Exemple de problématisation : L’Etat

Exemple : Doit-on tout attendre de l’État ?

Doit-on tout attendre de l’État ? (Métropole, 2004)

Les réponses à cette question forment une alternative relativement simple à saisir dans ses termes généraux. Si l’on admet devoir tout attendre de l’État, on postule qu’il a une vocation protectrice, non seulement sur un plan politique, mais également économique et social, voire culturel et même d’ordre privé (l’éducation, la famille, les choix et préférences personnels). À l’inverse, si l’on répond par la négative, on postule que les fonctions de l’État doivent rester limitées au bénéfice, notamment, de l’initiative privée et d’une régulation des interactions publiques et privées ressortissant à d’autres critères que strictement politiques et administratifs. La question posée appelle donc une réflexion sur l’alternative sociale ou libérale de la vocation de l’État, et invite, non pas simplement à déclarer une préférence, mais bien à tirer au clair les raisons, soit de préférer une option à une autre, soit de tenter une synthèse des options manifestement offertes – ce qui revient, en somme, à réfléchir à ce qui fait la politique et son sens, notamment par opposition à la réduction normative et administrative de sa vocation (technocratie).