Repenser les liens entre médecine et philosophie dans le contexte épidémique actuel
mercredi
17
novembre
2021
du mercredi 17 novembre 2021
au jeudi 18 novembre 2021
horaire Lycée Berlioz 94300 Vincennes

Questions contemporaines

Repenser les liens entre médecine et philosophie dans le contexte épidémique actuel
Pour s’inscrire sur GAIA (hors parcours de formation, ANT et public désigné), saisir en MAJUSCULE le code 21A0240367 dans le champ "identifiant du dispositif. Pour information, code du module : 59813
Public : Professeurs de philosophie
candidature individuelle

Objectifs pédagogiques : Construire une réflexion sur la survenue de l’épidémie comme phénomène global et questionner à cette occasion les liens féconds entre médecine et philosophie.
Contenus : Médecine et philosophie partagent depuis l’Antiquité un ensemble de thématiques, faisant de l’homme un objet de recherche et de questionnement incessamment renouvelé au fil de leur histoire. Cette communauté d’intérêts se décline dans plusieurs domaines comme l’éthique ou encore l’épistémologie. L’appréhension de la maladie, en particulier à l’occasion de l’émergence d’une nouvelle pathologie, occasionne une littérature conséquente permettant un fécond dialogue entre la philosophie et les autres sources de savoirs. Une telle convergence d’intérêts entre médecine et philosophie s’explique par la nature même de la maladie en tant que fait global.
Modalités : Conférences avec échanges et débats.
Durée : Formation d’une durée de 12 heures, soit de 2 jours, accueillant au minimum 15 stagiaires, au maximum 25.

Responsable pédagogique et organisationnel : Gilles BARROUX - Mel : barroux.gilles@wanadoo.fr

Formateurs / intervenants :

MOULIN Anne-Marie : Universitaires (MDC ou PU)
COSTE Joël : Universitaires (MDC ou PU)
HENRY Julie : Universitaires (MDC ou PU)
CASASSUS Philippe : Intervenant extérieur (hors E.N)
BARROUX Gilles : Personnels enseignants, d’éducation

Séminaire Mathesis
jeudi
18
novembre
2021
12h00 - 14h00

Séminaire en ligne - Philosophie des sciences et histoire
Ce séminaire est l’occasion pour les enseignants-chercheurs et les doctorants membres de Mathésis, de présenter leurs travaux et de discuter des articles qui ont fait l’actualité de la recherche. Les recherches qui y sont présentées relèvent de l’histoire de la philosophie moderne et de l’histoire et de la philosophie des sciences

Événement en ligne ouvert au public sur inscription auprès de Jean-Pascal Anfray à jean-pascal.anfray[at]ens.psl.eu

Organisation
Jean-Pascal Anfray et Ange Potin de La République des Savoirs

PROGRAMME DESANCES (SEMESTRE 1)
Jeudi 30 septembre 2021
12h15-13h45
The Institution of Nature. Descartes on Human Perception
Intervenant : Mattia Mantovani (KU Leuven)

Jeudi 14 octobre 2021
12h15-13h45
Dieu, l’âme et le lieu. Le rapport des substances immatérielles à l’étendue dans la correspondance Descartes-More
Intervenant : Jean-Pascal Anfray (Mathesis RdS/PSL)

Jeudi 28 octobre 2021
12h15-13h45
On the Metaphysics of Relations
Intervenante : Anna Marmodoro (University of Durham)

Jeudi 18 novembre 2021
12h15-13h45
Titre à venir
Intervenant : Andrew Feenberg (Simon Fraser University)

Jeudi 25 novembre 2021
12h15-13h45
Science and Colonialism : The mathematization of Natural Philosophy in the policies regarding the Spanish colonization of the New World
Intervenant : Helbert E. Velilla-Jiménez (Mathesis, RdS/PSL)

Jeudi 2 décembre 2021
12h15-13h45
Narratives, Explanations and Models in Historical Science
Intervenante : Julie Jebeile (Université de Berne)

Jeudi 9 décembre 2021
12h15-13h45
Real Stuff : Suárez on Prime Matter
Intervenant : Dominik Perler (Humboldt University, Berlin)

Jeudi 16 décembre 2021
12h15-13h45
La religion civile et la critique du fanatisme chez Jean-Jacques Rousseau
Intervenante : Saki Sekiguchi (Mathesis, RDS/PSL)

Travail et liberté : la question de l’émancipation autour de Simone Weil
jeudi
18
novembre
2021
du jeudi 18 novembre 2021
au vendredi 19 novembre 2021
horaire Lycée Eugène Delacroix 94500 Maisons-Alfort

Pour s’inscrire sur GAIA (hors parcours de formation, ANT et public désigné), saisir en MAJUSCULE le code 21A0240315 dans le champ "identifiant du dispositif. Pour information, code du module : 59525
Public : Professeurs de Philosophie
candidature individuelle

Objectifs pédagogiques : Découvrir et s’approprier la pensée d’un auteur du nouveau programme de philosophie autour de notions dudit programme. Souligner les liens possibles entre notions du programme (ici,travail et liberté). Elargir le corpus des textes utilisés en terminale.Confronter la pensée de Simone Weil à celle d’autres philosophes.
Contenus : Intervention de spécialistes de la pensée de Simone Weil ayant pour but dans un premier temps la présentation des grandes lignes de sa pensée sur le travail, la liberté et l’émancipation. Des textes choisis par ces spécialistes feront l’objet d’études précises et, éventuellement, d’un travail des stagiaires. Des plages d’échanges sont prévues pour confronter les suggestions d’usage de ces textes dans le cours de terminale.
Modalités : Exposés universitaires, travail sur texte, échange et débat.
Durée : Formation d’une durée de 12 heures, soit de 2 jours, accueillant au minimum 15 stagiaires, au maximum 20.

Présentiel
Les dates et lieux de chaque formation sont donnés à titre indicatif. Voir le détail organisationnel sur GAIA

Responsable pédagogique et organisationnel : Gilles HANUS - Mel : gilles.hanus@free.fr

Formateurs / intervenants :

CHENAVIER Robert : Personnels enseignants, d’éducation et d’orientation
TAÏBI Nadia : Personnels enseignants, d’éducation et d’orientation
RET Alexandra : Personnels enseignants, d’éducation et d’orientation

Colloque international. Qu’est-ce qu’une fiction ?
jeudi
18
novembre
2021
du jeudi 18 novembre 2021
au vendredi 19 novembre 2021
horaire Le lieu sera précisé ultérieurement.

Colloque international Qu’est-ce qu’une fiction ? » (18-19 nov. 2021)

Organisé par Jocelyn Benoist

(Paris 1, ISJPS, PhiCo-EXeCO, IUF)

Dans les dernières décennies, les recherches sur la fiction ont connu un véritable renouveau chez les théoriciens de la littérature, que cela soit en Allemagne, aux Etats-Unis ou en France. Plus récemment, la question de la solidité du partage entre ce qui est fictionnel et ce qui ne l’est pas et du sens et de la nature des discours caractérisés comme fictionnels est également revenue au centre des préoccupations des philosophes. En témoigne notamment l’œuvre récente de Markus Gabriel Fiktionen (Suhrkamp, 2020).

Ce colloque voudrait ouvrir un espace de discussion entre ces interrogations sur la fiction relevant respectivement de la théorie littéraire et de la philosophie : qu’est-ce qu’une fiction ? quel(s) rapport(s) y a-t-il entre fictions et discours fictionnels ? et à quoi servent les fictions ?

Jeudi 18 novembre 2021

10h Jens Rometsch (Université de Bonn)
« Poésie et vérité » : le nouveau réalisme entre récit fictionnel et récit factuel

11h André Charrak (Paris 1, ISJPS) :

Le format des fictions (philosophiques)

14h Pauline Nadrigny (Paris 1, ISJPS) :

Des faits comme fiction : le cas Werner Herzog

15h : Ronan de Calan (Paris 1, ISJPS) :

Autofiction, exo-fiction, semi-fiction, non-fiction… Peut-on circonscrire les limites du fictionnel en littérature ?

16h Jean-Marie Schaeffer (EHESS, CRAL) :

La fiction entre sémantique et pragmatique

Vendredi 19 novembre 2021

9h Sophie Galabru (Paris) :

L’autofiction : une identité fantasmée ?

10h David Zapero (Université de Bonn) :

L’irréel, l’imaginaire et les mondes dits possibles

11h Anne Duprat (Université de Picardie Jules Verne) :

Théories littéraires de la fiction et mondes possibles — 20 ans après ?

14h David Lapoujade (Paris 1, HiPhiMo) :

Existences fictives, existences virtuelles chez Etienne Souriau

15h Alexandre Gefen (CNRS-Paris 3) :

Une vie est-elle une fiction ?

16h Markus Gabriel (Université de Bonn) :

Sur l’essence et l’existence des objets dits ‘fictionnels’

Séminaire Actualité critique
jeudi
18
novembre
2021
17h00 - 19h00
horaire ENS Ulm

Compréhension de la démarche scientifique par le grand public, les médias et le monde politique
Séminaire Actualité critique

Site web d’Actualité Critique

Organisation
Amélie Wileveau, Marvin Ozturk-Bazin et Nathalie Thomas

Un séminaire commun à toutes les disciplines de l’ENS, qui sont mobilisées autour de questions partagées, définies et discutées collectivement. C’est un moment de rencontre sur l’actualité ouvert à tous, consacré à ce qui se produit en France, en Europe et dans le monde. Désormais articulé autour de deux thèmes directeurs par an, ce séminaire porte au premier semestre sur les relations entre sciences et société.

Cette premier séance d’Actualité critique est l’occasion, après ces longs mois de crise sanitaire où la démarche scientifique a été mentionnée à de nombreuses reprises par les médias sans jamais être vraiment définie et où la question de la vulgarisation scientifique a été au cœur de bien des débats, de mieux comprendre le fonctionnement épistémologique de la science et les réceptions par le grand public de celle-ci.

Il s’agit d’une séance articulée en deux temps, où il s’agira tout d’abord d’interroger la démarche scientifique et d’expliciter son fonctionnement en temps normal, par opposition au temps de la crise sanitaire. De manière assez inédite, les médias ont diffusé l’image d’une science faite de tâtonnements, ou encore l’existence d’opinions discordantes parmi les chercheurs à travers les controverses scientifiques, faits qui ont pu déstabiliser un grand public peu habitué à être informé de ce qu’il se passe à l’intérieur du champ scientifique habituellement fermé, et pour qui la science est davantage liée à l’idée de « méthode » qu’à l’idée d’ « aventure », pour reprendre un concept du philosophe Dominique Lecourt.

Dans un second temps, la conversation portera sur les enjeux et sur les moyens de la vulgarisation scientifique, sur la persona du chercheur qui tente de forger de nouveaux espaces langagiers et de faire preuve de pédagogie pour transmettre des connaissances spécialisées auprès d’un public non-spécialisé. L’ethos du scientifique qui s’adresse au public dans une société où les réseaux sociaux concurrencent la parole scientifique devenue très présente sur les plateaux télévisés autant que les enjeux d’une reformulation parfois laborieuse des connaissances (pour être clair sans paraître trop aride) seraient autant de questionnements abordés.

INTERVENANTS
Sophie Bécherel, journaliste scientifique à France Inter (à confirmer)
Étienne Klein, physicien, philosophe des sciences et producteur de radio
Fatoumata Kebe, astronome, docteure en astronomie de l’Observatoire de Paris - PSL, autrice et médiatrice scientifique (à confirmer)

une brève interview du vulgarisateur scientifique et docteur en physique David Louapre, à propos de sa chaîne YouTube Science étonnante sera également diffusée lors de la conférence.

À PROPOS D’ACTUALITÉ CRITIQUE
Le séminaire d’Actualité critique réunit un public varié autour de questions d’actualité définies, discutées et analysées collectivement. Désormais avec un thème directeur et un enseignant dédié par semestre, ce séminaire portera au premier semestre sur les relations entre sciences et société. En effet, il est aujourd’hui évident que les conséquences de la pandémie ne se limitent pas à la seule dimension sanitaire et nécessitent une lecture pluridisciplinaire. La situation actuelle soulève des questions profondes portant sur la compréhension de la démarche scientifique par le grand public, les médias et le monde politique. Elle interroge les relations existantes ou à bâtir entre sciences publiques et sciences privées. Elle nous alerte sur
des problèmes d’éthique et d’intégrité scientifique et renvoie aux effets du réchauffement climatique.
La mise en place de ces cinq conférences par semestre est l’occasion d’une réflexion urgente et critique sur ces questions brûlantes.
Coordonné au premier semestre par Christian Lorenzi, professeur de psychologie expérimentale, au second semestre, Actualité critique aura pour thème la démocratie, sous le pilotage du philosophe Florent Guénard
– 18 novembre 2021 : « Le grand public et la science : entre incompréhension et confusion face à la démarche et la vulgarisation scientifique ? »

– 25 novembre 2021 : « Méfiance vaccinale : une nouvelle polarisation »

– 2 décembre 2021 : « Les chercheurs et les institutions face à la judiciarisation du débat scientifique : le cas des plaintes du professeur Didier Raoult »

– 9 décembre 2021 : « Chercher, évaluer, décider. Quelle place pour les scientifiques dans les politiques publiques ? »

– 16 décembre 2021 : « Quand sciences et société se rencontrent : la démocratisation des questions écologiques. La place des questions climatiques dans le débat public : entre instrumentalisation politique et engagement populaire

Séminaire Actualité critique
jeudi
18
novembre
2021
17h00 - 19h00
horaire ENS Ulm

Compréhension de la démarche scientifique par le grand public, les médias et le monde politique
Séminaire Actualité critique

Site web d’Actualité Critique

Organisation
Amélie Wileveau, Marvin Ozturk-Bazin et Nathalie Thomas

Un séminaire commun à toutes les disciplines de l’ENS, qui sont mobilisées autour de questions partagées, définies et discutées collectivement. C’est un moment de rencontre sur l’actualité ouvert à tous, consacré à ce qui se produit en France, en Europe et dans le monde. Désormais articulé autour de deux thèmes directeurs par an, ce séminaire porte au premier semestre sur les relations entre sciences et société.

Cette premier séance d’Actualité critique est l’occasion, après ces longs mois de crise sanitaire où la démarche scientifique a été mentionnée à de nombreuses reprises par les médias sans jamais être vraiment définie et où la question de la vulgarisation scientifique a été au cœur de bien des débats, de mieux comprendre le fonctionnement épistémologique de la science et les réceptions par le grand public de celle-ci.

Il s’agit d’une séance articulée en deux temps, où il s’agira tout d’abord d’interroger la démarche scientifique et d’expliciter son fonctionnement en temps normal, par opposition au temps de la crise sanitaire. De manière assez inédite, les médias ont diffusé l’image d’une science faite de tâtonnements, ou encore l’existence d’opinions discordantes parmi les chercheurs à travers les controverses scientifiques, faits qui ont pu déstabiliser un grand public peu habitué à être informé de ce qu’il se passe à l’intérieur du champ scientifique habituellement fermé, et pour qui la science est davantage liée à l’idée de « méthode » qu’à l’idée d’ « aventure », pour reprendre un concept du philosophe Dominique Lecourt.

Dans un second temps, la conversation portera sur les enjeux et sur les moyens de la vulgarisation scientifique, sur la persona du chercheur qui tente de forger de nouveaux espaces langagiers et de faire preuve de pédagogie pour transmettre des connaissances spécialisées auprès d’un public non-spécialisé. L’ethos du scientifique qui s’adresse au public dans une société où les réseaux sociaux concurrencent la parole scientifique devenue très présente sur les plateaux télévisés autant que les enjeux d’une reformulation parfois laborieuse des connaissances (pour être clair sans paraître trop aride) seraient autant de questionnements abordés.

INTERVENANTS
Sophie Bécherel, journaliste scientifique à France Inter (à confirmer)
Étienne Klein, physicien, philosophe des sciences et producteur de radio
Fatoumata Kebe, astronome, docteure en astronomie de l’Observatoire de Paris - PSL, autrice et médiatrice scientifique (à confirmer)

une brève interview du vulgarisateur scientifique et docteur en physique David Louapre, à propos de sa chaîne YouTube Science étonnante sera également diffusée lors de la conférence.

À PROPOS D’ACTUALITÉ CRITIQUE
Le séminaire d’Actualité critique réunit un public varié autour de questions d’actualité définies, discutées et analysées collectivement. Désormais avec un thème directeur et un enseignant dédié par semestre, ce séminaire portera au premier semestre sur les relations entre sciences et société. En effet, il est aujourd’hui évident que les conséquences de la pandémie ne se limitent pas à la seule dimension sanitaire et nécessitent une lecture pluridisciplinaire. La situation actuelle soulève des questions profondes portant sur la compréhension de la démarche scientifique par le grand public, les médias et le monde politique. Elle interroge les relations existantes ou à bâtir entre sciences publiques et sciences privées. Elle nous alerte sur
des problèmes d’éthique et d’intégrité scientifique et renvoie aux effets du réchauffement climatique.
La mise en place de ces cinq conférences par semestre est l’occasion d’une réflexion urgente et critique sur ces questions brûlantes.
Coordonné au premier semestre par Christian Lorenzi, professeur de psychologie expérimentale, au second semestre, Actualité critique aura pour thème la démocratie, sous le pilotage du philosophe Florent Guénard
– 18 novembre 2021 : « Le grand public et la science : entre incompréhension et confusion face à la démarche et la vulgarisation scientifique ? »

– 25 novembre 2021 : « Méfiance vaccinale : une nouvelle polarisation »

– 2 décembre 2021 : « Les chercheurs et les institutions face à la judiciarisation du débat scientifique : le cas des plaintes du professeur Didier Raoult »

– 9 décembre 2021 : « Chercher, évaluer, décider. Quelle place pour les scientifiques dans les politiques publiques ? »

– 16 décembre 2021 : « Quand sciences et société se rencontrent : la démocratisation des questions écologiques. La place des questions climatiques dans le débat public : entre instrumentalisation politique et engagement populaire