Exercice de disputatio : L’homme est-il un animal comme les autres ?

L’homme est-il un animal comme les autres ?

La forme de la simple lecture de textes ne satisfait plus au 13e siècle. On passe de la parole d’autorité à la parole argumentée.
La Dispute publique : un jeu sérieux.
N’était pas un exercice de fiction. Postulat de départ : la vérité existe en la personne du Christ.

Exemple de disputatio :

Minutage de la vidéo (https://vimeo.com/365806132) réalisé par Céline Durain 

Minutage Structure Contenu
0➔ 00 :18 Générique
00 :18 ➔ 15 :10 I- Présentation générale
00 :18 ➔ 1 :40 Présentation du dispositif

1 :40 ➔ 7 :00 Présentation de la question
« l’homme est-il un animal comme les autres ? »

7 :00 ➔ 15 :10 Présentation de la « disputatio »
L’université en général (➔ 10 :25)
La grande disputatio, définition (➔ 11 :09)
La dispute publique, structure (➔ 12 :30)
Le statut de la disputatio : quel jeu par rapport à la vérité ? (➔15 :10)
15 :10 ➔1 :13 :13

II- Disputatio
15 :10 ➔ 15 :49 Mise en place
15 :49 ➔ 19 :30 A- Positio Thèse : l’homme est un animal surnaturel
19 :30 ➔38 :15 B- Article 1 La différence homme-animal n’est pas biologiquement justifiée
19 :30 ➔ 23 :07 1 er objection L’homme n’est pas différent de l’animal, c’est ce que montre les
sciences naturelles
23 :07 ➔ 25 :16 Respondeo Les sciences naturelles ne sont pas compétentes dans ce
domaine ; il faut faire appel aux sciences humaines
25 :16 ➔ 28 :00 2e objection Réhabilitation des sciences naturelles en tant qu’elles nourrissent
les sciences humaines
28 :00 ➔ 33 :00 Respondeo L’indifférenciation homme animal n’est pas, dans ces sciences,
une conséquence observée ; c’est une pétition de principe
33 :00 ➔ 34 :50 3e objection Il y a un problème moral à considérer l’homme comme supérieur
à l’animal
34 :50 ➔ 38 :15 Respondeo S’il est vrai qu’il faut préserver les droits des animaux, cela ne
rend pas pour autant la thèse de l’indifférenciation homme animal vraie, ni celle de la différence homme animal fausse.
L’éthique est d’ailleurs une spécificité de l’homme.

28 :15 ➔ 39 :05 Intermède (explication de la position tenue en art 1 et de la position tenue en art 2)

39 :05 ➔51 :27 C- Article 2 La différence homme animal n’est pas le fait d’une différence de nature mais le fait d’une différence d’histoire
39 :05 ➔ 43 :20 1re objection La différence homme animal n’est due qu’au processus d’hominisation. L’homme n’a rien de surnaturel
43 :20 ➔ 46 :38 Respondeo Cercle vicieux : d’où vient cette hominisation ? La différence homme animal n’est pas seulement une différence de degré, mais elle est une différence de nature, inattendue.
46 :38 ➔49 :43 2de objection L’homme est caractérisé par sa néoténie. C’est seulement parce qu’il lui manque quelque chose qu’il a développé quelque chose en plus
49 :43 ➔ 51 :27 Respondeo Le problème et le cercle vicieux restent les mêmes. D’où vient la néoténie ? Elle est par elle-même le signe qu’il y a pour l’homme un appel à Dieu

51 :27 ➔1 :12 :53 D - Article 3 Le problème est de savoir ce qu’est l’homme, pas d’où il vient
51 :27 ➔ 55 :55 1re objection Aucune thèse n’a encore atteint le problème ; elle s’est seulement perdu dans une recherche infinie de l’origine, quête généalogique vaine
55 :55 ➔ 58 :04 Respondeo La recherche de l’origine ne se perd pas dans l’infini ; elle trouve sa borne en Dieu, alpha et oméga du monde, qui donne à l’homme son intelligibilité et sa destination
58 :04➔1 :01 :58 2e objection Pourquoi choisir une destination surnaturelle de l’homme ? La seule différence entre l’homme et l’animal, c’est l’usage qu’ils font de leurs compétences semblables. L’homme fait seulement un usage éthique de ses compétences
1 :01 :58 ➔1 :04 :15 Respondeo Cet homme éthique peut aussi bien devenir l’ennemi de l’animal… et de l’homme lui-même. La capacité qu’a l’homme de s’éloigner de sa destination est justement une marque de la
différence homme animal
1 :04 :15 ➔ 1 :08 :39
3 ème objection Seul l’homme peut prendre soin d’une vie qui n’est pas la sienne.
Le risque éthique, c’est le difficile risque de la liberté humaine et c’est à l’homme d’élaborer son éthique dans une cité juste
1 :08 :39➔ 1 :12 :53
Respondeo Ce tableau d’un homme responsable de son bonheur est bien beau… mais c’est trop au regard de ce que montre l’histoire des civilisations humaines, et c’est trop peu au regard de ce que signifie la mort de l’homme
1 :12 :53 ➔1 :13 :13
E- Conclusion (Sous forme d’ouverture et non de réponse comme traditionnellement)
1 :13 :13 ➔
fin
III- Questions du public