Archives PAF 2009-2014

19 / 07 / 2013 | Antoine Leandri, I.A.-I.P.R., Directeur de Publication | Maryse Emel webmestre, photos
Stages de philosophie de l’Académie dans le cadre du Plan de Formation


Liste et programme des stages 2012-2013


Économie et politique


_ Organisateur : Gérard BRAS. _ Intervenants : Gérard BRAS, Hubert FAËS, Pierre DARDOT, Bruno BERNARDI ; dates : 26 et 27 mars 2013 ; lieu : [Lycée Albert Schweitzer, Le Raincy->http://www.aschweitzer93.ac-creteil.fr/] ; code : PHL0101, dispositif 12A0240519, module16680.


 


 


Aristote, Éthique à Nicomaque.


Organisatrice : Sophie Trinquier. _ 21 novembre 2012 : Francis WOLFF (ENS Ulm), Livre I ; _ 16 janvier 2013 : Jean-Louis POIRIER (IGEN), Livre III ; _ 6 février 2013 : Gilbert ROMEVER DHERBEY (Paris IV), Livre V ; _ 27 mars 2013 : Antoine LEANDRI (IA-IPR), Livre VI ; _ 24 avril : Bernard BESNIER (ENS Lyon), Livre IX. Lieu : [Lycée Jean Jaurès, Montreuil->http://www.lyceejaures.levillage.org/]. Les conférences ont lieu de 14h à 17h, et les matinées (9h-12h) sont consacrées à la lecture et à l’explication de textes extraits du livre sur lequel porte la conférence de l’après-midi.


 


Esthétique, pragmatisme et art contemporain


Organisatrice : Aline CAILLET. Intervenants : Jean-Pierre COMETTI, Dominique CHATEAU, Agnès LONTRADE, Barbara FORMIS, Aline CAILLET ; dates : 22 et 23 novembre 2012 ; code : PHL0301, dispositif 12A0240522, module 16687.


 


 


L’obéissance : entre morale et politique (Journées universitaires)


Organisateur : Frédéric GROS ; dates : 14 et 15 janvier 2013 ; lieu : Université de Paris 12, Créteil ; code : PHL0401, dispositif 12A0240523, module 16688.


 



Liste et programme des stages 2011-2012


 


Questionnement à partir d’une notion du programme : la religion.


_ 1) Mercredi 25 janvier : journée d’étude sur le rapport entre philosophie et religion à partir d’une lecture de l’Euthyphron de Platon, avec Jean-Yves Chateau (IGEN).

A lire : le dialogue de Platon et l’étude de J.-Y. Chateau, Philosophie et religion. Platon, Euthyphron. Traduction et commentaire, Vrin, 2005.


_ 2) Jeudi 15 mars : journée animée par Francine Markovits (Université de Paris X) et André Pessel (IGEN) sur le Traité théologico-politique de Spinoza.


 


Questionnement à partir d’une notion du programme : la démonstration


Figures de la démonstration. (Plan Académique de Formation de l’Académie de Créteil. Stage PHL0102.) _ Dans le champ « la raison et le réel », le programme de philosophie fait légitimement une place particulière à la démonstration, la question du caractère nécessaire ou non de l’adhésion entraînée par le discours rationnel étant consubstantielle à la pratique philosophique. Pour les professeurs de philosophie, étudier avec leurs élèves le noyau conceptuel de la notion de démonstration (l’idéal apodictique) permet de poser efficacement la question de la rigueur des preuves qui sont avancées, dans les différents champs du savoir, à l’appui de nos assertions ou des hypothèses proposées pour résoudre nos problèmes. Peut-on distinguer rigoureusement l’idéal démonstratif de la réalité des preuves ? Quels rôles reconnaître au formalisme et au sens dans la démonstration ? Peut-on appréhender la notion de vérité à travers celle de démontrabilité ? Tous les domaines de la connaissance sont-ils investis au même titre par la démonstration ? À ces questions, ces journées apporteront des éléments de réponse, en confrontant les stagiaires à des intervenants familiers de cette problématique par leur enseignement et leurs recherches philosophiques. Elles prendront la forme d’uncycle de quatre interventions, chacune suivie d’un débat avec les stagiaires.

Programme des interventions : _ Mardi 3 avril 2012, 9h-12h : Antoine LEANDRI (IA.-IPR, Ac. de Créteil) : "Théorie et pratiques de la démonstration chez Aristote." On s’interrogera sur le sens et les enjeux de la théorie de la démonstration que produit Aristote dans les Seconds analytiques, ainsi que sur la diversité des pratiques démonstratives que contiennent les oeuvres d’Aristote, en particulier la “démonstration” du principe de contradiction dans le Livre IV de la Métaphysique. _ 14h-17h : Marco PANZA (Dir. Rech., CNRS) : "L’exactitude de la géométrie chez Euclide et Descartes". _ Selon Henk Bos, la question de l’exactitude de la géométrie concerne la manière dont les limites de la géométrie sont établies. Dans cet exposé (tiré d’un article récent, “Rethinking geometrical exactness”, Historia Mathematica 38 (2011) 42–95) on discutera les réponses à ce problème données par Euclide et Descartes en les comparant entre elles. _ Jeudi 5 avril 2012 : _ 9h-12h : Jacques DUBUCS (Dir. Sc. SHS, DGRI) :"Qu’est-ce que prouver ?" _L’exposé portera sur les points suivants : évolution des conceptions de la preuve mathématique depuis Euclide ; programme fondationnel de Hilbert ; nature et signification philosophique des résultats d’incomplétude de Gödel. _ 14h-17h : Anouk BARBEROUSSE (Professeur, Université de Lille 1) : "Comment valide-t-on une hypothèse empirique ?" _ Même si les énoncés empiriques ne se laissent pas démontrer au même sens que les énoncés logiques et mathématiques, ils peuvent faire l’objet de procédures à la fois pratiques et argumentatives de validation. Ces procédures soulèvent quelques difficultés qui seront abordées à partir d’exemples. En voici quelques-unes : _ a : Un énoncé général peut-il vraiment recevoir quelque validation empirique que ce soit ? _ b : La validation est-elle une affaire de tout ou rien, ou vient-elle par degrés ? _ c : Le fait que les instruments et les images qui participent à la validation soient imprégnés de théories et d’hypothèses menace-t-il ladite validation ? _ d : Les expériences de pensée peuvent-elles participer à la validation d’une hypothèse empirique ? Conception et organisation : Roland ECHINARD. Contact : roland.echinard@ac-creteil.fr


 


[Étude suivie d’oeuvres de Locke->http://philosophie.ac-creteil.fr/IMG/doc/annoncemerc14dec.doc]


(6 séances d’une journée chacune, réparties dans l’année). Stage animé par Claire Etchegaray et Mathieu Haumesser, avec la participation, comme conférenciers, de Laurent Jaffro, Philippe Hamou et Angélique Thébert.


 


Les philosophies de l’environnement : un nouveau regard sur la nature


(6 séances de 3h chacune)


 


La responsabilité dans tous ses états.


Stage animé par Frédéric Gros (Université Paris XII). Stage de 2 jours. _ Pratiques de la philosophie et préparation à l’agrégation interne de philosophie (formation se déroulant les mercredis après-midi). À télécharger : [Programme du stage->http://philosophie.ac-creteil.fr/IMG/pdf/PHL0501.pdf]


Liste et programme des stages 2010-2011


 


[La perception, fécondité d’une question->http://philosophie.ac-creteil.fr/IMG/pdf/Stage_Perception.pdf]


_ 30 novembre 2010, 17 janvier , 7 mars et 4 avril 2011. Les séances auront lieu au lycée Delacroix à Maisons-Alfort, Amphithéâtre, 14h-17h. _ Intervenants : _ Renaud BARBARAS (Professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne), "Perception, désir et monde", mardi 30 novembre 2010 ; _ Camille RIQUIER (Post-doctorant à l’université Charles-de-Gaulle Lille III), "Bergson : perception et matière", lundi 17 janvier 2011 ; _ Etienne BIMBENET (Maître de conférences à l’université Jean Moulin Lyon III), "La perception humaine : une approche phénoménologique", lundi 07 mars 2011 ; _ Fabrice COLONNA (Professeur au lycée Jacques Feyder d’Epinay-sur-Seine), "La pensée est-elle visuelle ? Retour sur les rapports de la perception et de la raison", lundi 04 avril 2011.

1)Renaud BARBARAS (Professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne) _ Perception, désir et monde _ Résumé : « C’est avec Husserl que, sans doute pour la première fois, la perception comme telle, à savoir comme distincte d’une sensation et d’une intellection, est pensée en son essence, recueillie dans ce que l’on a coutume de nommer la doctrine des esquisses. Celle-ci établit qu’il n’y a de chose perçue qu’esquissée dans des moments figuratifs qui la voilent autant qu’ils la présentent, ne la manifestent qu’en en repoussant indéfiniment l’ostension. Cette doctrine des esquisses débouche sur une double exigence, que nous analyserons en détail, pour montrer que seul Merleau-Ponty, par-delà Husserl et Heidegger, a su se tenir à sa hauteur. Nous montrerons aussi cependant que, en dépit de sa conceptualisation décisive de la perception, Merleau-Ponty ne thématise pas de manière suffisamment radicale le sens d’être du sujet percevant, ce dont témoignent les ambiguïtés du concept de chair. Nous établirons donc enfin que la philosophie de la perception inaugurée par Merleau-Ponty ne peut être conséquente qu’à la condition de s’adjoindre une pensée de la chair comme désir et du monde comme procès. » _ 2) Camille RIQUIER (Post-doctorant à l’université Charles-de-Gaulle Lille III) _ Bergson : perception et matière _ Résumé : « Le premier chapitre de Matière et mémoire nous dit qu’il faut supposer l’univers comme un ensemble d’images en soi et que la perception, quand elle est débarrassée de la mémoire, a lieu alors dans les choses plutôt qu’en nous. Fiction méthodologique ou expérience limite ? Quel statut lui accorder ? Nul doute que ce chapitre a puisé sa force dans son ouverture ex abrupto. Mais si Bergson n’avait en fait jamais voulu rompre avec la tradition ? Et si, par delà cette ignorance qui, finalement, n’a jamais été que feinte, nous pouvions retrouver le problème historique qui en est à la source ? Et si le problème que Bergson s’était fait fort de résoudre avait été justement déclaré insoluble par Kant ? Adopté tel quel, le problème de l’idéalité du monde extérieur aurait été condamné au silence, comme tous les problèmes que Kant a pensé avoir enterrés dans sa dialectique transcendantale. Le premier chapitre de Matière et mémoire, ainsi que son dernier, serait ainsi à la fois sa reformulation et sa réponse précise. En restituant le fil historique faussement rompu, nous aurons la chance de conférer à la perception et la matière le statut exact que Bergson leur a donné. » _ 3) Etienne BIMBENET (Maître de conférences à l’université Jean Moulin Lyon III) La perception humaine : une approche phénoménologique _ Résumé : « Qu’est-ce que ça fait, de percevoir comme un homme ? En revenant sur quelques _ textes précis choisis dans le corpus phénoménologique (Husserl, Heidegger, Merleau-Ponty)


 


L’inconscient, entre philosophie et psychanalyse


 : 12 et 13 mai 2011 au lycée Descartes de Champs-sur-Marne (77). _ Intervenants : _ Renaud de CALAN, MdC - Paris I, Sorbonne - IHPST ; _ Khalil SABRY, Enseignant-formateur. Bourgoin-Jallieu (38) ; _ Pierre DARDOT, Professeur de khâgne. Lyc. Jules Ferry. Paris ; _ Alexandre CLERET, Enseignant-formateur, lyc. Jacques Feyder, Epinay/Seine.


 


Lecture suivie de la cinquième partie de l’Ethique de Spinoza


_ Lieu : Lycée Paul Robert, Les lilas (métro ligne 11). _ Une fois par mois de novembre à avril, nous nous réunirons une journée pour progresser dans la lecture de la cinquième partie de l’Ethique elle-même découpée en six passages étudiées successivement. Dates : mercredi 10 novembre 2010 : la préface, avec Pascal Séverac. mercredi 8 décembre 2010 : propositions 1 à 10, avec André Pessel. mercredi 12 janvier 2011 : propositions 11 à 20, avec Lorenzo Vinciguerra. mercredi 9 février 2011 : propositions 21 à 31, avec Pierre-François Moreau. mercredi 9 mars 2011 : propositions 32 à 40, avec Chantal Jaquet. mercredi 6 avril 2011 : propositions 41 et 42, avec Frédéric Manzini. Chaque journée sera organisée de la manière suivante. _ Le matin ( 9h-12h ) entre collègues stagiaires et avec un animateur (Frédéric Manzini et/ou Pascal Séverac), il s’agira dans des ateliers de cerner et de discuter les difficultés qui peuvent se poser pour l’élève comme pour le professeur à propos de la compréhension et de l’explication d’un passage précis de l’oeuvre. En regardant les textes en détail et grâce à un travail de repérage et de problématisation, nous nous efforcerons donc de délimiter les ambiguïtés qui peuvent se poser, d’identifier les thèses que l’auteur avance et de déterminer les problèmes rencontrés par le lecteur. _ L’après-midi ( 13h30-16h30) , un conférencier présentera sa propre interprétation qui sera organisée autour d’une problématique spécifique choisie par lui et qui concernera l’ensemble du passage étudié. Grâce au travail mené le matin même, l’éclairage apporté par cette intervention offrira l’occasion d’un échange avec les collègues stagiaires, concernant le sens et la portée de l’interprétation proposée et/ou les difficultés qui avaient pu être mises en évidence plus tôt dans la journée.


 


Nouvelles approches sociologiques, nouvelles approches de la sociologie


. Du 28 février au 2 mars 2011 au lycée Jean Jaurès de Montreuil. Intervenants : _ Hélène Buisson-Fenet, sociologue, CNRS - spécialiste de sociologie de l’éducation et de la formation ; _ Emmanuel Buisson-Fenet, Professeur de Sciences économiques et sociales en classes préparatoires, lycée du Parc, Lyon ; _ Pierre Zaoui, philosophe, université Paris VII.


 


Sagesse et exercices spirituels dans les philosophies de l’époque hellénistique et romaine


Les 16 et 17 mars à l’Université de Créteil.

Les travaux de Rabbow, de Pierre Hadot puis de Michel Foucault, ont popularisé l’idée selon laquelle les doctrines philosophiques de l’Antiquité ne peuvent être réduites à un ensemble plus ou moins systématique de thèses, mais proposent fondamentalement un programme de transformation de l’existence individuelle par le biais d’exercices spirituels. On tentera durant ces deux journées de mettre cette interprétation à l’épreuve d’une relecture des textes hellénistiques, en variant les approches.


_ Première journée (A. Gigandet, le 16/03/10, 9h30-12h30 et 14h-17) : on étudiera à quelles conditions il est légitime de parler d’exercices spirituels et d’une modification éthique du sujet dans l’épicurisme. _ Deuxième journée (F. Gros, le 17/03/10, 9h30-12h30 et 14h-17h) : l’étude des principaux exercices spirituels cyniques et stoïciens sera menée à partir de leur repérage, de leur description et de leur problématisation par Michel Foucault.


 


Pratiques de la philosophie et préparation à l’agrégation interne


_ Présentation de la formation : [Agrégation interne->http://philosophie.ac-creteil.fr/IMG/pdf/PHL0501-2.pdf] Les séances auront lieu le mercredi après-midi de 14h à 18h, sauf pour les concours blancs organisés les mercredis 22 septembre, 20 octobre, 24 novembre 2010 et le 5 janvier 2011, qui auront lieu de 9h à 16h. ATTENTION : la première séance (accueil, présentation de la formation et indications bibliographiques) aura lieu le vendredi 2 juillet 2010, de 14h00 à 18h00.


Liste et programme des stages 2009-2010


 


Les théories de l’évolution


, 19 et 20 novembre 2009. _ Intervenants : _ Gilles BARROUX, enseignant de philosophie en lycée, docteur en philosophie : communication ayant pour titre « De l’idée d’histoire naturelle à celle d’évolution : quelques contributions philosophiques majeures » ;0 _ Thierry HOQUET, MCF à Paris X Nanterre, auteur d’un ouvrage récent, Darwin contre Darwin, Seuil 2009 : communication ayant pour titre « L’invention du darwinisme : enjeux autour de la constitution d’une tradition darwinienne en biologie » ; _ Dominique LECOURT, Professeur à Paris VII, auteur, notamment, de L’Amérique entre la Bible et Darwin, PUF, Quadrige, 2007 : communication portant sur "Darwin et la philosophie" ; _ Joël DOLBEAULT : enseignant de philosophie en lycée, doctorant à Lille III, communication portant sur les idées de Bergson à propos de l’évolution, de sa conception (non matérialiste) de la vie, et de son analyse critique des différentes théories de l’évolution.

Les actes de ce stage peuvent être désormais consultés et téléchargés : [Présentation->http://philosophie.ac-creteil.fr/IMG/pdf/Presentation.pdf], par Gilles Barroux ; Gilles Barroux, [De l’idée d’histoire naturelle à celle d’évolution : quelques contributions philosophiques majeures->http://philosophie.ac-creteil.fr/IMG/pdf/G._Barroux.pdf]Joël Dolbeault, [L’Évolution selon Bergson : ni un hasard, ni un plan->http://philosophie.ac-creteil.fr/IMG/pdf/J._Dolbeault.pdf] ; Dominique Lecourt, [Darwin et la philosophie->http://philosophie.ac-creteil.fr/IMG/pdf/D._Lecourt.pdf].


- [Enseigner l’évolution : l’année Darwin->http://eduscol.education.fr/D0215/Evolution.htm]. Séminaire national - 13 et 14 novembre 2008. Cité des sciences et de l’industrie et au Collège de France, Paris


 


La culture


11 et 12 janvier 2010. _ Avec la participation de Denis KAMBOUCHNER (la notion de culture), Gilbert ROMEYER-DHERBEY (Socrate éducateur), Christian FERRIÉ (Kant et la culture), Mathieu POTTE-BONNEVILLE.


 


Étude d’oeuvres d’auteurs du programme : Guillaume d’Ockham, La somme de logique, I et le Court traité du pouvoir tyrannique.


15 et 16 février 2010, à l’Université de Paris 12, Bt I3, salle 258, de 9h30 à 17h.

1) Kim Sang ONG VAN CUNG (Université de Poitiers) proposera le 15 février l’étude d’un texte philosophique du programme pouvant être présenté au Baccalauréat : Guillaume d’Ockham, La somme de logique, I. Le commentaire situe l’oeuvre et s’attache à quelques passages-clé éclairant un certain nombre de notions et de repères du programme de Terminale. 2) 16 février : La philosophie politique de Guillaume d’Ockham à partir du commentaire du Court traité du pouvoir tyrannique par Christophe GRELLARD (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).


 


[Réalité et théories physiques->http://philosophie.ac-creteil.fr/IMG/pdf/Realite_et_theories_physiques.pdf]


 : 16, 17 et 18 mars 2010. _ Pour aborder le champ « la raison et le réel », les professeurs de philosophie sont amenés à tirer parti de l’histoire des sciences, et à se référer aux concepts fondamentaux des théories physiques classiques et contemporaines. Ils souhaitent pouvoir le faire en classe avec précision et simplicité, sans perdre de vue l’enjeu philosophique que constitue la notion de réalité, ses liens et ses différences avec celles d’objectivité, d’univers, de phénomène… Il est en effet légitime de se demander dans quelle mesure les théories scientifiques, dans la construction de leurs objets, accomplissent ou esquivent la confrontation au réel, et quel impact leur développement peut avoir sur la notion philosophique de réalité elle-même. Positivisme, conventionnalisme, transcendantalisme, réalisme… toutes ces voies seraient moins des doctrines figées que les formes nuancées d’un échange continu entre science et philosophie, d’un travail commun sur cette réalité qui à la fois échappe et résiste. Il est naturel que ce travail trouve un écho dans les cours de philosophie de terminale, à travers des définitions conceptuelles et des exemples précis issus des sciences, permettant de nourrir les questionnements suscités chez les élèves, voire d’envisager un travail avec les enseignants des disciplines scientifiques. Ces journées ont pour but premier de répondre à cette attente, en confrontant les stagiaires à des intervenants familiers de cette problématique par leur enseignement et leurs recherches philosophiques, qui seront à même d’en faciliter l’accès et d’en éclairer la portée. Elles prennent la forme d’un cycle de six interventions, chacune suivie d’un débat avec les stagiaires. _ La première journée sera consacrée à l’élaboration des notions d’univers et de phénomène à travers la physique de l’âge classique ; la deuxième à l’interprétation philosophique des théories scientifiques à l’époque de l’apparition de la théorie de la relativité ; la troisième, aux grandes controverses sur les constituants de la matière et à leurs conséquences possibles sur la notion de réalité.

Mardi 16 mars 2010 (Université Paris XII - Créteil, Salle des Thèses). 9h-12h : Paul CLAVIER (E.N.S.), Cosmologie et réalité (Newton, Kant et leurs antécédents) ; 14h-17h : Philippe HAMOU (Paris X), Le réalisme de Galilée. Mercredi 17 mars 2010 (Université Paris XII - Créteil, Salle des Thèses). 9h-12h : Igor LY (LPHS Archives Poincaré), "La réalité objective selon Poincaré" ; 13h30-16h30 : Elie DURING (Paris X), "L’espace-temps est-il réel ? (Pourquoi Bergson et Einstein ne se sont pas entendus)". Jeudi 18 mars 2010 (Université Paris XII - Créteil, Salle 222). 9h-12h : Michel BITBOL (CNRS/CREA – Paris I), Réalité et physique quantique : la controverse entre Einstein et l’école de Copenhague ; 13h30-16h30 : Jacques BOUVERESSE (Collège de France), Boltzmann, Mach et la question de la réalité des atomes


 


Journées universitaires : L’Âme et ses vertus


, les 8 et 14 avril 2010 à l’Université Paris 12, Bt. I3, salle 258, de 9h30 à 17h. _ 1) 8 avril Frédéric Gros - Université Paris 12 : les vertus relationnelles, pitié, compassion, sollicitude (textes cyniques et stoïciens). L’étude de ce corpus sera tributaire de l’éclairage original que lui apportent les derniers cours de Michel Foucault au Collège de France, récemment édités par Frédéric Gros. _ 2) 14 avril Alain Gigandet - Université Paris 12 : le débat hellénistique sur la nature de l’âme (Cicéron, Tusculanes ). Après Platon et Aristote, les problèmes de la nature de l’âme, de son rapport au corps, de son immortalité, se posent dans un contexte culturel et philosophique différent. Le débat entre les doctrines de l’époque hellénistique et romaine, en partie sous l’impulsion de l’épicurisme, fait ressortir tout particulièrement les enjeux éthiques et eschatologiques de la question de l’âme.


 


Étude suivie d’une oeuvre : Hume, Enquête sur l’entendement humain


. 7 avril, 3 et 4 mai 2010, salle Renoir, dans le bâtiment de l’Université Européenne des Métiers de la Finition (près de l’Université Paris XII), 6 chemin des Mèches, Zone Industrielle des Bouvets, 94000 Créteil - M° Préfecture ou Bus 181, station Petite haie. _ Le stage propose l’étude de l’Enquête sur l’entendement humain de David Hume, dans la perspective d’une analyse en classe de tout ou parties de cette œuvre. Il se déroulera sur trois journées. 1) Mercredi 7 avril 2010 : interventions le matin (de 9h à 12h) d’Eléonore Le Jallé sur liberté et nécessité dans l’EEH), et l’après-midi (de 14h à 17h) de Didier Deleule (sur la causalité et le scepticisme dans l’EEH) _ 2) Lundi 3 mai 2010 : interventions le matin (de 9h à 12h) de Michel Malherbe (présentation générale, économie de l’oeuvre et problématiques principales) et l’après-midi (de 14h à 17h) de Cédric Brun (La théorie des idées : Hume versus Locke - associationnisme et empirisme) _ 3) Mardi 4 mai 2010 : interventions le matin (de 9h à 12h) de Laurent Jaffro ("Plusieurs manières d’être sceptique". Résumé : Dans la section XII de l’Enquête sur l’entendement humain, Hume distingue plusieurs manières d’être sceptique. L’exposé expliquera ces distinctions et montrera que ces diverses manières sont, en outre, mises en application par Hume à travers la diversité de ses ouvrages. Loin d’avoir choisi une seule manière d’être sceptique, ou d’avoir modéré la forme "outrée", Hume utilise plusieurs méthodes. La distinction la plus importante est entre le doute à l’égard de la fiabilité d’une faculté et le doute à l’égard de la légitimité de son usage sur tel domaine.) et l’après-midi (de 14h à 17h) de Claire Etchegaray (La critique de la religion dans l’EEH : fonction polémique et test logique).


 


Préparation à l’agrégation interne


Responsable : Roland Échinard. — L’organisation des séances est finalisée par la préparation aux épreuves des concours, mais plus largement, elle remplit dans l’académie de Créteil, depuis sa mise en place, des fonctions d’approfondissement et d’actualisation des connaissances, d’aide à la préparation des cours et des corrigés de devoirs donnés aux élèves de terminale. Par la circulation de cours, d’articles et d’ouvrages, elle constitue une "bourse aux documents" qui complète et renforce le travail fait pendant les séances. C’est pour rendre aux professeurs ces divers services qu’elle a été pensée dès le début comme un centre de ressources. Ce centre joue aussi le rôle de lieu de rencontre et d’échange, de mise en commun de pratiques et de cours, et il encourage la mise en place de travail en petits groupes. Le stage s’adresse donc aux candidats à l’agrégation interne et aux professeurs qui souhaitent, en faisant de la philosophie avec d’autres, développer leurs connaissances et trouver une aide pour préparer leur travail en classe et affiner leurs pratiques pédagogiques.


 


 


 


 


 

 

Agenda

    28 / 02 / 2016

    Agenda colloques, conférences et séminaires de philosophie

    29 / 08 / 2016

    Calendrier scolaire 2016-2017

    11 / 11 / 2016

    Plan Académique de Formation 2016-2017

    13 / 11 / 2016

    Calendrier 2016-2017 des concours d’enseignement

Fil twitter de @philosocreteil

  • 10 février 2017

    [#étude] INA STAT N°44 : 2012–2015, LA MÉDIATISATION DES ÉTATS-UNIS À LA TÉLÉVISION FRANÇAISE. Décryptage complet lien
  • Valoriser le travail numérique effectué en classe en participant aux « Trophées des classes » avant le 5 mai lien
  • 9 février 2017

    Documentaire Einstein - "Comment je vois le monde" (2005) lien
  • 8 février 2017

    #CitoyennetéEngagée, ça continue ! Au programme, dilemme moral pour aborder la notion de discrimination et lutte contre le racisme !pic.twitter.com/WXDGSt0OSk
  • lien Texte d'Alain Badiou
0 | 5 | 10 | 15