Les deux côtés du miroir

 Miroir et reflet

(miroir en bronze d’Etrurie Miroir à manche en bronze avec représentation gravée au revers du disque.
Le talon est orné de deux volutes liées d’un chevron au droit, il n’a pas de décor au revers.
Une guirlande de feuilles de laurier orne le pourtour du miroir.
Dimensions Diam. : 17, 4 cm ; H. : 25, 4 cm Artiste atelier étrusque
Datation fin du IVe s. av. J.-C. ;

  A. Le miroir et son image-reflet :

Quelle est la nature de l’image renvoyée ? Il s’agit de s’interroger sur le sens de ce « double » que nous renvoie le miroir. Comparant l’image du miroir, dont la ressemblance est la plus parfaite, à la ressemblance que peuvent fournir les arts, Apulée, encore lui, écrit (Apologie, 14) :

« Car toute image faite de main d’homme exige un long effort, et pourtant on n’y remarque pas la même ressemblance qu’en un miroir. Il manque en effet à l’argile la fermeté, à la pierre la couleur, à la peinture la rigueur, à toutes enfin le mouvement »

Le miroir est plus fort que l’art.

 B. Le miroir et le double :

    1. Autour de la question morale. Créé par Pierre Tchernia et Marcel Gotlib, intitulé Bonjour l’angoisse. Le personnage principal, joué par Michel Serrault, ne cesse d’y interagir avec son reflet dans le miroir.

    2. Taxi Driver La scène du miroir

      Le génie de Scorsese est de ne pas filmer l’acteur, mais son reflet, en laissant hors-cadre les bords du miroir, de sorte que le spectateur a l’impression que le personnage lui parle face caméra, alors que ce n’est que son reflet qu’il voit.

 C. La connaissance de soi

  • Le mythe de Narcisse. Ovide Les métamorphoses Livre III
    Texte et questions Format PDF interactif
    Questions :
  • Narcisse a-t-il intérêt à se connaître ?
  • En quoi est-il le contraire de Socrate ?
  • Pourquoi selon l’analyse suivante Narcisse ne comprend pas l’utilité du miroir ? Que lui manque-t-il pour se connaître ?
  • Pourquoi Echo ne peut-elle l’aider ?
  • Expliquer comment Narcisse et Echo sont pris au piège de l’identité au sens de l’identique à soi. Comment la première scène du film au-dessus met-elle cela en scène ? Que produit l’absence de recul ?
    D’où l’utilité du miroir, à condition de savoir s’en servir. Je ne reprendrai pas ici la collection des citations des propos socratiques concernant l’utilité du miroir pour la connaissance de soi. Apulée suffira.

    Apologie, 15 : « Socrate le philosophe n’allait-il pas, dit-on, jusqu’à engager ses disciples à se regarder fréquemment dans un miroir ? ceux qui se complaisaient dans leur beauté, pour veiller à ne pas déshonorer la noblesse de leurs traits par une mauvaise conduite ; ceux qui s’estimaient peu doués d’agréments extérieurs, pour s’appliquer avec soin à faire oublier leur laideur par leurs qualités morales. C’est ainsi que le plus sage de tous les hommes se servait d’un miroir même pour former aux bonnes mœurs.

     »
    Le miroir, donc, est l’instrument de la connaissance de soi. On ne peut se connaître que médiatement. Le miroir permet l’analogie, sans laquelle on ne se peut connaître ; il est l’instrument de la scission. Se connaître, c’est se voir deux, se comparer entre deux, et s’apprécier. J’allais oublier cette chose essentielle, qu’il faut reconnaître le miroir et sa fonction. Or le miroir ne fonctionne pas pour Narcisse. »Lire : PIGEAUD, Jackie. Ouverture.Le miroir, la conscience et la connaissance de soi In : Miroirs : XVes Entretiens de la Garenne Lemot [en ligne]. Rennes : Presses universitaires de Rennes. ISBN : 9782753547346. DOI : https://doi.org/10.4000/books.pur.38067.

 D. Miroir et dédoublement de soi

  1. Le miroir est (dé)doublement de soi qui peut se jouer à l’infini. On finit alors par perdre l’original et l’origine.
    • Ce film évoque diverses figures du moi. Lesquelles ?
    • Le miroir produit une image autonome. Pourquoi ne copie-t-elle pas le réel ? Elle produit un double qui n’est pas une copie. De la même façon la pellicule du film suppose une médiation technique pour se révéler. Que révèle ici l’image ?
    • L’image dissimule et trompe par une inversion ici des chapeaux et des personnages. Qui est l’original ? L’image se substitue au réel ; expliquer.
    • Par quel procédé le film met-il en scène le refoulement ?

 E. L'envers du miroir

Le miroir se traverse et ouvre sur un envers. Le miroir ne se réduit donc pas au reflet.

    1. L’Odyssée raconte diverses traversées du miroir ( un sens possible de sa traversée maritime), à partir de l’aveuglement du Cyclope. Ce moment est essentiel pour nous faire quitter le monde grec et ses lois.
  1. le Cyclope et personne : expliquer la rencontre entre Ulysse et le cyclope. Montrer l’inversion des valeurs et en quoi le miroir est aussi ce qui « révèle ».
    — l’oeil crevé : IX 504
    — Ulysse et la « métis », la ruse : Ulysse dit s’appeler personne, renvoyant ainsi une image fausse de lui.
  2. Les « apparitions » d’Ulysse.
    - les nuées d’Athéna :
    — L’Odyssée VI, 187 Nausicaa : cacher Ulysse pour en révéler la splendeur
    — L’Odyssée XIII Le retour à Ithaque : le transformer en une hideuse non-semblance, en vraiment « personne ».

 Le miroir et le cadavre

- Gorgone

Le miroir (le bouclier de Persée) renvoie à Méduse/Gorgone son regard et la pétrifie

 Miroir et révélation

- Médée de Sénèque

 Approfondir

Hans Memling Le prêteur et sa femme. Que pèse le prêteur ?
- L’invention du reflet
Essentiel à la constitution de notre identité, le miroir, au terme d’une longue histoire, a changé notre regard – et donc celui du peintre – sur nous-mêmes et sur le monde.
PAR SABINE MELCHIOR-BONNET, INGÉNIEURE D’ÉTUDES AU COLLÈGE DE FRANCE-

Le Parmesan,
Autoportrait, 1523.
Cet autoportrait au miroir convexe, libre exercice d’atelier si l’on en croit Vasari, témoigne de la fascination exercée sur les peintres par cet objet magique. Huile sur bois,
Ø 24,4 cm. Vienne,
Kunsthistorisches Museum.


- Miroir et perspective
LA PERSPECTIVE CENTRALE RENAISSANTE.
Invention, démonstrations, miroirs et reflets (Italie-France, XVè-XVIIè siècles)