Post-humanisme

- Les multiples visages du posthumanisme au cinéma L’occasion d’évoquer les différents visages du posthumanisme dans les oeuvres de fiction, et en particulier au cinéma. Pour se mettre dans le bain avec un peu d’avance, voici un petit panorama des grandes représentations posthumanistes par le septième art.

— L’île du docteur Moreau Island Of Lost Souls -1932- subtitulada español
by Erle C. Kenton

— THX-1138, de George Lucas, 1971 : À propos de ce premier film de George Lucas, Steven Spielberg dira : « c’est l’un des meilleurs films de science-fiction que je n’ai jamais vus ». Le futur, c’est maintenant. Au XXVe siècle, l’humanité vit sous terre sous l’emprise d’un pouvoir totalitaire invisible. Travaille dur, accrois la production et sois heureux. L’ouvrier THX 1138 travaille sur une chaîne où il assemble des robots-policiers. Un jour, avec sa compagne LUH 3417, il enfreint la règle du contact physique interdit.

— G. Méliès L’homme à la tête de caoutchouc, 1901

- Roche D., 2018, « “You know, when you suspect something, it’s always better when it turns out to be true” » : Mémoire et média dans l’épisode « “The Entire History of You” (S01E03) de Black Mirror (2011-) », TV/Séries, n°14.

https://youtu.be/bsPiID21ucQ