accessibilité
La philosophie dans l’Académie de Créteil
Slogan du site

Site de philosophie de l’académie de Créteil

Note de service sur l’épreuve de spécialité HLP

Note de service

Épreuves communes de contrôle continu des enseignements de spécialité suivis uniquement pendant la classe de première de la voie générale, à compter de la session 2021 de l’examen du baccalauréat NOR : MENE 0107120 note de service n° 2019 MENJ - DGESCO A2-1
Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; au directeur du service interacadémique des examens et concours de l’Ile-de-France ; aux inspectrices et aux inspecteurs pédagogiques régionaux, aux chefs d’établissement, aux professeures et professeurs
Cette note de service est applicable à compter de la session 2021 du baccalauréat, pour les épreuves communes de contrôle continu des enseignements de spécialité de la voie générale suivis uniquement pendant la classe de première, telles que définies dans l’arrêté du 16 juillet 2018 relatif aux modalités d’organisation du contrôle continu pour l’évaluation des enseignements dispensés dans les classes conduisant au baccalauréat général et au baccalauréat technologique. Sauf mention supplémentaire, les épreuves communes de contrôle continu des enseignements de spécialité suivis uniquement pendant la classe de première ont le même format pour les candidats concernés par l’article ler et l’article 9 de l’arrêté mentionné ci-dessus. Les sujets de ces épreuves sont issus de la banque nationale de sujets. Elles se déroulent au troisième trimestre de la classe de première.

Humanités, littérature et philosophie
Épreuve écrite.
Durée : 2 heures

Objectifs  : L’épreuve vise à évaluer la maîtrise par le candidat des attendus du programme de l’enseignement de spécialité « Humanités, littérature et philosophie » pour la classe de première, défini dans l’arrêté du 17 janvier 2019 paru au BOEN spécial n° 1 du 22 janvier 2019.
Structure  : L’épreuve est composée de deux questions portant sur un texte relatif à l’un des thèmes du programme de première. L’une des questions, intitulée « question d’interprétation », appelle un travail portant sur la compréhension et l’analyse d’un enjeu majeur du texte. L’autre, appelée « question de réflexion à partir du texte », conduit le candidat à rédiger une réponse étayée à une question soulevée par le texte. Chacun de ces deux exercices relève tantôt d’une approche philosophique, tantôt d’une approche littéraire, selon ce qu’indique explicitement l’intitulé du sujet. Leur articulation répond au principe de coopération interdisciplinaire propre à cet enseignement de spécialité. L’ensemble des connaissances acquises est mobilisable à bon escient dans les deux parties de l’examen. Les deux questions donnent lieu à des développements d’ampleur comparable et font l’objet de corrections distinctes, l’une par un correcteur de français, l’autre par un correcteur de philosophie, selon l’orientation disciplinaire respective des exercices.
Notation : Chaque question est notée sur 10. La somme des deux notes constitue la note globale unique de l’épreuve.