Encyclopédies ou le temps du savoir
La question des limites

Avec l’écriture apparaissent les moyens d’une mémoire collective : chiffres et lettres ou caractères.
Les listes de noms apparaissent à Sumer avec les comptes : la mémoire des mots accompagne celle des quantités.

L’encyclopédisme primitif met en œuvre une forme stabilisée des signes d’une langue pour établir une mnémotechnie : à partir des formes visibles de ces signes, il s’agit d’obtenir des séries ordonnées d’informations, de manière à pouvoir les retrouver.

Cette démarche, à s’en tenir à l’étymologie, requiert une fermeture et un centre, c’est-à-dire une fixation dans un ordre, mais aussi un dynamisme, celui de la transmission du savoir. Ce paradoxe est aussi celui du langage et de l’écriture : fixer pour transmettre, c’est-à-dire pour faire bouger. Le « livre » (support – tablette, rouleau, volumen) est dans la même situation, et par suite la bibliothèque, objet culturel repéré depuis Assurbanipal (668-627 av. J.-C.).

 Inventer ou/et exposer le savoir ?

- Les oeuvres complètes de d’Alembert
- Édition Numérique Collaborative et CRitique de l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers (1751-1772)

- Claire Fauvergue L’encyclopédie ou l’herméneutique

- Khanh Dao Duc, « Leibniz dans l’Encyclopédie », Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie [En ligne], 48 | 2013, mis en ligne le 01 janvier 2014, consulté le 26 février 2019 ; DOI : 10.4000/rde.5036

 La question des limites


Le projet encyclopédique renvoie métaphoriquement à la question des limites et de la séparation entre la terre et la mer.

- Michel Bottin, « Frontières et limites maritimes au XVIe siècle » in La frontière des origines à nos jours, Actes des journées internationales d’Histoire du droit de Bayonne 1997, coord. M. Lafourcade, P.U. Bordeaux, 1998, pp. 27-41.
- Michel Bottin, « Les développements du droit de la mer en Méditerranée occidentale du XIIe au XIVe siècle », in Recueil des mémoires et travaux de la Société d’Histoire du droit des anciens pays de droit écrit, XII, 1983, pp. 11-28, mise en ligne septembre 2012 sur www.michel-bottin.com