Le vivant

30 / 01 / 2015 | Maryse Emel webmestre, photos

Le vivant

La logique du vivant : François Jacob rencontre Claude Lévi-Strauss
La notion d’évolution par Hervé Le Guyader, Professeur à l’Université P. & M. Curie.
Canal U, 2002
Espèces d’espèces. Le film montre le cheminement et les parentés entre l’homo sapiens et les autres espèces, du chimpanzé et du bonobo, nos plus proches cousins, aux mammifères, aux autres animaux, puis aux végétaux... Une représentation en 3D de "buisson sphérique" de l’arbre du vivant expose les trois branches du vivant que sont les eucaryotes, auxquels appartient l’homo sapiens, les bactéries et les archées.
Il fait un point sur les connaissances actuelles et rectifie quelques idées reçues sur l’évolution
Stephen BaghdiguianProfesseur de biologie cellulaire à l’Université Montpellier 2, Monique Vianey-Liaud Responsable équipe paléontologie, professeur à l’Université Montpellier 2 : Lamarck et la biodiversité . Aux origines du transformisme scientifique
Le 21 floréal de l’an 8 de la république (1800 pour le reste du monde), Lamarck prononçait dans l’amphithéâtre du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, le premier discours scientifique sur l’évolution des espèces (Discours d’ouverture du cours de zoologie...). Cette avancée conceptuelle majeure n’aurait pu se faire sans les riches collections du Muséum. C’est l’accès à ce formidable concentré de biodiversité qu’est le Muséum, alimenté qu’il fut par plusieurs siècles de voyages naturalistes, combiné à l’« esprit de système » qu’il adopta alors, qui conduit Lamarck à cette réforme majeure de notre vision du monde.(extrait présentation)
La philosophie de la vie de Georges Canguilhem par Dominique Lecourt
Theatrum Anatomicum, Montpellier,
De la biologie comme science historique
Colloque La représentation du vivant : du cerveau au comportement.
Session Les limites du vivant / sous présidence de Gabriel Gachelin
Whewell, qui forgea le premier l’expression « philosophie de la biologie » en 1840, voyait dans la biologie une authentique « science », c’est-à-dire une connaissance de dégager des relations constantes et universelles. Il ne rangeait pas dans le champ des connaissances « palétiologiques » ou « historiques », c’est-à-dire des disciplines telles que la géologie ou la paléontologie, dont les énoncés généraux n’ont jamais de sens qu’en référence à des séries d’événements irréversibles.
par Jean Gayon, agrégé de philosophie, Professeur à l’Université Paris 7-Denis Diderot (chaire d’épistémologie et histoire des sciences de la vie et de la santé) ; membre de l’UMR REHSEIS (Recherches en Epistémologie et Histoire des Sciences Exactes et des Institutions Scientifiques), Unité mixte de recherche 7596 Paris 7-CNRS.
2009, Canal U

- État des lieux de la bioéthique. Colloque national du 17 et 18 novembre 2010. Actes vidéo du colloque. L’objectif de ce colloque a été d’ouvrir un dialogue entre, d’une part, des scientifiques et des professionnels de la santé et, d’autre part, des enseignants en sciences de la vie et en philosophie.

- Une condition pour comprendre la transition du physique au biologique
Paul-Antoine Miquel Université de Toulouse 2, Erraphis philosophe
08/01/2015 ENS
Conférence donnée par Paul-Antoine Miquel dans le cadre des Jeudis de l’HPS, organisés par le département de philosophie.

- Comment faire l’histoire du sexe biologique ?
Thierry Hoquet Université Lyon3, Professeur des Universités
15/01/2015 ENS
Conférence donnée parThierry Hoquet dans le cadre des Jeudis de l’HPS, organisés par le département de philosophie. Que désigne-t-on en biologie par le mot « sexe » ? Comment le mode de reproduction sexué est-il apparu et se maintient-il par o...

- Évolution de la pensée de Lamarck sur le rapport corps vivants-corps bruts, entre 1797 et 1820
- Approches interdisciplinaires du vivant
- Corine Pelluchon : « Ralentir travaux », Le corps vivant et le corps politique (13 dec2016)
- Le vivant comme marchandise

Avant Darwin : fixisme et transformisme
Au début du XVIIIe siècle domine le fixisme : le monde a été créé en une seule fois, Les naturalistes observent, comparent et classent. Cette conception est d’abord ébranlée par la redéfinition du concept d’espèce par Buffon. L’idée de transformation des espèces nait ensuite chez Lamarck pour qui les habitudes des animaux finissent par produire des transformations.
RÉALISATEUR : Philippe Tourancheau
DISTRIBUTEUR : curiosphere.tv
PRODUCTEUR : France Télévisions - Les Bons Clients
PRODUCTION : 2009

Origines et position de l’homme dans l’évolution : la connexion chromosomique

[Le cerveau : de la biologie moléculaire aux sciences cognitives->

[La vie : origine et distribution possible dans l’univers->

 
Dernière mise à jour :
19 / 09 / 2017