Du sens et du sensible Séminaire de recherche 2019-2020 coordonné par Jocelyn Benoist et Pauline Nadrigny

samedi
29
février
2020
10h30 - 12h30
horaire Salle Lalande, Sorbonne, escalier C, 1er étage droite.

Séminaire de recherche 2019-2020 coordonné par Jocelyn Benoist (Paris 1, ISJPS, PhiCo-EXeCO) et Pauline Nadrigny (Paris 1, ISJPS, PhiCo-EXeCO)

Marianne Massin (Sorbonne Université) : Aisthesique, esthétique et artistique

Du sens et du sensible

La conjonction du sens et du sensible est apparemment inscrite dans les mots eux-mêmes. Et en effet, l’histoire de la philosophie semble traversée d’une double recherche : de faire porter à tout sensible un sens et, symétriquement, de rendre constitutivement sensible tout sens, ou en tout cas de lui trouver un correspondant sensible.

D’un tel nouage risque, alternativement, de résulter une domestication du sensible et une adultération du sens. Le sens a-t-il à être sensible ? Peut-il l’être et en quel(s) sens ? Le sensible a-t-il à être, en lui-même, porteur de sens ? Et s’il peut l’être, s’identifie-t-il au(x) sens qu’il peut porter ? Telles seront, entre autres, les questions posées dans ce séminaire, déclinant les relations possibles du sens et du sensible tant dans l’ordre ontologique qu’épistémologique et esthétique, sans ignorer non plus la portée éthique et politique du problème. Le séminaire nourrira la réflexion philosophique par une attention particulière aux usages effectifs – ‘esthétiques’ ou non - du sensible : que fait-on, aujourd’hui, que peut-on, que doit-on faire, du sensible ?


En raison des mesures de sécurité en vigueur, toute personne ne possédant ni carte professionnelle, ni carte d’étudiant d’une institution ancrée en Sorbonne doit s’inscrire plusieurs jours à l’avance à l’adresse : -