Rencontres phénoménologiques
samedi
21
mars
2020
10h00 - 12h00
horaire Les séances se dérouleront en Sorbonne, salle Cavaillès esc C

Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Institut des Sciences Juridique et Philosophique de la Sorbonne
Centre de Philosophie Contemporaine de la Sorbonne
Composante EXeCO

7 mars 2020
Sylvaine Gourdain
Images, traces, fantômes : habiter l’invisible

21 mars 2020
Bruce Bégout
Sauver les phénomènes. Reiner Schürmann et le projet d’une phénoménologie sans principe ni fin
Paula Lorelle
Le corps sensible. Pour une phénoménologie radicale de la sensibilité

25 avril 2020
Dragoş Duicu
La « structure fondamentale de toute expérience » selon Patočka et le problème de la métaphore

16 mai 2020
Anna Caterina Dalmasso
L’invention de l’œil. Merleau-Ponty et l’historicité de la vision

30 mai 2020
Renaud Barbaras
La genèse du monde

13 juin 2020
Grégori Jean
L’humanité à son insu : phénoménologie, anthropologie, métaphysique

En raison des mesures de sécurité, les personnes intéressées ne disposant ni d’une carte d’étudiant, ni d’une carte professionnelle doivent impérativement s’inscrire à l’adresse philo-recherche@univ-paris1.fr.

Séminaire Démocratie et écologie
samedi
21
mars
2020
10h00 - 13h00
horaire Sauf indication contraire, les séances ont lieu le samedi de 10h à 13h, salle D611 (galerie Jean-Baptiste Dumas).

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne (UMR8103)
Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne (PhiCo)

Séminaire Démocratie et écologie
Organisé par Catherine Larrère, Lucile Schmid et Bérengère Hurand

Dans le cadre de l’axe environnement de l’Institut des Sciences Juridiques et Philosophiques de la Sorbonne
(UMR 8103, Université Paris 1-Panthéon Sorbonne)

La deuxième édition du séminaire Démocratie et écologie se donne pour projet d’élargir et d’approfondir le champ des questions travaillées une première fois de janvier à juin 2018. Son objectif est d’éclairer la situation contrastée des liens entre démocratie et écologie, et de débattre des manières d’inscrire durablement et concrètement les enjeux écologiques dans la politique française avec un projet de société partagé. Parce qu’il nous semble que les résistances à cette inscription tiennent autant aux pesanteurs administratives qu’à la difficulté de transformer profondément les façons de consommer et de produire, et à une temporalité politique et économique qui fait peu de place au long terme et aux habitudes de pensée qui en découlent, le séminaire associera les témoignages d’acteurs à une mise en perspective plus générale.

Programme 2019/2020
Ce séminaire est ouvert à toute personne intéressée.
En raison des mesures de sécurité en vigueur (plan Vigipirate) toute personne ne possèdant ni carte professionnelle, ni carte d’étudiant d’une institution basée en Sorbonne doit s’inscrire plusieurs jours à l’avance à l’adresse : Philo-Recherche@univ-paris1.fr 

  • Samedi 29 février : Grands projets inutiles et imposés
    Alice Le Roy
    Eric Aeschimann
    Anahita Grisoni
  • Samedi 21 mars : Controverses écologiques : l’exemple dumouvement anti-éolien
    Vincent Piveteau
  • Samedi 25 avril : Expertise, scienceet intelligence collective (Centre Panthéon, salle 211).
    Dominique Bourg
  • Samedi 6 Juin : Territoires et initiativescitoyennes
    10-13h : Initiatives citoyennes, démocratie participative
    14h30-17h30 : Conflits et communs
    Sarah Vanuxem
Séminaire : Actualité de la recherche phénoménologique
7F3D00 ;"> samedi
21
mars
2020
16h00 - 18h00
horaire Les séances auront lieu le vendredi de 16h à 18h, à l’École Normale Supérieure, 46 rue d’Ulm, en salle de Conférence :

coordonné par
Julien Farges (Archives Husserl de Paris),
Laurent Perreau (Université de Bourgogne Franche-Comté)
et Dominique Pradelle (Université Paris-Sorbonne /Archives Husserl de Paris)
Dans le sillage du traditionnel séminaire de lecture de textes husserliens des Archives Husserl de Paris,
ce séminaire a pour objectif de faire connaître les différentes formes sous lesquelles se poursuit
aujourd’hui la recherche phénoménologique, sans restriction de thème.
Les séances s’organiseront autour d’une publication récente (monographie, ouvrage collectif ou
traduction) qui fera l’objet d’une présentation de la part de l’auteur ou du traducteur, suivie d’une libre
discussion portant sur les thèses, les problèmes et les enjeux qui sont à chaque fois au cœur de
l’ouvrage concerné.
Il s’agira ainsi, à travers ces présentations et ces discussions, d’attester de la vitalité et de la fécondité
de cette « philosophie au travail » que la phénoménologie s’est donné pour tâche de demeurer.
Le séminaire est ouvert à tous.

  • 7 février 2020 : Bernard BARSOTTI (Archives Husserl de Paris) – Autour de Motivation et
    intentionnalité. Sur un présupposé de la phénoménologie d’Edmund Husserl (Garnier, 2018)
  • 21 mars 2020 : Bruce BÉGOUT (Université Bordeaux-Montaigne) – Autour de la notion d’ambiance
    et de l’idée d’une phénoménologie des ambiances
  • 15 mai 2020 : Marie-Hélène DESMEULES (NSSR, New York) et Julien FARGES (Archives
    Husserl de Paris) – Autour de la traduction de Husserl, Normativité et déconstruction. Digression
    dans les Leçons sur l’éthique de 1920 (Vrin, 2020)