Etat

09 / 01 / 2016 | Maryse Emel webmestre, photos

Podcasts : Colloque “État social, propriété publique et biens communs”, 27-28 mai 2014, Paris Ouest
Par Pınar Karaoğlu · 05/07/2014
Enregistrements des interventions du colloque “État social, propriété publique et biens communs”, organisé par Thomas Boccon-Gibod, Pierre Crétois, Nikolaos Maroupas (Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Sophiapol) les 27 et 28 mai 2014..

JOUR 1

9h30-12h45 : La propriété publique face à la propriété privée
Philippe Chanial (Université de Caen) : « La propriété sociale contre l’État ? Formes et raisons de la socialisation dans la tradition du socialisme associationniste »
.
Caroline Tixier (Université Paris II) : « Naissance de l’État-association : la théorie du quasi-contrat social chez Léon Bourgeois »

Carlos Herrera (Université Cergy-Pontoise) : « État social, propriété publique, droits sociaux »

Judith Rochfeld (Université Paris I) : « Les modèles du droit privé pour construire des communs »
.
14h00-17h30 : Philosophie du commun
Serge Audier (Université Paris IV) : « Du solidarisme au “commun” contemporain, et retour »
.
Fabrizo Carlino (Université Paris IV, Uni. del Salento) : « Pour une critique de l’ontologie post-opéraiste du commun : à propos des origines althussériennes du dépassement de la distinction entre public et privé »
.
JOUR 2

9h30-12h15 : Philosophie contemporaine des biens communs
Fabien Tarrit (Université de Reims-Champagne-Ardennes) : « État social, propriété commune et propriété de soi »

Edouard Jourdain : « La propriété chez Proudhon »

Daniela Mone (Uni-Napoli) : « Le rôle des collectivités locales dans la gestion des
biens publics entendus comme biens communs »

Rémi Baudoui (Université de Genève) : « L’urbanisme, propriété publique et bien commun »

14h-18h Economie publique et économie du commun
Bernard Friot (Université Paris Ouest) : « Cotisation sociale et impôt »

Emmanuel D’Hombres (Université Catholique de Lyon) : « La production de “propriété sociale” : des services publics de l’État à l’économie sociale et solidaire »

Pierre Bauby (Fondation Jean-Jaurès) et Mihaela M. Similie (Paris VIII) : « De la conception européenne des « services d’intérêt général » à la création d’un statut d’entreprise publique européenne »

Jacques Fournier (Conseil d’État) : « Économie des besoins et gestion publique »

- Etat d’urgence, Etat policier ?
Frédéric Salin, Antoine Garapon
17/12/2015
Table-ronde avec les interventions de Frédéric Salin, élève en sociologie à l’ENS et Antoine Garapon, juriste, autour de la question de l"Etat d’urgence" et du traitement qu’en font les médias, dans le cadre du séminaire Actualité Critique

- Le lexique de la violence dans l’oeuvre de Spinoza
Pierre-François Moreau fonde sa réflexion sur les deux traités de Spinoza : le traité théologico-politique (1670), qui se présente comme un pamphlet visant à résoudre la question de savoir s’il faut accorder la liberté de philosopher ; le traité politique (1677), qui se présente comme un traité dogmatique sur l’Etat et son fonctionnement. La liberté de philosopher est-elle utile ou nuisible à la piété et à la sécurité de l’Etat ? Il analyse ensuite la question de la sécurité de l’Etat et la théorie du pacte à l’origine de l’Etat, chez Hobbes et chez Spinoza, avant d’en venir au lexique de la violence chez Spinoza. Le pacte, le contrat social suffit-il à endiguer les violences de l’état de nature ?

Equipe technique Directeur de la production : Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques : Francis Ouedraogo, Réalisation : Service commun audiovisuel et multimédia Captation vidéo : Sebastien Boudin, Julien Lopez, Mathias Chassagneux, Son : Samuel Bazin, Montage-Encodage-Diffusion Web : Jean-Claude Troncard
Date de réalisation : 13 Novembre 2001 Durée du programme : 74 min
Auteur(s) : MOREAU Pierre-François
Réalisateur(s) : ENS-LSH/SCAM

- Les textes politiques de Spinoza - 1/1
Spinoza aborde la politique surtout dans le Traité théologico-politique (1670) et dans le Traité politique (posthume et inachevé, 1677), mais les relations interhumaines ont toujours été à son horizon, même dans les œuvres qui ne paraissent pas directement politiques. Dans les Traités, il est conduit à discuter de la Bible (en tant qu’elle fournit des modèles et en tant que certains s’appuient sur elle pour limiter la liberté de philosopher ou pour contester le pouvoir de l’Etat), des théories du pacte social (qu’il reprend en les accompagnant d’une théorie des passions qui en limite la validité), des exemples fournis par l’histoire (surtout juive et romaine, mais aussi contemporaine).
Date de réalisation : 15 Février 2006 Durée du programme : 82 min
Auteur(s) : MOREAU Pierre-François

Immorale, diabolique et censurée : la raison d’État face à ses juges, XVIe – XVIIe siècle
Laurie Catteeuw
09/06/2011
Conférence donnée dans le cadre du Colloque international "L’immoralité littéraire et ses juges" organisé par Jean-Baptiste Amadieu (ITEM), Jean-Charles Darmon (UVSQ et CRRLPM) et Philippe Desan (University of Chicago).

"Guerre, conflit, violence "
Canal U
La guerre selon Clausewitz (par Martin Motte) Machiavel, les armes propres et la question de la guerre -partie 1
Machiavel, les armes propres et la question de la guerre -partie 2
Machiavel - les guerres d’Italie (1494 - 1559)
Le lexique de la violence dans l’oeuvre de Spinoza
Le discours de la guerre
Que pouvons-nous entendre par cruauté ?
Sécurité et défense sociale
Guerre et paix à l’âge de la mondialisation

Etat et morale
De justes inégalités - John RAWLS (par Astrid von Busekist) [réédité 2015]
Le droit chez Kant (par Jean-François Kervégan)
Machiavel - Chapitre 8 du prince - la question de la morale en politique
Machiavel, politique et morale : l’historicisation du bien et du mal

La question du gouvernement

Foucault et la Renaissance politique : l’État et les pouvoirs / Paul-Alexis Mellet
La démocratie participativeThierry Ménissier
De la crise Fragmentée à la crise célébrée
Identité et communautarisme Yves Michaud

- Les traditions républicaines face aux fascinations pour les martyresENS
Olivier Christin
13/10/2016

- Rousseau, Peut-on fonder l’Etat sur un ordre naturel comme celui de la famille ?

 
Dernière mise à jour :
19 / 09 / 2017