La philosophie dans l’Académie de Créteil
Enseignement, formation, ressources, informations et réunions des professeurs de philosophie de l’Académie de Créteil.

Enseignement, formation, ressources, informations et réunions des professeurs de philosophie de l’Académie de Créteil.

Voyages au coeur de l’utopie
Qu’est-ce qu’une représentation ?
logo imprimer

Les récits de voyage sont à la source de l’utopie et de la « représentation »

  • Le nouveau monde
JPEG - 100.8 ko

On se représente le « nouveau monde » comme un paradis.
Gravure colorée à la main Francfort, 1590
Theodore De Bry

Théodore de Bry, né à Liège en 1528 et mort à Francfort-sur-le-Main le 27 mars 1598, est un dessinateur, graveur et éditeur protestant, d’origine liégeoise, célèbre pour ses descriptions des expéditions européennes de découverte de l’Amérique.

Cette illustration est celle que retint De Bry en préface à l’édition de ses gravures d’après John White. Le sens de ce choix apparaît clairement quand on songe à l’idée populaire du Nouveau Monde envisagé comme un paradis en puissance. L’abondance de la vie sauvage et le paysage luxuriant entrÉtiennent l’idée que la Virginie est une paisible terre d’abondance et l’on comprend aisément en quoi cela pouvait attirer les colons. Ici, Adam et Ève, comme l’Amérique elle-même, sont au seuil d’un changement cataclysmique.

Dans un monde qui sort de la cosmologie close rassurante, l’utopie présente un retour possible à une unité close.

JPEG - 96.6 ko

« La Ville de Pomeiock »

Gravure colorée à la main Francfort, 1590
Theodore De Bry, d’après John White


Cette gravure représente le village de Pomeiock, situé à une trentaine de kilomètres de Roanoke, en Virginie. La haute clôture faite de pieux, les constructions avec auvents amovibles pour laisser entrer l’air et la lumière, et la forme circulaire interrompue seulement par une entrée étroite sont autant de traits typiques d’un village algonquin. Dans sa légende, Hariot identifie trois lieux clés : A est le temple, « construit sans fenêtres, la seule lumière étant celle qui entre par la porte », B est la maison du roi et C l’étang où les habitants vont puiser l’eau.

Le repas, moment de la différence

JPEG - 83.8 ko

« Comment ils font leurs provisions »

Gravures colorées à la main Francfort, 1591
Theodore De Bry, d’après Jacques Le Moyne

Ces gravures et leurs légendes attirent l’attention sur l’exotisme des Indiens de Floride et sur l’abondance des vivres et les grandes quantités de provisions stockées pour l’hiver. Animaux sauvages, poissons et autres provisions entreposées : « Chaque année, le moment venu, ils constituent une réserve d’animaux sauvages, de poissons et même de crocodiles. Ils les mettent dans des paniers que portent à l’entrepôt des hermaphrodites aux cheveux bouclés. Ces provisions ne servent qu’en cas de dure nécessité. Qu’une telle occasion survienne et tout le monde partage suivant son rang ; mais c’est le chef qui est le premier à choisir et prend ce qu’il lui plaît. » Séchage de la viande, du poisson et d’autres vivres : « Pour sécher leurs provisions, ils construisent un treillis qu’ils montent sur quatre poteaux. Le gibier est disposé dessus et un feu allumé dessous pour le fumer. Les Indiens sèchent la viande avec le plus grand soin pour éviter qu’elle ne se gâte. Ces provisions sont vraisemblablement constituées pour leur usage personnel au cours des mois d’hiver (quand ils gagnent les bois), car ils ne nous en donnaient jamais rien. Si leurs greniers sont toujours construits près d’une falaise, sur la rive d’un cours d’eau et non loin de la forêt, c’est afin qu’ils puissent y accéder par les eaux. Ainsi donc, s’ils viennent à manquer de vivres dans leurs quartiers d’hiver, ils peuvent aller en chercher en canoë. »

Exercice : analyser ces trois représentations :

  • Que nous apprennent-elles sur les craintes humaines ?
  • Définir « la représentation » à partir de ces trois gravures.
  • Expliquer pourquoi « la représentation » est un concept qui se rattache à un contexte technique

flèche Sur le web : Source BNF

Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2008-2019 © La philosophie dans l’Académie de Créteil - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2