Mort
  • Entre les vivants et les morts. Enjeux politiques du deuil
    Philippe Sabot
    14/12/2015
    Conférence donnée par Philippe Sabot dans le cadre des Lundis de la philosophie. De quoi le deuil est-il l’expérience ? Pour chacun d’entre nous, il est d’abord l’expérience, l’épreuve même, d’une vulnérabilité, en ce qu’il nous expose au c...

Hélène DEVISSAGUET, La mort, phénomène de la vie Dossier - PDF EEE

  • Feu la mort : deuil, survie, résurrection
    Jacob Rogozinski
    02/10/2014
    Conférence de Jacob Rogozinski lors du colloque Derrida à venir, questions ouvertes organisé par l’ENS et l’IMEC Feu la mort : c’est d’abord une citation détournée, une allusion au titre d’un livre de Derrida, Feu la cendre, admirable médita....
  • Ce qui est absolu, le refus de la mort ou la défense de la vie
    vendredi 18 octobre 2013
    Conférence donnée dans le cadre du colloque « Vers l’interdiction absolue de la peine de mort : perspectives philosophiques et juridiques », organisé par le département de Philosophie avec le soutien du Labex TransferS.

Frédéric Worms s’intéresse, en s’appuyant sur une thèse majeure de Derrida, à la reconstruction de la question de la peine de mort : « Ce qui fait surgir le problème de la peine de mort est qu’on la présente comme la réponse ultime à des crimes ultimes, qui eux-mêmes impliquent la mort. » Son exposé s’articule autour de trois questions : pourquoi la peine de mort ne peut pas être une réponse ? Or, si la peine de mort n’est pas la réponse, alors comment l’humanité peut y répondre ? Enfin, paradoxalement la défense de la vie conduit à la justification de la peine de mort, ce qui amène à une question plus générale de la vie et de la mort.

  • Intervention de Robert Badinter sur la peine de mort
    vendredi 18 octobre 2013
    Intervention de Robert Badinter dans le cadre du colloque « Vers l’interdiction absolue de la peine de mort » organisé par le département de Philosophie avec le soutien du Labex TransferS. (Coordination Marc Crépon et Jean-Louis Halpérin). Avec la participation de Mireille Delmas-Marty, professeur honoraire au Collège de France.

Conférence donnée dans le cadre du colloque « Vers l’interdiction absolue de la peine de mort : perspectives philosophiques et juridiques », organisé par le département de Philosophie avec le soutien du Labex TransferS (Coordination Marc Crépon et Jean-Louis Halpérin).

Marc Crépon part d’un fait divers et d’une lecture croisée de Camus et Derrida, pour une réflexion sur l’incroyable survivance de la peine de mort, « un nouveau meurtre » tel que le décrit Camus, et l’attachement qu’elle suscite dans nos sociétés modernes.

  •