Ville

28 / 01 / 2016 | Maryse Emel webmestre, photos

- Jean-Pierre Garnier : Urbaniser pour dépolitiser : la rhétorique du spatialisme et du localisme

Jean-Pierre Garnier s’intéresse ici aux violences urbaines, s’interroge sur leur définition et sur leurs origines. Il précise ainsi qu’il s’agit des violences "qui troublent l’espace public urbain". Il montre ensuite que le fait de qualifier un problème d’urbain est une façon de neutraliser le conflit et de nier la division, en un mot de dépolitiser le problème.

Il s’intéresse ensuite au traitement de ces violences par le recours à deux idéologies : l’idéologie du spatialisme et celle du localisme. Le spatialisme consiste à transfigurer les problèmes sociaux en problèmes dus à un certain type d’espace. C’est une idéologie en vertu de laquelle le cadre de vie détermine très largement le mode de vie : la configuration du bâti conditionne les comportements. Le localisme est une démarche qui consiste à formuler, étudier et traiter les problèmes là où ils se posent : au lieu de remonter aux processus globaux générateurs des violences, on se borne à traiter les conséquences locales.

Equipe technique Directeur de la production : Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques : Francis Ouedraogo, Réalisation : Service commun audiovisuel et multimédia Captation vidéo : Sebastien Boudin, Julien Lopez, Mathias Chassagneux, Son : Samuel Bazin, Montage-Encodage-Diffusion Web : Jean-Claude Troncard

Date de réalisation : 14 Novembre 2001
Durée du programme : 69 min

Auteur(s) : GARNIER Jean-Pierre
Réalisateur(s) : ENS-LSH/SCAM

- Corps de/dans la ville par Jean-Luc Nancy, in colloque international L’Art de la Ville / The Art of the City organisé par l’équipe Cultures Anglo-Saxonnes (CAS) de l’Université de Toulouse 2-Le Mirail, 6 -8 novembre 2008.
Dans un style à la fois érudit et ludique, prenant au pied de la lettre le thème "l’Art de la ville" et refusant l’idée de ville limitée à ses fonctions, le philosophe Jean-Luc Nancy présente une vision de la ville en tant que créatrice d’elle même, de sa propre œuvre, tout entièrement faite de son propre mouvement. D’un mouvement de prolifération indéfinie, de dispersion permanente, d’éloignement et de rapprochement mais aussi constitutive, tout autant que constituée, de la circulation et du mouvement des passants -"acteurs et spectateurs à la fois"- de la rencontre, "du rendez-vous qui est peut-être l’œuvre majeure de la ville".

- La ville et le commerce
Images du corpus Quantara, Institut du monde arabe

- Rencontre entre Nicolas Klotz, Elisabeth Perceval et Jean-Luc Nancy à Strasbourg, en 2009, dans la maison du philosophe, autour de son livre "Vérité de la démocratie" 1ère partie
Un projet web développé par l’Association Lumière
Contact : presse@lowlifefilm.com

- Mondialisation : le temps des villes. Réseaux, risques, responsabilités ...
Ecole Normale Supérieure de Lyon Canal U
La mondialisation centrifuge (Saskia Sassen)
Istanbul, la ville du "passage" (Christiane Garnero-Morena)
La ville de l’après-pétrole (Cyria Emelianoff)
La ville de la pantoufle (Philippe Madec)
La vulnérabilité urbaine mondiale (Michel Lussault)
Prospective sociale et prospective urbaine (Pierre Veltz)
Le migrant connecté (Dana Diminescu)
Sciences humaines, sociales, de l’éducation et de l’information

- Ecole Normale Supérieure de Lyon
Vivre et imaginer la ville : entre cités et métropole

Pour une "histoire générale et comparée" des villes européennes (Jean-Luc Pinol)
Ville : un autre regard, le regard d’un autre (Marie Desplechin)
La ville, espace public, espace privé (Dominique Wolton)
La peur détruira-t-elle la ville ? (Sophie Body-Gendrot)
La condition urbaine (Olivier Mongin)

- Ecole Normale Supérieure de Lyon Les déjeuners de l’ISH
Canal U
autour de la ville
L’habitat urbain en Europe centrale et orientale - Les déjeuners de l’ISH et de l’ENS de Lyon
Des villes qui marchent - Les déjeuners de l’ISH et de l’ENS de Lyon
Politiques urbaines - Les déjeuners de l’ISH et de l’ENS de Lyon