fait, la manière dont on appréhende sa peur ou la peur d’autrui, à qui on l’attribue (à soi ou aux autres) et, enfin, « les chemins utilisés pour sortir du pays de la peur » (Delumeau 1978, p. 41). De même, la rhétorique de la peur ou ses représentations dans l’art. L’étude des réactions que la peur provoque selon les circonstances ou les agents en œuvre (immobilisation, combat ou fuite), ainsi que les symptômes révélant la peur peuvent également constituer des angles d’approche. Il s’agit de révélateurs de la manière dont chaque société envisage cette émotion, qui pourra être étudiée aussi bien à travers les comportements individuels ou collectifs qu’au travers du discours que chaque société prononce sur elle-même et ses peurs. Pour reprendre le mot de Lucien Febvre à propos du sentiment d’insécurité,

« Il s’agit essentiellement de mettre à sa place, disons de restituer sa part légitime à un complexe de sentiments qui, compte tenu des latitudes et des époques, n’a pas pu ne pas jouer dans l’histoire des sociétés humaines à nous proches et familières un rôle capital » (Lucien Febvre, « Pour l’histoire d’un sentiment : le besoin de sécurité », Annales ESC, 1956, p. 244).

Enfin, notons qu’un projet similaire d’examen collectif des continuités et de ruptures dans la longue durée de l’histoire de l’hellénisme a déjà vu le jour : voir Alain Bresson, Marie-Paule Masson, Stavros Perentidis et Jérôme Wilgaux, Parenté et société dans le monde Grec de l’Antiquité à l’Âge moderne. Colloque international (Volos 19-20-21 juin 2003), Bordeaux, Éditions Ausonius, 2006 [Études, 12]. ISBN 2-910023-60-5 & ISSN 1298-1990.

Organisateurs
Lena KORMA (École française d’Athènes)
Bernard LEGRAS (ANHIMA et Université Paris I : Panthéon-Sorbonne)
Maria PATERA (Hellenic Open University & Open University of Cyprus)
Stavros PERENTIDIS (Université Panteion)
Brigitte PÉREZ-JEAN (Université Paul-Valéry, Montpellier)
Jenny WALLENSTEN (Swedish Institute at Athens).

Télécharger le Programme
Mercredi 13 septembre 2017
Session inaugurale

Université Panteion, Salle des fêtes « Aristote »

17.30-18.00 : Accueil
18.00-18.30 : Ouverture du colloque. Salutations de bienvenue.
18.30-19.30 : Philippe BORGEAUD, La peur comme acteur de l’histoire des religions.
19.30-20.30 : Angelos CHANIOTIS, Dealing with collective fear in the Greek world.
Jeudi 14 septembre 2017
9.00-9.30 : Accueil

1ère session. Lieux d’expression de la peur

Présidence : Angelos CHANIOTIS et Stella GEORGOUDI

9.30-9.50 : Eric PERRIN-SAMINADAYAR, La peur indicible ?
9.50-10.00 : Discussion
10.00-10.20 : Jenny WALLENSTEN, Fearful names. Reflections on terrifying divine epithets.
10.20-10.30 : Discussion
10.30-10.50 : Maria E.G. XANTHOU, Metus hostilis : rhetorical configurations of fear in Isocrates and Demosthenes.
10.50-11.00 : Discussion
11.00-11.20 : Brigitte PÉREZ-JEAN, La peur comme affect dans la philosophie hellénistique et le moyen platonisme.
11.20-11.30 : Discussion
11.30-11.40 : Discussion générale.
11.40-12.10 : pause-café

2ème Session. Lieux d’expression de la peur : suite

Présidence : Philippe BORGEAUD

12.10-12.30 : Julien DU BOUCHET, La peur dans la littérature divinatoire.
12.30-12.40 : Discussion
12.40-13.00 : Véronique MEHL, Approche sensible et inscriptions somatiques de la peur dans le monde grec antique.
13.00-13.10 : Discussion
13.10-13.30 : Cléo CARASTRO, Qui a peur des katadesmoi ? Anthropologie de la peur et agency des objets rituels en Grèce ancienne.
13.30-13.40 : Discussion
13.40-13.50 : Discussion générale.
3ème session. Représentations imagées de la peur

Présidence : Bernard LEGRAS

16.10-16.30 : Anthi DIPLA, Alarm, fear, resistance and submission on classical Athenian vases.
16.30-16.40 : Discussion
16.40-17.00 : Françoise FRONTISI-DUCROUX, La Gorgone, figure de la peur.
17.00-17.10 : Discussion
17.10-17.30 : Athanasios SÉMOGLOU, Craindre Dieu : illustrations de la terreur et mise en scène de la peur dans l’art chrétien de l’antiquité tardive.
17.30-17.40 : Discussion
17.40-18.00 : Valentina CANTONE, Formes de la peur dans l’art byzantin : images, contextes, modèles.
18.00-18.10 : Discussion
18.10-18.20 : Discussion générale.
Vendredi 15 septembre 2017
9.00-9.30 : Accueil

4ème session. Peurs guerrières et craintes héroïques

Présidente : Jenny WALLENSTEN

9.30-9.50 : Angeliki PETROPOULOU, Achilles as a βιαιοθάνατος who causes fear and terror.
9.50-10.00 : Discussion
10.00-10.20 : Kerasia STRATIKI, La peur des héros. Le culte héroïque utilisé pour vaincre la peur.
10.20-10.30 : Discussion
10.30-10.50 : Vassilios KOKKOS, Phobos, le terrible fils d’Arès. Maîtriser la peur au combat en Grèce antique.
10.50-11.00 : Discussion
11.00-11.20 : Jean-Christophe COUVENHES, La peur du rouge : la phoinikis des soldats spartiates comme moyen de maîtriser la peur au combat.
11.20-11.30 : Discussion
11.30-11.40 : Discussion générale.
11.40-12.10 : pause-café.

5ème session. La peur de l’autre

Présidente : Brigitte PÉREZ-JEAN

12.10-12.30 : Typhaine HAZIZA, La peur à parts égales ? Pour une tentative de nouvelle approche des relations entre Grecs et Égyptiens avant Alexandre.
12.30-12.40 : Discussion
12.40-13.00 : Bernard LEGRAS, La peur de l’autre dans l’Egypte multiculturelle des Ptolémées.
13.00-13.10 : Discussion
13.10-13.30 : Konstantinos MOUSTAKAS, Fear of the Turk and its impact on late Byzantine mentality.
13.30-13.40 : Discussion
13.40-13.50 : Discussion générale.
6ème session. La peur de la mort : souillure et peine capitale

Présidente : Maria PATERA

16.00-16.20 : Stella CHRYSSOULAKI, Theosevios AGGOURAS et Ioannis PAPPAS, Behaviors and emotions towards death. The case of Phaleron cemetery.
16.20-16.30 : Discussion
16.30-16.50 : Stella GÉORGOUDI, La peur de la souillure : une question insignifiante ?
16.50-17.00 : Discussion
17.00-17.20 : Bernard ECK, La peine de mort dans le monde grec antique : peur et dissuasion.
17.20-17.30 : Discussion
17.30-17.50 : Dimitris ANTONIOU, La peur et la stupeur : attitudes populaires envers le spectacle d’exécution pénale dans la Grèce du XIXe siècle.
17.50-18.00 : Discussion
18.00-18.10 : Discussion générale.
Samedi 16 septembre 2017
Swedish Institute at Athens

9.00-9.30 : accueil.

7ème session. La peur de(s) Dieu(x)

Présidence : Angeliki PETROPOULOU et Athanasios SEMOGLO

9.30-9.50 : Maria PATERA, Représentations grecques de la « superstition » : réflexions sur les gestes et les concepts liés à la peur des dieux.
9.50-10.00 : Discussion
10.00-10.20 : Georges ARABATZIS, Crainte et eusebeia dans la pensée byzantine.
10.20-10.30 : Discussion
10.30-10.50 : Despina IOSIF, Fear ought to be constant, as the desire to attain salvation. Beneficial aspects of fear in early Christian circles. Some preliminary thoughts.
10.50-11.00 : Discussion
11.00-11.20 : Béatrice CASEAU, Comment gérer la peur des idoles à Byzance.
11.20-11.30 : Discussion
11.30-11.50 : Stavros PERENTIDIS, Phobêron kritêrion : la peur dans le tribunal byzantin.
11.50-12.00 : Discussion
12.00-12.10 : Discussion générale.
12.10-12.40 : Pause-café

8ème session. Peurs collectives et/ou imaginaires

Président : Stavros PERENTIDIS

12.40-13.00 : Caroula ARGYRIADIS-KERVÉGAN, Qui a peur du droit d’association ? Les juristes grecs du XIXe siècle et la question des coalitions.
13.00-13.10 : Discussion
13.10-13.30 : Kostoula KALOUDI, Peur et insécurité dans le cinéma grec.
13.30-13.50 : Discussion
13.50-14.00 : Discussion générale.
9ème session

16.00-17.00 : Conclusions par

Philippe BORGEAUD,
Angelos CHANIOTIS,
Lena KORMA,
Bernard LEGRAS,
Maria PATERA,
Stavros PERENTIDIS,
Brigitte PÉREZ-JEAN
Jenny WALLENSTEN.

LIEUX
Université « Panteion » des Sciences Sociales et Politiques, Salle des Fêtes « Aristote » - Leophoros Syngrou 136
Athènes, Grèce (GR17671)

CONTACTS
Stavros Perentidis
courriel : perentid [at] otenet [dot] gr
Maria Patera
courriel : maria [dot] patera1 [at] gmail [dot] com

Jeudi 21 septembre 2017

Séminaire étude du politique

Émancipation et possible(s)
(Amphi Turing)

Théories et pratiques de l’émancipation : regards croisés
The theories and practices of emancipation - comparative approaches

Présentation

Le séminaire « Théories et pratiques de l’émancipation : regards croisés » se tient depuis janvier 2015 à l’Université Paris Diderot, et est adossé à une Action structurante de l’Université, intitulé "La fabrique du politique : émancipations, utopies, radicalisations. Une approche interdisciplinaire du politique"", et hébergé par l’Institut des Humanités de Paris (IHP). Il aura lieu un jeudi par mois, de 17h à 20h, de janvier à décembre 2017, à l’Université Paris Diderot. Chaque séance sera composée de deux interventions, émanant de deux disciplines différentes, autour d’un sujet, d’une problématique ou d’un thème commun. Comme pour les années passées, la séance d’octobre sera une demie-journée d’études, consacrée cette année à « Émancipation et démocratie » : cette séance débutera exceptionnellement à 15h.

L’accès au séminaire est libre, sans inscription préalable.

Argumentaire
L’émancipation est un concept de plus en plus galvaudé dans les sciences sociales : sa présence croissante dans les manifestations scientifiques et dans le champ éditorial l’associe souvent aux pratiques de résistance des dominés, à la subversion des ordres normatifs, aux processus de subjectivation politique, à la construction d’un conflit perçant l’espace public. En raison de sa polysémie constitutive et de la multiplicité de ses usages, l’on peine toutefois à clarifier son assise empirique. À ce problème de flou conceptuel, qui nécessiterait en soi une réflexion sur les frontières et les limites du concept, s’en ajoute un autre : la plupart du temps les analyses sur les processus d’émancipation sont étroitement imbriquées à des théories préalables de l’émancipation ou à des idéologies émancipatrices, à leur tour supposant un engagement axiologique de la part du chercheur. Cette articulation entre le positif, le normatif et l’idéologique est rarement questionnée dans les travaux sur l’émancipation. Le but de ce séminaire est d’inaugurer une réflexion interdisciplinaire et critique sur « ce que s’émanciper veut dire » en sciences sociales afin 1) de clarifier les frontières du concept, les problèmes posés par son usage, les écueils normatifs qu’il suppose ; 2) de penser les usages contemporains du concept en relation à son archéologie, dans les sciences sociales, la psychanalyse, la philosophie, l’art et la littérature ; 3) de réfléchir au positionnement axiologique du chercheur souhaitant objectiver des processus d’émancipation, entre une « impossible » neutralité et les écueils d’un engagement militant ; 4) de définir un protocole critique adapté à la saisie des processus émancipatoires.

Haud Gueguen (philosophe, CNAM) et Laurent Jeanpierre (politiste, Université Paris 8) : « Le possible comme catégorie critique »
Quentin Deluermoz (historien, Université Paris 13) « Le possible, une catégorie historique pour penser l’émancipation ? Le cas du XIXe siècle »

Samedi 23 Septembre 2017


- 9h-16h30
- Technologies du soi : normativité et subjectivité dans l’auto-mesure
Journée d’étude du GT 41 « Corps, Technique et Société » de l’L’Association française de sociologie (AFS)

* * *

La diffusion de plus en plus importante des capteurs embarqués, permettant une prolifération de données sur l’activité physique, se révèle un objet au cœur des problématiques du groupe « Corps, technique et société ». C’est en effet un terrain idéal pour questionner les rapports entre, d’une part, le corps comme support matériel de la relation subjective au monde et, d’autre part, la production technico-sociale des normes par lesquelles les conduites corporelles sont encadrées. Afin d’éviter un regard surplombant sur ce phénomène qui opposerait un corps « naturel » à un corps « normalisé », cette journée d’étude se propose de questionner le processus technico-social par lequel les capteurs d’activité produisent des normes. C’est justement afin d’ouvrir la boîte noire, tant technique que sociale, de la « normativité » des instruments d’auto-mesure, que la journée d’étude convie à dialoguer des intervenants qui s’intéressent à des aspects complémentaire de la « norme ».

Programme

9h00 Introduction générale : Mesure et normativité : deux questions ouvertes de la socio-anthropologie du corps. Marina Maestrutti ; Mauro Turrini ; Marco Saraceno
9h20 Keynote : Datafication of health and self-care, Minna Ruckenstein (KTK/University of Helsinki)

Séance 1 : Se mesurer entre réhabilitation et prévention

[Modératrice : Marina Maestrutti – CETCOPRA/Université Paris 1]

10h00 Objets connectés, sujets déconnectés : perspectives d’utilisateurs de technologies numériques d’auto-mesure, Alexandra Soulier (Université de Toulouse/INSERM) et Pascal Ducournau (Université de Besançon)
10h30 Se quantifier quand tout a échoué ? Esquisse d’analyse des promesses de l’accompagnement sur mesure de la consommation de tabac, Eric Dagiral (CERLIS/Université Paris Descartes)
11h00 - 11h15 pause-café

11h15 Outils de self-tracking "Alimentation / activité physique" et appartenance sociale : entre normalisation et appropriations singulières, Faustine Regnier (ALISS/INRA)
11h45 Déploiement d’une norme relative au nombre de pas en Suisse. Assureurs, santé publique et laboratoires : interactions autour de logiques différentes, Bastien Presset (ISSUL/Université de Lausanne)
12h15-13h30 pause déjeuner

Séance 2 : Incorporer les normes entre automesure, sport, bien-être

[Modérateur : Thierry Pillon – CETCOPRA/Université Paris 1]

13h30 De la « sortie du laboratoire » à la sortie du terrain. Pour une histoire de l’enregistrement des variations physiologiques dans la pratique de la course à pied, Marco Saraceno (CETCOPRA/Université Paris 1)
14h00 Normes et carrières de la mesure du soi : quel est le but des coureurs et marcheurs ?, Mauro Turrini – (Université de Nantes)
14h30 Compter ses pas : pour quoi faire ? Anne-Silvye Pharabod (Orange Labs/SENSE)
15h00-15h15 pause-café

Séance 3 : Gouvernance des données personnelles

[Modérateur : Ashveen Peerbaye – LISIS/Université Paris-Est Marne-la-Vallée]

15h15 Les informations liées à la santé produites par le Quantified self : questions juridiques, Emmanuelle Rial-Sebbag (UMR1027/INSERM), Morgane Roques (UMR1027/INSERM) et Florence Taboulet (UMR1027/ Université Paul Sabatier de Toulouse)
15h45 Titre à confirmer, Antonio Casilli (SID/Telecom ParisTech) et Paola Tubaro (LRI/CNRS)
16h15 Synthèse et bilan des travaux
16h30 fin des travaux

Comité scientifique
Marina Maestrutti : Marina.Maestrutti@univ-paris1.fr
Marco Saraceno : Marco.Saraceno@univ-paris1.fr
Mauro Turrini : mauroturrini@gmail.com

LIEUX

Salle Halbwachs, esc C 1er étage - 17, rue de la Sorbonne
Paris, France (75)

CONTACTS
Marco Saraceno
courriel : ma [dot] saraceno [at] gmail [dot] com


OCTOBRE 2017
du 2 au 8 octobre 2017

LANGRES 2017
- Programme Langres 2017 : la nature

Du 5 octobre 2017 au 6 octobre 2017

- Destins du génie au XIXe s. : réévaluation scientifique et démystification (Paris Sorbonne)

« Il est des caractères généraux qui attestent clairement que l’homme de génie est un dégénéré, qu’ainsi que les enfants des ivrognes, des syphilitiques, des sourds, des poitrinaires, des névropathiques, il est une victime de l’hérédité. » Victor Cherbuliez, Revue des Deux Mondes, 1897.

Sur deux jours, ce colloque souhaite ouvrir une réflexion transdisciplinaire sur la réélaboration collective de la notion de génie, au confluent des discours philosophique, scientifique et artistique, et sur son impact dans la production littéraire de la seconde moitié du XIXe siècle.

Jeudi 5 octobre 2017
9h30 : Accueil des participants
10h : Introduction (Ugo Batini & Marine Riguet)
10h15-11h : Céline Cherici : « Le cerveau, siège du génie et de la folie : de l’anatomo-pathologie à l’exploration électrique »
11h-11h45 : Serge Nicolas : « Le génie de Zola étudié par Édouard Toulouse au moyen de l’instrumentation de laboratoire »
11h45-12h30 : Bernard Andrieu : « La psychologie des cancres : quel cerveau entre Beaunis et Binet 1870-1911 ? »
12h30-14h : Déjeuner
14h-14h45 : Ugo Batini : « Schopenhauer : chair et sang du génie »
14h45-15h30 : Guillaume Tonning : « Faire mourir le génie de froid : le programme positiviste de Nietzsche »
15h30-16h : Pause-café
16h-16h45 : Arnaud Bouaniche : « L’action de la Nature dans l’Histoire : le génie selon Gabriel Tarde »
16h45-17h30 : Arnaud François : « « Distraction » de l’artiste, « distraction » de la nature : le génie chez Bergson »
17h30-18h : Discussion

Vendredi 6 octobre 2017
10h-10h45 : Wilda Anderson : « L’écologie du génie »
10h45-11h30 : Lola Stibler : « Hippolyte Taine et les théories du génie : l’individu et le national »
11h30-12h15 : Marine Riguet : « Le génie névropathique en critique, diagnostic d’un mal littéraire »
12h15-14h30 : Déjeuner
14h30-15h15 : Romain Enriquez : « L’inconscient aux sources du génie (1850-1900) »
15h15-16h : Riccardo Barontini : « Imagination créatrice et génie chez Théodule Ribot »
16h-16h45 : Ann Jefferson : « Le temps du génie »
16h45-17h30 : Discussion & conclusion
RESPONSABLE : Marine Riguet & Ugo Batini
Lieu : Maison de la Recherche, Paris IV-Sorbonne, 28 rue Serpente, 75006 Paris


NOVEMBRE 2017
Samedi 18 novembre 2017

Conférence : Un impératif platonicien dans son interprétation en philosophie islamique (par Christian Jambet, Directeur d’études
à l’École pratique des Hautes Études (Section des sciences religieuses), chaire : Philosophie en islam.)
16 h 00 - 18 h 00

« S’assimiler à Dieu dans la mesure du possible » (Théétète 176 b) : un impératif platonicien dans son interprétation en philosophie islamique


Rien n’est plus récurrent que le motif de l’assimilation à Dieu, lorsque les philosophes de l’islam déterminent quelle est la finalité de l’amour de la sagesse. Expressément légitimé par la référence au « divin Platon » considéré comme le « guide des philosophes », ce motif est lié à la thématique de l’évasion loin du monde inférieur. Il est inévitablement placé dans une perspective où l’unification avec le Principe divin doit faire face aux données élémentaires de la religion de l’islam, ce qui en modifie considérablement la nature et la portée. Unification, assimilation, ressemblance entre l’homme parfait, idéal de la philosophie et son modèle divin, ascension et purification éthique, préparant la complète réalisation du bonheur par la science et la connaissance divine, telles sont les thématiques par lesquelles est pensée la seule forme de libération de l’homme hors de sa condition servile. Nous présenterons quelques-uns des aspects de cette configuration de la philosophie islamique, en nous appuyant principalement sur les œuvres de deux philosophes majeurs, le sunnite Shihâb al-Dîn Yahyâ Sohravardî (m. 1191) et le shî’ite Mullâ Sadrâ Shîrâzî (m. 1640).

Lieu à préciser


DECEMBRE 2017

JANVIER 2018

FEVRIER 2018

MARS 2018

AVRIL 2018

MAI 2018

JUIN 2018
 

Agenda

    29 / 08 / 2016

    Calendrier scolaire 2016-2017

    11 / 11 / 2016

    PAF 2016-2017

    13 / 11 / 2016

    Calendrier 2016-2017 des concours d’enseignement

    21 / 04 / 2017

    Agenda colloques, conférences et séminaires de philosophie

Fil twitter de @philosocreteil

  • 9 juillet 2017

    Le musée des mots lien via @wordpressdotcom
  • Festival du jazz et des arts Auberjazzday lien
  • Festival du jazz et des arts Auberjazzday #ParisByNight
  • 8 juillet 2017

    lien
  • 5 juillet 2017

    The Maryse Emel Daily est sorti de presse! lien Les unes d'aujourd'hui via @nonfiction_fr
0 | 5 | 10 | 15