accessibilité
La philosophie dans l’Académie de Créteil
Slogan du site

Site de philosophie de l’académie de Créteil

Séminaire de recherche. Philosophie de l’éducation : enjeux éthiques et politiques. Coordonné par Bérengère Kolly et Pascal Sévérac
mercredi
11
mars
2020
14h00 - 17h00
horaire sur le site de Bonneuil de l’INSPÉ de Créteil, rue Jean Macé, 94380, Bonneuil-sur-Marne (salle indiquée sur l’écran à l’entrée).

La philosophie de l’éducation, qui est née et s’est développée à partir de son ancrage historique dans la formation des maîtres, entend appréhender les questions éducatives par les outils et les textes de la philosophie. Sans être une discipline à part entière, elle entend renouveler l’approche de questions classiques et moins classiques, en complément d’autres approches issues de la sociologie, des sciences de l’éducation, de l’histoire de l’éducation, de la psychologie de l’éducation ou de la psychanalyse.

Ce séminaire souhaite faire entendre la voix de la philosophie de l’éducation sur des questions contemporaines en éducation, questions éthiques et politiques. Adossé à une option recherche de l’INSPÉ de Créteil, il s’adresse conjointement aux étudiants, aux formateurs et aux chercheurs.

Durant l’année 2019-20, première année du séminaire, seront proposées trois séances, qui auront lieu le mercredi après-midi, de 14h à 17h

5 février 2020 : Christophe MIQUEU « Les voies républicaines de l’émancipation laïque »
Christophe Miqueu est MCF HDR en philosophie à l’Université de Bordeaux. Il enseigne à l’Inspé d’Aquitaine, est membre titulaire du laboratoire SPH, et est également chercheur associé au CEVIPOF. Il a récemment publié Comprendre la laïcité (Max Milo, 2017) ; Grundtvig, une école pour la vie, Vrin (dir. avec J.-F. Dupeyron et F. Roy), 2018 ; et a coordonné avec I. de Mecquenem le numéro de Recherches & Educations à paraître fin 2019, « La laïcité, analyseur des fractures françaises… Que peut l’éducation ? ».

  • 11 mars 2020 : Vanina MOZZICONACCI « Pas d’éthique sans politique du care en éducation »

Vanina Mozziconacci est agrégée de philosophie et maîtresse de conférences à l’Université Paul Valéry Montpellier. Elle est rattachée au LIRDEF (EA 3749) et chercheuse associée au laboratoire Triangle (UMR 5206) et travaille principalement sur les théorisations féministes de l’éducation. En tant que cofondatrice du laboratoire junior GenERe (Genre : Epistémologie & Recherches) elle a codirigé l’ouvrage Épistémologies du genre. Croisements des disciplines, intersections des rapports de domination (ENS éditions, 2018).

Séminaire Marx au 21 e siècle
mercredi
11
mars
2020
17h00 - 19h00
horaire Les séminaires ont lieu à l’Amphithéatre Lefebvre en Sorbonne. plan d’accès


Séminaire coordonné par Rémy Herrera (CNRS) et Jean Dellemotte (PHARE, Université Paris 1)

En raison des contraintes de sécurité du batiment, les personnes extérieures à l’université Paris 1 doivent obligatoirement s’inscrire à phare@univ-paris1.fr et être munis d’une pièce d’identité pour accèder au batiment. Il n’est pas nécessaire de s’inscrire à chaque séance une fois l’inscription prise en compte.

  • 13 février 2020 : Majed Néhmé, journaliste : Analyse de la situation en Syrie
  • 19 février 2020 : Paulo Nakatani, prof d’éco à Vitoria (Brésil) : Marx et le capital fictif
  • 11 mars 2020 : Catherine Mills, MCF en éco à UP1 : Sur l’oeuvre de Paul Boccara
  • 25 mars 2020 : Alain Bihr, prof de socio à l’Univ. Franche-Comté : Le 1er âge du capitalisme
  • 15 avril 2020 : Christian Palloix, prof d’éco à l’Univ Picardie : Les firmes transnationales
  • 13 mai 2020 : Hervé Hubert, médecin : Freud et Marx
  • 3 juin 2020 : André-Gilles Latournald, enseignant : l’ordolibéralisme
Donner à voir l’inexistant : politiques du visible, de Paul Celan aux arts visuels (I)
mercredi
11
mars
2020
18h30 - 20h30
horaire Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR), 25 rue de la Montagne Sainte Geneviève, 75005 Paris

Vicky « SKOUMBI »
Inscription obligatoire sur ce lien
Mer 4 mars, Mer 11 mars, Mer 18 mars, Mer 25 mars, Mer 1 avr, Mer 6 mai, Mer 13 mai,
Mer 27 mai
Séminaire organisé en collaboration avec la revue grecque αληthεια.

À l’intersection du poème et des arts visuels, nous aimerions questionner les modes d’apparition de l’inexistant dans l’art, poésie comprise. Malgré le déluge d’images qui saturent notre vue, des poètes et des artistes tentent de faire voir ce qui hante les marges d’une visibilité supposée sans reste. Diverses stratégies sont mises en place pour donner à voir le plus inapparent.
La première année du séminaire nous essaierons de cerner les figures de l’absence dans l’œuvre de P. Celan. On y trouve un chiasme entre regard et voix qui aurait beaucoup à nous apprendre. Celan s’attache à donner à voir ici et maintenant, ce qui fut à jamais perdu, et dont les traces mêmes furent annihilées. Pour ce faire, le poète invente des procédés qui ouvrent des brèches au sein du visible. Par une singulière empathie, le sujet même de la vision s’en trouve affecté, dans la mesure où les yeux deviennent le support d’inscription du manque à voir, qui troue le visible après l’extermination. L’œil devient ainsi la surface où une trace de la perte est sauvegardée. Parallèlement à cette dé-complétude du visible et à son inscription dans l’œil, s’affirme le pouvoir photophore de la voix : c’est elle qui apporte la lumière qui manque à l’œil défaillant.
Nous aborderons aussi la question du statut de l’image dans l’œuvre de Celan : métaphore « dissonante », allégorie construite à partir d’images contradictoires ou bien image dialectique ? Nous procéderons par la lecture détaillée d’une série de poèmes, tirés des recueils Grille de parole, La rose de Personne et Renverse du souffle.
Le poème Attaque de violoncelle finit par ce tercet : tout est moins qu’il / n’est, / tout est plus.
Nous tenterons de démontrer que ce qui fait le « plus » n’est autre que le « moins » qui le
précède. Ce sont justement les modalités d’inscription dans le visible de ce « moins », site
d’émergence du « plus », qui constituent le véritable objet de notre travail de recherche.
Séance avec intervenant :

  • Mercredi 18 mars : Bertrand Badiou, responsable de l’unité de recherche Paul Celan,
    ENS-Ulm : Paul Celan et l’image