La philosophie dans l’Académie de Créteil
Enseignement, formation, ressources, informations et réunions des professeurs de philosophie de l’Académie de Créteil.

Enseignement, formation, ressources, informations et réunions des professeurs de philosophie de l’Académie de Créteil.

Colloques, conférences et séminaires de philosophie Avril 2019
logo imprimer

Suite au Plan Vigipirate, munissez-vous de votre pièce d’identité.
A noter : pour certains événements, il faut s’inscrire et se munir de l’invitation quand cela est indiqué

Lundi 1 avril 2019

Lundi 1 avril 2019

Les lundis de la philosophie
Voici le programme du séminaire pour le second semestre.
lieu à l’ENS (45 rue d’Ulm) en salle Jean Jaurès, de 17h à 19h.

Francis Wolff (Ecole normale supérieure, Paris)
Qu’y a-t-il donc ?

Mardi 2 avril 2019

Mardi 2 avril 2019

Séminaire "Textes fondateurs" Présentation du séminaire
Séminaire coordonné par : Céline Bouillot, Laurie Bréban, Sofia Valeonti

Le "séminaire textes fondateurs" a pour enjeux l’élargissement et l’approfondissement des connaissances en histoire de la pensée économique, à travers l’étude d’articles fondateurs de la théorie économique. Le séminaire ne privilégie pas un domaine particulier de la pensée économique puisque les textes sélectionnés concernent non seulement des branches telles que la macroéconomie et la microéconomie, mais aussi l’économie des institutions et la philosophie économique. Pour satisfaire ces objectifs, les séances du "séminaire textes fondateurs" durent deux heures et sont organisées en trois étapes :
 
-* La première étape est une présentation d’une heure de l’article par un chercheur historien ou non-historien de la pensée économique reconnu comme spécialiste du thème abordé. Dans une perspective historique, cette présentation doit mettre l’accent sur sa problématique, ses implications, sa réception ainsi que sur sa critique
 
-* La deuxième étape laisse la possibilité aux personnes présentes de poser des questions sur l’article afin d’améliorer sa compréhension
 
-* La troisième étape consiste en un débat autour des enjeux de l’article étudié.


Accès : Maison des Sciences Economiques, 106-112 bd de l’Hôpital, 75013 Paris (Métro : Campo-Formio ou Place d’Italie. Autobus : 57, 67, 27, 83 et 47).

Contact : Céline Bouillot, Sofia Valeonti

La séance portera sur un texte de la Théorie générale de Keynes, en présence de Jean Cartelier, Professeur à l’Université Paris Ouest, le 2 avril 2019 de 17 h 30 à 19 h 30.

Jeudi 4 avril 2019

Jeudi 4 avril 2019


Les jeudis de l’HPS 2018-2019

17:00 - 19:00
ENS, 45 rue d’Ulm, Salle Cavaillès
Département de philosophie

Les Jeudis de l’histoire et de la philosophie des sciences, séminaire du département de philosophie, organisés par Lucie Fabry, Mathias Girel et Ange Pottin

Programme

  • Marie Gaille (Laboratoire SPHERE, CNRS-Paris Diderot-Paris I),
    Régimes de preuve en santé environnementale et démarche interdisciplinaire
Jeudi 4 avril 2019

Centre Léon Robin
Séminaire Aitia / Pathos - La doctrine aristotélicienne des émotions

CAUSES, PASSIONS, ACTIONS (II)
14h30-18h30 (Maison de la Recherche, salle D040)

Stefano MASO (Venezia Ca’ Foscari) : Voluntas, instrument de la raison ? La perspective stoïcienne

Vendredi 5 avril 2019

Vendredi 5 avril 2019


Séminaire de philosophie hellénistique et romaine

  • Isabelle Koch (Université Aix-Marseille) : « Persona chez Augustin : de la théologie à l’anthropologie »
  • Liza Méry (Université de Poitiers) : « La notion de personnage romanesque : l’exemple du Satiricon de Pétrone »

Lieu : Université Paris-Nanterre, bâtiment Weber, salle Séminaire 1

Vendredi 5 avril 2019

16h-19h

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne
(UMR 8103, CNRS-Paris 1)
Centre de Philosophie Contemporaine de la Sorbonne
NoSoPhi

Table ronde "Le démon de la politique. Autour de l’œuvre de Mario Tronti"
Evénement ouvert à toute personne intéressée, après inscription préalable à l’adresse suivante : tronti.paris1@gmail.com.

Lieu : Salle 216 – Place du Panthéon

avec :

Mario Tronti, Etienne Balibar, Antonio Negri

La séance sera présidée par Jean-François Kervégan (Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et introduite par Jamila Mascat (Université d’Utrecht)

Vendredi 5 avril 2019

16h-19h

Atelier de traduction et d’étude des Manuscrits du groupe C de Husserl

Organisation : Dominique Pradelle et Claudia Serban
29 rue d’Ulm, salle 235B. (l’entrée du 29 rue d’Ulm se fait par le 24 rue Lhomond)

Les Manuscrits du groupe C de Husserl, rédigés entre 1929 et 1934 et édités par Dieter Lohmar en 2006 sous le titre Späte Texte über Zeitkonstitution (Textes tardifs sur la constitution du temps), représentent la dernière étape de la pensée husserlienne de la temporalité, qui commence à s’élaborer dans les Leçons pour une phénoménologie de la conscience intime du temps en 1905 à Göttingen et se poursuit, en 1917-1918, dans les fameux Manuscrits de Bernau (édités en 2001 et traduits en français en 2010). En même temps, par une variété et une richesse thématique qui peuvent parfois surprendre par leur éclectisme, les Manuscrits du groupe C offrent un aperçu particulièrement saisissant de la philosophie tardive de Husserl. Notre atelier, dont les travaux ont commencé en 2014-2015 et qui s’est poursuivi en 2016-2017 et 2017-2018, se propose de fournir une traduction collective intégrale de ce volume. Les séances donneront l’occasion à chaque participant de présenter sa traduction d’un texte précis et de la soumettre à la discussion. Elles sont ouvertes à tout chercheur s’intéressant à l’œuvre de Husserl comme à tout germaniste.

  • Maria Gyemant, présentation d’une partie du texte C 17
Vendredi 5 avril 2019

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne (UMR8103)
Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne
École Pratique des Hautes Études, chaire « Arts du langage et théologie au Moyen Âge »
Institut des sciences juridiques et philosophiques de la Sorbonne (UMR 8103, CNRS/U. Paris 1)

Irène ROSIER-CATACH (CNRS-UMR 7597/EPHE), Bruno AMBROISE (CNRS, ISJPS), Philippe

TTGEN (U. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ISJPS), Corinne LEVELEUX-TEXEIRA (U. d’Orléans)

Le blasphème, perspectives historiques et théoriques 2018-2019

Le séminaire de 2018-2019 prendra la suite des séminaires de 2016-2017 et 2017-2018. La recherche vise à aborder la question du blasphème sous des angles multiples : étude des textes sources ; leur interprétation dans les traditions juive, chrétienne, musulmane ; réalité et contenu des accusations de blasphème, frontière avec d’autres accusations (sacrilège, idolâtrie, etc.) ; dimensions religieuse, politique et juridique du blasphème (Moyen Âge, période de la Réforme, époques moderne et contemporaine) ; blasphème en mots et en images (caricatures, films, histoire de l’art) ; le blasphème dans les textes littéraires ; injures, insultes et blasphèmes dans la philosophie du langage contemporaine et les études anthropologiques


Le vendredi de 15h à 18h (salle D052, EPHE, Sorbonne, Esc. E, 1er étage)

Samia KHICHANE (Université Sorbonne Nouvelle), Injure et blasphème en Kabylie
Intervenants : Bruno AMBROISE (CNRS, ISJPS), Michel DE FORNEL (EHESS, LIAS)

Samedi 6 avril 2019

Samedi 6 avril 2019

Séminaire Wittgenstein 2018-2019 : formes logiques et formes de vie

Organisé par Christiane Chauviré, Pierre Fasula et Sandra Laugier
10h30-12h30
Lieu : Sorbonne, Université Paris 1, UFR de philosophie, 17, rue de la Sorbonne, Paris 5e, escalier C, 1erétage, droite, salle Lalande

Le séminaire porte depuis 2015 sur le concept de forme de vie qui se situe aujourd’hui au confluent de la philosophie de Wittgenstein et de la Théorie critique, du biopolitique, du pragmatisme et de l’anthropologie de la vie. Il s’agit d’explorer l’intrication du social (sens horizontal) et du biologique (sens vertical) dans les forms of life, et l’intégration de formes vitales (Lifeforms) dans les formes ordinaires du langage et de la vie.
En 2018-2019, le séminaire sera consacré à la relation entre formes logiques et formes de vie. Cela peut être compris comme une manière de replacer les premières dans les secondes, mais aussi d’évaluer le rôle des formes logiques et de raisonnement dans la forme de vie humaine.

Andrea Kern (Universität Leipzig)
« The role of self-consciousness in human life »

Renseignements et inscriptions : Pierre.Fasula@univ-paris1.fr

Samedi 6 avril 2019

10h45-12h45, Salle de formation de la bibliothèque de la Sorbonne

Séminaire Hegel

Ricardo TASSINARI (Université de Marillia, Brésil), « L’esprit absolu et la fin de l’histoire et de la philosophie »

Lundi 8 avril 2019

Lundi 8 avril 2019

Séminaire « Philosophies allemandes » – 2018-2019

18h00 à 20h00
Jacques Bouveresse (Collège de France, Paris) : « L’être et le devoir-être : Kant, Kelsen, Karl Kraus. »

UFR de Philosophie - D007
17, rue de la Sorbonne
75231 Paris Cedex 05

Tél. : (33) 01 40 46 27 93
hiphimo-sorbonne@univ-paris1.fr

Les séances ont lieu à l’UFR de philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (17, rue de la Sorbonne, escalier C, 1erétage), en salle Halbwachs au premier semestre et en salle Cavaillès au second.

Jeudi 11 avril 2019

Jeudi 11 avril 2019


L’héritage philosophique de l’Antiquité à l’époque tardo-antique et médiévale
Séminaire dirigé par Anca Vasiliu

Ousia : essence ou substance ?

14h30-18h30, Sorbonne Université, Maison de la recherche, salle D040 (rdc)

  • Eyjolfur K. Emilsson (Univ.d’Oslo) : Being and thinking in Plotinus : which comes first or are they equal ?
  • Sylvain Roux (Univ. de Poitiers) : Plotin : être et substrat (titre à préciser)
Jeudi 11 avril 2019

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne (UMR 8103, CNRS-Paris 1)
Centre de Philosophie Contemporaine de la Sorbonne

MINAIRE NoSoPhi ‘Normes, Sociétés, Philosophies’

Centre de Philosophie Contemporaine de la Sorbonne
Institut des Sciences Juridique et Philosophique de la Sorbonne
UMR 8103 – CNRS Paris 1 Panthéon Sorbonne

Salle D622 Centre Sorbonne, 16h – 18h
http://nosophi.univ-paris1.fr/groupes/SeminaireNosophi.htm

Organisé par Philippe Crignon et Yann Schmitt

Claude GAUTIER (ENS Lyon)
Entre expérience et pratique : quelques hypothèses de lecture de Dewey et Bourdieu
Répondante : Marie GARRAU (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)


En raison des mesures de sécurité en vigueur, toute personne ne possédant ni carte professionnelle, ni carte d’étudiant d’une institution ancrée en Sorbonne doit s’inscrire plusieurs jours à l’avance à l’adresse : . Pour tout renseignement, yannschmitt@me.com

Jeudi 11 avril 2019

20h-22h
Séminaire de recherche organisé et animé par Dorothée Legrand
Archives Husserl, CNRS, Ecole normale supérieure

RESTE

Reste. Ce qui est encore présent. Ce qui n’est pas perdu, jeté, abandonné, détruit, malgré la destruction, l’abandon, le rejet, la perte. Reste. Ce qu’il reste de l’enfance, ce qu’il reste après la mort, ceux qui restent, encore, ce qui survit, subsiste, persiste, demeure, ce qui hante, résiste, encore. Reste. Ce qui excède la soustraction : la différence, le fragment, le reliquat, la relique. Reste. Le vestige, la ruine, le débris, le détritus, la cendre, le cadavre. Reste. Ne meurt pas, n’y reste pas, reste : demande, prière. Reste. Encore. N’en restons pas là, il reste à dire, il reste à faire.
Si l’étymologie lie reste à la stabilité et à l’arrêt, la fertilité de ce seul mot reste nous invite plutôt à le lire comme la trace d’un geste, comme un tracé qui aura toujours déjà commencé et n’aura encore jamais été achevé. C’est ce tracé qui orientera notre travail cette année.

Pour l’année 2018-19, ce séminaire se tiendra à l’Ecole Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris
Salle Beckett, de 20 à 22 h, les jeudis

Vendredi 12 avril 2019

Vendredi 12 avril 2019

17h-19h
Salle NoSoPhi

Séminaire « Pratiques extra-philosophiques de la philosophie. Dialogues autour d’A. Kojève »

Séminaire du Collège International de Philosophe, organisé et animé par Jamila Mascat et Sabina Tortorella - en partenariat avec l’Istituto Italiano per gli Studi Filosofici de Naples Programme et informations complets

  • Philosophie et économie : Vers un nouvel ordre européen ?
    Teresa Pullano, Université de Bâle
    Elodie Djordjevic, Université Paris 2 Panthéon-Assas

À l’occasion du cinquantième anniversaire de sa mort en 1968, ce projet propose une relecture sélective des œuvres du Kojève de la maturité autour de sept axes thématiques : le droit, le pouvoir, l’économie, l’histoire, l’esthétique, la psychanalyse et, finalement, la science.

Dans le but de rendre hommage aux travaux de cet intellectuel éclectique et versatile qui a traversé plusieurs domaines de la connaissance, cette recherche trouve son point de départ dans le constat de la disparition de Kojève de la scène philosophique et académique contemporaine.

Après les célèbres leçons sur la Phénoménologie de l’esprit livrées à l’École pratique des hautes études dans les années 1930, leçons qui ont inauguré un tournant crucial dans la réception française de Hegel et déterminé la renommée de Kojève au sein du débat philosophique de l’époque, il convient de relever un manque d’intérêt à l’égard de la pensée élaborée par le philosophe russe dans les décennies suivantes.

La publication des œuvres tardives de Kojève au cours des années 2000, notamment en France et en Italie (Kojève 2002 ; 2004a ; 2004b ; 2005 ; 2010a ; 2010b ; 2017a ; 2017b), n’a pas coïncidé, comme on aurait pu l’espérer, avec une véritable reprise des études kojèviennes à l’exception de quelques contributions significatives (Vegetti 2005 ; Filoni 2011 ; Lussy 2014 ; Pirotte 2015).

Ce constat va de pair avec deux autres remarques. En premier lieu, force est de déceler que Kojève a toujours été considéré surtout en tant que lecteur et interprète de Hegel et que l’attention portée à sa pensée, indépendamment de son commentaire à la Phénoménologie hégélienne, n’a pas encore fait l’objet d’une mise en perspective cohérente. Par ailleurs, et comme le remarque Jean-François Kérvégan, « l’image convenue d’un Kojève commentateur subtil et imprudent de la Phénoménologie de l’esprit a longtemps masqué l’audace et la profonde originalité » de toute son œuvre.

A l’encontre de cette tradition, ce projet ne vise à aborder que les textes kojèviens de la maturité qui demeurent très peu débattus. Il s’agira ainsi de se pencher sur les écrits rédigés par Kojève au cours de l’Après-guerre, au moment où il commence à travailler en tant que conseiller au service du Ministère de l’Economie et des Finances et lorsque son regard s’éloigne de Hegel pour se tourner vers les enjeux du temps présent. Par voie de conséquence, on s’intéressera particulièrement à analyser les transformations qui traversent sa manière de concevoir la philosophie ainsi que le rapport de sa philosophie à d’autres objets de réflexion tels que le droit, le pouvoir, le futur de l’Europe, le nouvel ordre mondial, l’esthétique, le cours de l’histoire et les tâches de la spéculation.

Le propos de cette recherche est d’aborder la philosophie de Kojève sous le prisme de son lien avec l’actualité de son temps. Cela étant, saisir la pensée de Kojève au-delà de Hegel permettra au séminaire de s’adresser à un public plus vaste que le cercle des spécialistes hégéliens ainsi que de présenter le travail intellectuel de ce penseur, « classique méconnu » comme l’observe Marco Filoni, sous un nouveau jour : au lieu de considérer Kojève uniquement en tant que commentateur de l’histoire de la philosophie, il s’agira de mettre en valeur sa réflexion originale qui se dessine face aux événements de l’époque, qui dépasse les frontières des disciplines et qui se développe à travers un dialogue continu avec ses contemporains, de Schmitt à Weil, de Kandinsky à Strauss.

Le projet vise également à développer et à compléter une recherche en cours d’élaboration portant sur des écrits inédits du Kojève de la maturité, en vue d’une prochaine publication. Il s’agit notamment de manuscrits archivés dans le « Fonds Kojève » auprès de la Bibliothèque nationale de France (Site Richelieu) qui pourront ainsi faire l’objet d’une discussion publique.

Vendredi 12 avril 2019

Le séminaire Transferts culturels se poursuit cette année 2018-2019 avec la présentation de chantiers récents ou en cours dans le domaine de l’histoire transnationale (histoire culturelle et histoire des sciences et des savoirs) Les séances sont ouvertes aux collègues et étudiants intéressés. Attention, les salles varient selon les séances, comme précisé dans le programme.

L’entrée est libre : il n’est pas nécessaire d’être inscrit pour assister aux séances, sauf dans l’optique d’une validation.
Les séances ont lieu en français, allemand ou anglais.

Lieu et horaires :
Le vendredi de 9h30 à 12h30, alternativement au 29, au 45 et au 46 rue d’Ulm. Attention aux variations ! voir programme ci-dessous. NB. L’accès au 29 rue d’Ulm se fait par le 24 rue Lhomond.
Pour l’année 2018-2019 les dates sont les suivantes :
5 octobre • 12 octobre • 9 novembre • 30 novembre • 14 décembre • 12 janvier • 1 février •
15 février • 15 mars • 29 mars • 12 avril • 10 mai • 24 mai

Contact : michel.espagne@ens.fr, pascale.rabault@ens.fr

Philosophie européenne, philosophie africaine : quelles relations ?

Samedi 13 avril 2019

Samedi 13 avril 2019

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
UMR 8103 ISJPS
PhiCo-EXeCO

Du sens et du sensible
Séminaire de recherche 2019 coordonné par Jocelyn Benoist (Paris 1, ISJPS, PhiCo-EXeCO) et Pauline Nadrigny (Paris 1, ISJPS, PhiCo-EXeCO)

La conjonction du sens et du sensible est apparemment inscrite dans les mots eux-mêmes « sens » et « sensible ». Et en effet, l’histoire de la philosophie semble traversée d’une double recherche : de faire porter à tout sensible un sens et, symétriquement, de rendre constitutivement sensible tout sens, ou en tout cas de lui trouver un correspondant sensible. D’un tel attelage risque, alternativement, de résulter une domestication du sensible et une adultération du sens. Le sens a-t-il à être sensible ? Peut-il l’être et en quel(s) sens ? Le sensible a-t-il à être, en lui-même, porteur de sens ? Et s’il peut l’être, s’identifie-t-il au(x) sens qu’il peut porter ? Telles seront, entre autres, les questions posées dans ce séminaire, déclinant les relations possibles du sens et du sensible tant dans l’ordre ontologique qu’épistémologique et esthétique, sans ignorer non plus la portée éthique et politique du problème. Le séminaire nourrira la réflexion philosophique par une attention particulière aux usages effectifs – « esthétiques » ou non – du sensible : que fait-on, aujourd’hui, que peut on, que doit-on faire, du sensible ?

10h30-12h30
(Centre Sorbonne, salle Lalande) :

Renaud Barbaras
(Paris 1, ISJPS, PhiCo-EXeCO)
Le sensible comme « comble de subjectivité et comble de matérialité »

En raison des mesures de sécurité en vigueur, toute personne ne possédant ni carte professionnelle, ni carte d’étudiant d’une institution ancrée en Sorbonne doit s’inscrire plusieurs jours à l’avance à l’adresse : Philo-Recherche@univ-paris1.fr

Lundi 15 avril 2019

Lundi 15 avril 2019

La philosophie et ses autres
18h30-20h30
Salle Cavaillès

Organisateurs :
Vincent LEGEAY, Christian BONNET, Paul RATEAU

Centre d’histoire des philosophies modernes de la Sorbonne.

OBJECTIFS DUMINAIRE COMMUN :
Le Centre d’histoire des philosophies modernes de la Sorbonne regroupe des chercheurs qui ont en commun de tous pratiquer l’histoire de la philosophie, mais sur des sujets suffisamment variés pour que la question des méthodes mises en œuvre pour faire de l’histoire de la philosophie mérite d’être posée. L’objectif du séminaire est de créer la possibilité de ce questionnement, en organisant la rencontre, parfois inédite, de deux objets de recherche. Chaque séance comprendra deux interventions de trente minutes : celle d’un doctorant et celle d’un chercheur confirmé. La présence d’un « modérateur » est destinée à permettre d’engager une réflexion, avec l’aide des participants, sur les différentes manières dont un historien de la philosophie peut saisir ses objets et les constituer. En produisant des articulations théoriques entre des objets parfois thématiquement, mais également historiquement distincts, il s’agit d’éclairer l’histoire de la philosophie au travers de ses pratiques.

  • Bertrand Binoche : Le philosophe contre le préjugé
  • Giorgio Majer Gatti : Pour une histoire sociale de la philosophie à focale variable : le cas
    de la non-reproduction chez Spinoza

Mardi 16 avril 2019

Mardi 16 avril 2019


Formes de vies et expressivité Séminaire de recherche.

Alexandre Gefen et Sandra Laugier
De 17h30 à 19h30.
Maison de la recherche de Paris 3
4, rue des Irlandais 75005 Paris.
Séminaire ouvert à tous.

Gestes, signes, plaintes, aveux, excuses ; projections imaginaires, vies ordinaires, récits d’extase ou de souffrance, quête de justesse et de perfection, cri de révolte ou de solidarité : l’ère démocratique a ouvert un espace d’expression personnelle et collective, impossible à délimiter mais toujours à investir. Enquêtes philosophiques et récits autobiographiques, ethnographies et mobilisations sociales, revendications partiales et quêtes introspectives participent d’une culture commune de l’expressivité et répondent à une même demande de maîtrise émotionnelle, d’éducation sémantique et de valorisation des singularités, spectaculaires ou minoritaires.

L’expressivité traverse les frontières de la description et de la performance, du social et du vital, dans une élucidation des formes de la vie humaine et de leurs diverses façons d’apparaître et de se transformer. Elle porte des valeurs et différences inédites, des personnes et groupes invisibles. Elle subvertit des divisions conceptuelles établies : action et passion, parole et écriture, liens forts et faibles, illocutoire-perlocutoire-locutoire, expertise et amateurisme, individuel et collectif, élitisme et populaire.

C’est ce territoire, autant littéraire et artistique que philosophique et éthique, où s’expose à la fois la confiance en soi de l’individu.e et sa fragilité, que nous voudrions explorer.

Mardi 16 avril, salle Mezanine : Tristan Garcia

Mercredi 17 Avril 2019

Mercredi 17 Avril 2019

Centre Sorbonne, amphithéâtre Lefebvre

Le séminaire Marx au XXIe siècle, longtemps dirigé par Jean Salem récemment disparu, est désormais organisé dans le cadre du Laboratoire PHARE.


En raison des contraintes de sécurité du batiment, les personnes extérieures à l’université Paris 1 doivent obligatoirement s’inscrire à phare@univ-paris1.fr et être munis d’une pièce d’identité pour accèder au batiment.

Séminaire coordonné par :
Rémy Herrera (CNRS) et Jean Dellemotte (PHARE)
de 17 à 19 h :

DE L’ECONOMIE POLITIQUE A L’ANTHROPOLOGIE ET L’HISTOIRE


A l’occasion de la nouvelle édition française des Systèmes économiques dans l’histoire et la théorie, le prochain séminaire aura lieu à l’amphi Lefebvre en Sorbonne (plan d’accès sur la page du séminaire). Rémy Herrera (CNRS) et Jean Dellemotte (PHARE, Paris 1) organisent un séminaire suivi d’un débat.


Archives audio et vidéo du séminaire ‘Marx au XXIe siècle’
disponibles à l‘adresse suivante :

lesfilmsdelan2.org/marx-au-21e-siècle

Présentation du séminaire :

vimeo.com/292286769

Séance : « Marx face au colonialisme » par Rémy Herrera

vimeo.com/292189749

Séance : « De la genèse des conquis sociaux de 1936 en France… à leur destruction en 1940 » par Gérard Del Maschio

vimeo.com/295779439

Jeudi 18 avril 2019

Jeudi 18 avril 2019

Séminaire « Raison(s) pratique(s) » : Emmanuel RENAULT (Université Paris-Nanterre), « Critique sociale et connaissance ». [17h-19h, Salle NoSoPhi]

Jeudi 18 avril 2019

Centre Léon Robin
Séminaire Aitia / Pathos - La doctrine aristotélicienne des émotions

CAUSES, PASSIONS, ACTIONS (II)
14h30-18h30 (Maison de la Recherche, salle D040)

Karel THEIN (Prague) : L’anticipation de la théorie des émotions comme jugements de valeur chez Platon

Vendredi 19 avril 2019

Vendredi 19 avril 2019

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne (UMR8103)
Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne
École Pratique des Hautes Études, chaire « Arts du langage et théologie au Moyen Âge »
Institut des sciences juridiques et philosophiques de la Sorbonne (UMR 8103, CNRS/U. Paris 1)

Irène ROSIER-CATACH (CNRS-UMR 7597/EPHE), Bruno AMBROISE (CNRS, ISJPS), Philippe

TTGEN (U. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ISJPS), Corinne LEVELEUX-TEXEIRA (U. d’Orléans)

Le blasphème, perspectives historiques et théoriques 2018-2019

Le séminaire de 2018-2019 prendra la suite des séminaires de 2016-2017 et 2017-2018. La recherche vise à aborder la question du blasphème sous des angles multiples : étude des textes sources ; leur interprétation dans les traditions juive, chrétienne, musulmane ; réalité et contenu des accusations de blasphème, frontière avec d’autres accusations (sacrilège, idolâtrie, etc.) ; dimensions religieuse, politique et juridique du blasphème (Moyen Âge, période de la Réforme, époques moderne et contemporaine) ; blasphème en mots et en images (caricatures, films, histoire de l’art) ; le blasphème dans les textes littéraires ; injures, insultes et blasphèmes dans la philosophie du langage contemporaine et les études anthropologiques


Le vendredi de 15h à 18h (salle D052, EPHE, Sorbonne, Esc. E, 1er étage)

Philippe BÜTTGEN (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ISJPS) et Corinne LEVELEUX-TEXEIRA (Université d’Orléans), 1480-1530 : blasphémer dans un christianisme en morceaux

Vendredi 19 avril 2019

14h30-17h30

Cycle de conférences Léon-Robin : la question de l’âme chez Platon et dans la tradition platonicienne II

Univ. Paris-Sorbonne, Maison de la Recherche, salle D116
Fabienne Jourdan (CNRS, UMR 8167 Orient et Méditerranée)
Répondant :

P.S. :

Comment s’y rendre ?

Ecole Normale Supérieure

La Sorbonne

Centre Léon Robin UMR 8061

Université Paris-Sorbonne

1, rue Victor Cousin

F-75230 Paris cedex 05

Accès

Les locaux du Centre Léon Robin se trouvent en Sorbonne, dans la salle F371, au deuxième étage de l’escalier E, F ou T, tous trois situés dans la galerie Richelieu.

RER B : station Luxembourg ; Métro 10, 4 : stations Cluny-la-Sorbonne, Saint Michel

Université Paris VIII

Université Paris Est




pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2008-2019 © La philosophie dans l’Académie de Créteil - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2