Autour des livres

samedi
16
mai
2020
14h00 - 17h00
horaire Salle Pupey-Girard, USIC, 18 rue de Varenne, 75007 Paris

La Raison au singulier. Réflexions sur l’épistémologie de Jean-Claude Passeron de Philippe Lacour
Presses universitaires de Paris Nanterre, collection « Collège international de philosophie », série Intersection, 2020.

Sous la responsabilité de Sina BADIEI

Les sciences humaines et sociales sont-elles des sciences ? Comment rendre compte de leurs
gestes de connaissance effectifs, sans préjuger de leur rationalité par des exigences a priori ?
J.-C. Passeron mène l’enquête avec précision, fort de sa pratique de sociologue et de sa
réflexion de théoricien obstiné. Il dessine la figure d’une raison « au singulier », capable de
généralisation mais toujours soucieuse de connaître les productions culturelles dans la
contingence de leur apparition et la richesse de leur contexte historique.

Intervenants :

  • Sina Badiei, économiste, philosophe (université Paris Diderot, CIPh). Ses travaux portent sur le rapport entre l’économie positive et l’économie normative au sein de la pensée économique, et plus particulièrement au sein de l’École marxienne, de l’École autrichienne et de l’École de Chicago.
  • Jean-Louis Fabiani (EHESS, université d’Europe Centrale de Budapest) étudie les « configurations de savoir », e entendues comme les manières dont les disciplines et les institutions savantes se construisent et se modifient. ----- Philippe Lacour (université de Brasilia, CIPh) enseigne la philosophie générale et la philosophie
    théorique. Ses travaux portent sur l’épistémologie des sciences humaines dans ses rapports à la rationalité pratique, et plus particulièrement sur la notion de connaissance clinique (savoir interprétatif des singularités). - ---- Jean Lassègue (CNRS) articule, dans ses travaux, histoire des sciences, épistémologie et philosophie de la culture du point de vue des formes et des activités symboliques. Il s’intéresse notamment à leur émergence et à leur évolution.