La philosophie dans l’Académie de Créteil
Enseignement, formation, ressources, informations et réunions des professeurs de philosophie de l’Académie de Créteil.

Enseignement, formation, ressources, informations et réunions des professeurs de philosophie de l’Académie de Créteil.

La vérité

en cours de rédaction

logo imprimer

Auteurs

ARENDT

  • Arendt, "Vérité et politique" (1964), in La crise de la culture, Folio, 2007.

ARISTOTE

SOMMAIRE DU LIVRE QUATRIÈME.

I. De l’être en tant qu’être. — II. L’étude de l’être en tant qu’être et celle de ses propriétés sont l’objet d’une science unique. — III. C’est à la philosophie qu’il appartient de traiter des axiomes mathématiques et de l’essence. — IV. Il n’y a pas de milieu entre l’affirmation et la négation. La même chose ne peut pas être et n’être pas. — V. L’apparence n’est pas la vérité. — VI. Réfutation de ceux qui prétendent que tout ce qui paraît est vrai. — VII. Développement de ce principe qu’il n’y a pas de milieu entre l’affirmation et la négation. — VIII. Du système de ceux qui prétendent que tout est vrai, ou que tout est faux. Réfutation.

  • De l’interprétation
  • Poétique
  • Francis Wolff La vérité dans la Métaphysique d’Aristote
    Cahiers philosophiques de Strasbourg, tome 7, 1998, p. 133-168. 1
    La vérité dans la Métaphysique d’Aristote
    Je défendrai une thèse banale, mais avec une circonstance atténuante : je la défendrai de façon radicale. Je soutiendrai que la théorie de la vérité chez Aristote est celle de l’"adéquation" ; qu’il n’y en a pas autre ; et que sa doctrine lui permet de résoudre toutes les difficultés auxquelles une telle théorie se heurte ordinairement

AUGUSTIN

GASTON BACHELARD

  • Ce texte est celui d’une conférence prononcée par Véronique Le Ru, professeur de philosophie rattachée au CIRLEP (URCA EA 4299), le 23 mars 2016 à la bibliothèque Robert de Sorbon (Université de Reims Champagne-Ardenne), dans le cadre de l’exposition sur Gaston Bachelard : « Bachelard, L’aube, le jour, la nuit » (29 février-29 mars 2016).

FRANCIS BACON

BERGSON

Carnap, Signification et vérité ; "Le dépassement de la métaphysique" (1932), in Manifeste du Cercle de Vienne et autres écrits, Antonia Soulez (dir.), PUF, 1985.

COMTE

DESCARTES

DIDEROT

Paolo Quintili, « De la vérité comme adæquatio à la vérité comme processus dans la philosophie de Diderot », Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie [En ligne], 30 | avril 2001, mis en ligne le 17 juin 2006, consulté le 11 juin 2019.

DURKHEIM

Durkheim, « Pragmatisme et sociologie »

Pascal Engel, Va savoir ! De la connaissance en général, Hermann ; Truth, Montréal/Kingston, McGill-Queen’s University Press, 2002.

Pascal Engel et Richard Rorty, À quoi bon la vérité ?, Grasset, 2005.

FOUCAULT

  • Foucault, "Le Courage de la Vérité" in Cours au Collège de France 1984.

HEGEL

HEIDEGGER

  • Heidegger, Être et Temps (1927)
  • De l’essence de la vérité" (1954), in Questions I et II, Gallimard, tel, 1990
  • De l’essence de la vérité : approche de l’allégorie de la caverne et du Théétète de Platon (1931-1932), Gallimard, 2001
  • "Alèthéia" in Essais et Conférences, Gallimard, tel, 1980.

HUME

  • Hume, Enquête sur l’entendement humain (1748), GF, 1983.
  • Hume, Traité de la nature humaine, I, 4 (« Du système sceptique et des autres systèmes
    philosophiques »).

KANT

  • Kant, Critique de la raison pure (en particulier les préfaces et l’introduction) (1787)
  • Prolégomènes à toute métaphysique future qui pourra se présenter comme science (1783) ; - Logique (1800).

KIERKEGAARD

Kierkegaard, Sören
Post-Scriptum aux Miettes philosophiques, 1846 (extrait, Traduction Tisseau)

LEIBNIZ

  • La Monadologie
  • Leibniz, Discours sur la conformité de la foi avec la raison, in Essais de théodicée (1710), GF, 1969.

LOCKE

  • Locke, Essai sur l’entendement humain, 1689, Le Livre de Poche, 2009.

Lucrèce

MALEBRANCHE

  • Malebranche, De la recherche de la vérité (1675), T. I. ; T4

NIETZSCHE

  • Nietzsche, Le gai savoir (1882), Folio, 1997 ;
  • Vérité et mensonge au sens extra-moral (1873), Folio, 2009 ;
  • Par-delà le bien et le mal (1886), 10/18, 1970.

PASCAL

  • Pascal, fin de la 12e Provinciale (violence et vérité)
  • De l’esprit géométrique et de l’art de persuader (1658), GF, 1993.

PLATON

  • Platon, Euthydème,
  • Gorgias (du début jusque 481e) ;
  • Phèdre (en particulier la 2e partie du dialogue) ;
  • Ménon ;
  • La République (en particulier les livres VI et VII et X) ;
  • Théétète ;
  • Le Sophiste.

POPPER

  • Popper, De la connaissance objective (chapitre IX), Flammarion, Champs essais, 2009 ;
  • Conjectures et réfutations (1963), Payot, 2006.

ROUSSEAU

  • Rousseau, Les rêveries du promeneur solitaire, Quatrième promenade (sur le devoir de dire la vérité et le mensonge).

RUSSELL

  • Russell, Critique de Kant novembre 2006, Rossi Jean-Gérard
  • Russell, Problèmes de philosophie (chapitres XII et XIII°) (1912), Payot, 1989 ;
  • Signification et vérité (1940), Champs Flammarion, 1969.

Sartre, L’Être et le Néant, chapitre 2 (1943), Gallimard, tel, 1976.

SCHOPENHAUER

SEXTUS EMPIRICUS

SPINOZA

  • Spinoza, Court Traité de la réforme de l’entendement (1660), GF, 1993.

Thomas d’Aquin

WITTGENSTEIN

  • Wittgenstein, Tractatus logico-philosophicus (1921) ; *De la certitude (1951), Gallimard, tel,

Questions

La vérité

COHERENCE ET/OU CORRESPONDANCE

VERITE ET LOGIQUE

  • Robert Blanché, L’axiomatique (1955), PUF, Quadrige, 2009 ; Introduction à la logique contemporaine (1957), Armand Colin, coll. Cursus, 1997.
  • Pascal Engel, La norme du vrai, Gallimard, 1989.
  • Denis Vernant, Introduction à la philosophie de la logique (1986), Pierre Margada, éditeur ; Introduction à la logique standard, 2001, Flammarion, coll. Champs-Université, 2e éd. 2007.
  • Bonnay (Denis), Cozic (Michael), Philosophie de la logique, Paris, Vrin, 2009.

Métaphysique et vérité

Sur le scepticisme

  • Carlos Lévy, Les scepticismes, PUF, Que-sais-je ?, 2008.
  • Thomas Bénatouïl, Le scepticisme, GF, Corpus, 1999.
  • Sextus Empiricus, Esquisses pyrrhoniennes (Livres I et II), tr. fr. Pierre Pellegrin, Points Seuil, 1997.
  • Montaigne, Essais (1580), Livre II, chapitre 3 et Livre III, chapitres 11 et 13.
  • Claudine Tiercelin, Le doute en question : Parades pragmatistes au défi sceptique, Éditions de l’Éclat, 2005.

VERITE ET METHODE

Gadamer, Vérité et méthode (1960), Seuil, L’ordre philosophique, 1996.

VERITE ET VERIFICATION

Gilles Gaston Granger, La vérification, Odile Jacob, 1992.

VERITE ET JUSTIFICATION

Habermas, Vérité et justification (1998), Gallimard, coll. "NRF essais", 2001 ; L’éthique de la discussion et la question de la vérité, Grasset, 2003.

VERITE ILLUSION ERREUR

  • Freud, L’avenir d’une illusion (1927)

VERITE ET SINCERITE

Platon, Hippias mineur

  • Saint Augustin, Sur le mensonge, Librio, 2014.
  • Montaigne, Les essais (1580), Livre I, chapitre IX, "Des menteurs".
  • Kant, "Sur un prétendu droit de mentir par humanité", in Œuvres philosophiques ; Fondements de la métaphysique des mœurs (1785), Livre de Poche, 1993.
  • Jankélévitch, "Du mensonge", in Philosophie morale (1942), Flammarion, 1998.
  • Yvon Bélaval, Le souci de sincérité (1944), Gallimard.
  • Hannah Arendt, "Du mensonge en politique" (1969), in Du mensonge à la violence, tr. Fr. Guy Durand, Pocket, 1994.
  • F. Boituzat, Un droit de mentir ? Constant ou Kant, PUF, 1993.

Vérité et science :

Les mathématiques, selon la célèbre formule de Spinoza, ont apporté aux hommes une autre norme de vérité. C’est cette norme nouvelle qui a permis la révolution galiléenne suivie par Descartes et tous les savants et philosophes de l’âge classique. « La nature est écrite dans la langue mathématique ». Cette autre formule célèbre de Galilée signifie que la nouvelle science de la nature est fondée sur l’utilisation des mathématiques qui est non seulement la clé de l’explication de tous les phénomènes de la nature, mais qui est aussi le modèle de la certitude. Avant d’être définie par la correspondance avec les choses, la vérité désigne ce que l’esprit humain usant de méthode conçoit clairement et distinctement : ce que Descartes nommera dans les Méditations la règle générale de la vérité.

Pierre Guenancia

  • Sandra Laugier et P. Wagner (dir.), Philosophie des sciences. Naturalismes et réalismes, Vrin, 2004.
  • Bachelard, La formation de l’esprit scientifique, 1938, Vrin, 2000.
  • C. G. Hempel, Éléments d’épistémologie (1966), Armand Colin, 2012.
  • Thomas Kuhn, La structure des révolutions scientifiques (1962), Flammarion, Champs sciences, 2008.
  • Bruno Latour, "Trois petits dinosaures ou le cauchemar d’un sociologue", in Petites leçons de sociologie des sciences, 1993.
  • Poincaré, La valeur de la science (1905), Flammarion, Champs Sciences, 2011. Introduction + chapitres X et XI.
  • Canguilhem Idéologie et rationalité Vrin

VRAISEMBLABLE

RITÉ ET FOI

Averroès, Discours décisif sur l’accord de la religion et de la philosophie (1179), GF, 1999.

Anselme de Canterbury, De la vérité (vers 1080), in Œuvres, tome II, Cerf, 1987.

La question de la vérité en histoire

  • Paul Veyne, Comment on écrit l’histoire. Essai d’épistémologie (1971), rééd. Seuil, "Points histoire", 1996.
  • Paul Ricoeur, Histoire et vérité (1955), Points Seuil, 2001.

La vérité judiciaire

Leçons

J’analyserai la naissance des notions de "vérité" et de "réalité (objective)", notions qui nous semblent aller de soi, mais sont en réalité apparues à un moment précis de l’histoire de notre culture occidentale et sont totalement absentes du bagage conceptuel de certaines autres et de la culture chinoise traditionnelle en particulier. Les moments de leur émergence sont datés et relativement récents, mieux, leur apparition a donné lieu à des débats houleux et bien documentés entre partisans et adversaires de thèses antagonistes. La vérité est née dans la Grèce du IVe siècle avant Jésus-Christ, la réalité (objective), au XVIe siècle. L’une découle de l’autre : à partir du moment où s’est imposée l’idée d’une vérité, dire la vérité revenait à décrire la réalité telle qu’elle est.

Paul Jorion

  • Relativité de la traduction et relativisme par Barbara Cassin, Chaire de physiologie de la perception et de l’action
    Séminaire 2007-2008 sous forme de colloque international, La pluralité interprétative, fondements historiques et cognitifs de la notion de point de vue.
    Organisé avec les Professeurs Brian Stock et Carlo Ossola, 12 et 13 Juin 2008
  • Peut-il y avoir plusieurs vérités ?, Pascal Engel, professeur ordinaire de philosophie à l’université de Genève (Journées de Langres 2011)
  • Vérité et relativisme, Barbara Cassin, chercheuse au CNRS (Journées de Langres 2011)
  • La vérité dans les sciences expérimentales, Daniel Parrochia, professeur de logique et philosophie des sciences à la faculté de philosophie de l’université J. Moulin - Lyon III (Journées de langres 2011)
  • Art et vérité, Danièle Cohn, professeur à l’EHESS
  • Vérité et cinéma, Ollivier Pourriol, agrégé de philosophie (Journées de Langres 2011)
  • Croyance et vérité, Roger Pouivet, professeur à l’université de Nancy, directeur du laboratoire d’histoire des sciences et de philosophie - Archives Poincaré du CNRS (Journées de Langres 2011)
  • La vérité a-t-elle un auteur ?, Stéphane Chauvier, professeur à l’université Paris IV-Sorbonne (Journées de Langres 2011)

    Conférence conclusive des Journées de Langres 2001 , Francis Wolff, professeur à l’école normale supérieure de Paris

Téléchargements Fichiers à télécharger :
  • bergson_la_pensee_et_le_mouvant_introduction.pdf
  • 116 ko / PDF
  • RPL2011_verite-relativisme_B-Cassin_206358.mp3
  • 72.5 Mo / MP3
Forum
Répondre à cet article


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2008-2019 © La philosophie dans l’Académie de Créteil - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2