Musil

11 / 03 / 2015 | Maryse Emel webmestre, photos

Les idées métaphilosophiques de Musil. Entre philosophie traditionnelle, naturalisme et essayisme
Catrin Misselhorn Universität Stuttgart
27 mai 2013 11:30 12:30 Colloque

Dans ses essais et dans son grand roman L’Homme sans qualités, Robert Musil défend une position singulière dans l’espace métaphilosophique, qui combine le naturalisme philosophique avec le romantisme. Cette conception peut être caractérisée de manière adéquate (en allusion à Quine) comme un « romantisme naturalisé ». Dans la ligne de raisonnement par laquelle Musil défend cette conception, les paradoxes de l’autoréférence sont un élément crucial. Ces paradoxes ont joué un rôle de premier plan dans la crise des fondements des mathématiques aux alentours de 1900. Je me propose de reconstruire la ligne de pensée de Musil, qui va depuis les paradoxes de l’autoréférence jusqu’au domaine du non-ratioïde, en l’intégrant dans le contexte de la crise des fondements des mathématiques.

 

Agenda

    28 / 02 / 2016

    Agenda colloques, conférences et séminaires de philosophie

    29 / 08 / 2016

    Calendrier scolaire 2016-2017

    11 / 11 / 2016

    Plan Académique de Formation 2016-2017

    13 / 11 / 2016

    Calendrier 2016-2017 des concours d’enseignement

Fil twitter de @philosocreteil

  • 6 mars 2017

    25 mars A quoi sert la peurpic.twitter.com/ECrtPaCX8f
  • 10 février 2017

    [#étude] INA STAT N°44 : 2012–2015, LA MÉDIATISATION DES ÉTATS-UNIS À LA TÉLÉVISION FRANÇAISE. Décryptage complet lien
  • Valoriser le travail numérique effectué en classe en participant aux « Trophées des classes » avant le 5 mai lien
  • 9 février 2017

    Documentaire Einstein - "Comment je vois le monde" (2005) lien
  • 8 février 2017

    #CitoyennetéEngagée, ça continue ! Au programme, dilemme moral pour aborder la notion de discrimination et lutte contre le racisme !pic.twitter.com/WXDGSt0OSk
0 | 5 | 10 | 15