Séminaire Transferts culturels 2019-2020 Organisé par Michel Espagne et Pascale Rabault-Feuerhahn
vendredi
29
mai
2020
09h30 - 12h30
horaire 29 rue d’Ulm

Le vendredi de 9h30 à 12h30 à l’École normale supérieure. Attention, salle et bâtiment changent en cours d’année : 29 rue d’Ulm, salle U209 jusqu’au 17 janvier inclus, puis 46 rue d’Ulm, salle de conférence du 7 février au 29 mai inclus.

7 Février 2020 : Les langues construites : des utopies transnationales

28 février 2020 : La psychologie et ses prolongements à la fin du XIXe siècle

13 mars 2020 : Actualités de la recherche herdérienne

27 mars 2020 : Transferts culturels turcs et ottomans

24 avril 2020 : La traduction des encyclopédies

15 mai 2020 : Interactions franco-chinoises dans les arts dramatiques

29 mai 2020 : Le formalisme entre Allemagne et Russie : Oskar Walzel

Programme complet du séminaire 2019-2020 à télécharger

Atelier Objet Année 2019-2020 : L’intérieur Atelier de recherche interdisciplinaire rattaché au laboratoire Transferts culturels
vendredi
29
mai
2020
09h30 - 12h30
horaire Lieu. : École Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris. Salle Pasteur, au 1er étage du Pavillon Pasteur, situé à droite après l’entrée.

Atelier Objet
Année 2019-2020 : L’intérieur
Atelier de recherche interdisciplinaire rattaché au laboratoire Transferts culturels (UMR 8547, CNRS) et animé par Patricia Falguières (EHESS), Isabelle Kalinowski (CNRS/ENS), Odile Nouvel (Musée des Arts décoratifs) et Caroline van Eck (Université de Cambridge).

Cette année, l’Atelier Objet se penchera sur la question de l’intérieur.

Espace bordé par sa frontière, délimitant un dedans et un dehors, l’intérieur est le « lieu » où se déploie mystérieusement la vie de l’anima. Comment celle-ci peut-elle être contenue et abritée dans le corps ? L’intérieur est l’espace tabernaculaire qui sépare tout en les unissant le privé et le public, le domestique et l’étranger, l’intime et l’ostensible, le sacré et le profane. L’émergence du concept d’intérieur au sens architectural et psychologique, à la fin du XVIIIe siècle, soulève de nombreuses questions encore peu étudiées. Quel fut le rôle joué par la découverte des intérieurs domestiques de Pompéi et Herculanum dans le développement de cette notion ? Quels liens entretient-il avec l’exploration de l’intériorité psychologique chez Rousseau par exemple ? Quel rôle joue l’intérieur comme acteur muet dans les rapports entre ceux qui dessinent et ceux qui habitent ces intérieurs ? Et qu’en est-il de l’intérieur comme écran silencieux des rêves, désirs et fantasmes qui ne trouvent pas d’autre expression ? Comment l’évolution des arts décoratifs et du dessin s’articule-t-elle avec cette prise de conscience croissante de l’intérieur comme sujet, discipline de dessin,
et objet d’enquête historique ? Quels sont les objets qui peuplent
l’intérieur et lui donnent son caractère d’intériorité ?

De 9h30 à 12h30 un vendredi par mois.
28 février, 27 mars, 24 avril, 29 mai, 19 juin.

Contact et informations : isabelle.kalinowski@ens.fr

Programme