Banque de films

Quand les films sont libres de droit ils sont mis en ligne. Vous trouverez aussi des analyses de film . Certaines références ont été modifiées : le site procède à des rectifications

Quelques films et analyses Banque de films

Le cinéma depuis 1890 l InaGlobal

 Cinéma français jusqu’en 1950

01:15:46 1 1936 - Faisons Un reve
01:28:10 2 1936 - Francois 1er
01:43:48 3 1936 - La belle equipe
01:38:49 4 1937 - Drole de drame
01:35:05 5 1937 - L’etrange Monsieur Victor
01:39:46 6 1937 - Les perles de la couronne
01:22:12 7 1938 - Barnabe
01:32:30 8 1938 - Hotel du Nord
01:27:53 9 1938 - La Maison du Maltais
02:05:59 10 1938 - La Marseillaise
01:18:00 11 1939 - Berlingot Et Cie
01:14:44 12 1939 - Le duel
01:27:38 13 1940 - La Charrette fantome
02:19:15 14 1940 - La fille du puisatier
01:17:07 15 1940 - Louis Jouvet Untel pere et fils
01:24:03 16 1940 - Monsieur Hector
01:29:05 17 1941 - Le Dernier Des Six
01:34:12 18 1941 - Volpone
01:17:11 19 1941 - le club des soupirants
01:19:00 20 1942 - L’assassin Habite Au 21
01:34:25 21 1943 - L’homme De Londres
01:20:43 22 1943 - La Main Du Diable
53:34 23 1944 - De Jeanne d arc a philippe Petain
01:36:50 24 1945 - La Tentation De Barbizon
01:46:01 25 1946 - La Foire aux chimeres
01:13:18 26 1946 - Pas si Bete
01:46:47 27 1946 - Un Revenant
01:58:06 28 1947 - Copie Conforme
01:36:15 29 1947 - Les amoureux sont seuls au monde
01:49:22 30 1947 - Monsieur Vincent
01:42:18 31 1947 - Quai des Orfevres
02:04:31 32 1948 - Le Diable Boiteux
01:35:20 33 1948 - Si Ca Peut Vous Faire Plaisir
01:34:38 34 1949 - Entre Onze Heures Et Minuit
01:35:36 35 1949 - Rendez Vous De Juillet
01:55:00 36 1949 - Retour a La Vie
01:28:07 37 1951 - Sans laisser d’adresse
01:22:59 38 1951 - garou garou (le passe muraille)
01:40:35 39 1951 - l’auberge rouge
01:33:40 40 1952 - La putain respectueuse
01:33:25 41 1952 - Le Trou Normand
01:28:17 42 1953 - mam’zelle nitouche
01:32:02 43 1954 - Ah Les Belles Bacchantes
33:56 44 1954 - Le mouton a 5 pattes
01:51:56 45 1955 - Les Diaboliques
02:05:18 46 1955 - Si Paris Nous e‰tait Conte
01:23:46 47 1956 - Cinq Millions Comptant
01:17:48 48 1956 - Honore de Marseille
01:49:17 49 1956 - Le cas du docteur Laurent
01:49:06 50 1956 - Voici le Temps des Assassins
01:20:15 51 1957 - Assassins Et Voleurs
01:26:00 52 1957 - La Polka Des Menottes
01:27:38 53 1957 - Le Triporteur
01:36:47 54 1957 - Le feu aux poudres
01:21:00 55 1957 - Les Trois font la paire
01:35:59 56 1957 - Sois belle et tais-toi
01:31:36 57 1957 - Sous le ciel de provence
01:29:42 58 1957-Le chomeur de Clochemerle
01:31:30 59 1958 - Ascenseur pour l’echafaud
01:29:53 60 1958 - Bonjour tristesse
01:44:55 61 1958 - La Vie a Deux
01:40:40 62 1958 - Le Gorille vous Salue Bien
01:41:44 63 1958 - Le Joueur
01:41:31 64 1958 - Le Miroir A Deux Faces
01:28:45 65 1958 - Les grandes familles
01:29:54 66 1958 - Un drole de dimanche
01:30:17 67 1959 - La Jument Verte
01:24:32 68 1959 - Le Petit Prof
01:20:17 69 1959 - Le Testament D’orphee
01:18:05 70 1959 - Le chemin des ecoliers

A

 Michel Audiard

B

 Becker Jacques

  • « Casque d’Or » de Jacques Becker
    analysé par Valérie Vignaux
    Valérie Vignaux est maître de conférences en études cinématographiques, à l’université François-Rabelais de Tours. Elle est l’auteur de « Jacques Becker ou l’exercice de la liberté » (éditions du Céfal, 2001).

 Ingmar BERGMAN

  • Ingmar Bergman, « Laterna Magica »
    Analysé par N.T. Binh
    série, Cours de cinéma
    réalisation Forum des images
    retransmission, 2010, couleur, 1h15min
    Collection Productions Forum des images

 BOILEAU Laurent

 BOORMAN John

 BOYER Jean

  Michel Brault et Pierre Perrault

  • Pour la suite du monde 1962 Réalisé par Michel Brault et Pierre Perrault - 1962
    Documentaire poétique et ethnographique sur la vie des habitants de l’Isle-aux-Coudres rendue d’abord par une langue, verte et dure, toujours éloquente, puis par la légendaire pêche au marsouin, travail en mer gouverné par la lune et les marées. Un véritable chef-d’oeuvre du cinéma direct.

 Robert BRESSON

  Browning Tod

  • Freak , "La monstrueuse Parade de Tod Browning,

  Buñuel Luis

  • « Belle de jour » de Luis Buñuel
    Mêlant adroitement rêve et réalité, Luis Buñuel brosse un portrait de femme ambigu et troublant, que l’exercice du vice transfigure. Une adaptation subtile du roman de Joseph Kessel, datant de 1967, hymne à la beauté de Catherine Deneuve dont le visage consumé par la luxure et la culpabilité reste inoubliable.
    Noël Simsolo est réalisateur, essayiste et critique.

C

 CANTET Laurent

Ressources humaines
France (1999)

 CAPRA Jean

 CARNE Marcel

  Charlie Chaplin

  • Quatre classiques de Charlie Chaplin films courts métrages de 1917 : L’Aventurier, The Cure, Easy Street et l’immigrant, présentés avec de la musique et des effets sonores.
    Dans l’ordre alphabétique : Henry Bergman, Eric Campbell, Charles Chaplin, Edna Purviance . Réalisateur : Charles Chaplin. Audio / Visuel : son, noir et blanc.
  • « La ruée vers l’or » de Charlie Chaplin
    Alors que le cannibalisme menace des émigrants perdus dans la neige, Charlot en oublie de courir après le métal précieux pour chercher à manger. Une chaussure bouillie fera l’affaire. Quand la vraie faim vous mine, ne reste plus, dans la représentation cinématographique que propose Chaplin, que le dandysme. Autant déguster la semelle avec élégance… et oublier la recherche de l’or.
    Carole Desbarats
  • Are Crooks Dishonest ? 1918. Con artists Harold and Snub attempt to outwit phony psychic Miss Goulash and her « professor » father. Stars : Harold Lloyd, Harry Pollard, and Bebe DanielsThis movie is part of the collection:Silent FilmsDirector:Gilbert PrattProducer:Hal RoachProduction Company:Rolin FilmsAudio/Visual:Silent, No Music, Black & WhiteLanguage:EnglishKeywords:Comedy ; Short ; Silent

  Chion Michel

  • Note de lecture : LA LIGNE ROUGE, MICHEL CHION. (LES ÉDITIONS DE LA TRANSPARENCE, 2005)par Élise Domenach
    " Il constitue une réflexion unique sur un film démesuré : film de guerre de deux heures et trente-cinq minutes, film méditatif « raconté » en voix off (aussi savamment construit qu’un Ophüls ou un Welles), film choral enfin, où l’on croise une foule d’immenses acteurs : Sean Penn, George Clooney, John Travolta, Jim Caviezel, Adrian Brody, Ben Chaplin, John Cusack. Or, M. Chion parvient à répondre en tous points à la démesure de Malick, en suivant le fil de sa propre expérience du film." (extrait)
    Rue Descartesn° 53, 2006/3, À quoi pense le cinéma ?
    Répliques

 CLAIR René

 Clouzot

D

 DUVIVIER Julien

E

 Epstein Jean

 Eisenstein

 Eastwood Clint

F

  Farhadi Asghar

 Feuillade Louis

 FORD John

  • « Les Raisins de la colère » de John Ford
    analysé par Jean-Baptiste Thoret, critique de cinéma
    « Crossroads », le nom du carrefour où Tom Joad, après quatre ans derrière les barreaux, retrouve sa famille et un pays qu’il ne reconnaît plus. L’Oklahoma, mais surtout l’Amérique, à la croisée des chemins : d’un côté, les paysans, les petits lopins de terres et les exploitations familiales ; de l’autre, la modernité et un capitalisme qui écrase tout sur son passage. Début des années 1930, crise économique oblige, l’heure de l’exode a sonné et avec lui, celle des grandes questions du cinéma de Ford : le héros, la communauté, l’intérêt collectif. Jean-Baptiste Thoret

G

 Godard Jean-Luc

  • « Masculin féminin » de Jean-Luc Godard
    analysé par Alain Bergala
    2 mai 2007
    Alain Bergala est critique, réalisateur et enseignant. Spécialiste de l’oeuvre de Godard, il vient de publier “Godard au travail” (Cahiers du cinéma, 2006).
  • A propos du Rapport Darty de Jean-Luc Godard
    Paul Fabra, David Faroult, Jean Narboni, Bernard Pautrat
    08/04/2013
    Dans le cadre du séminaire de Bernard Pautrat consacré au Traité Politique de Spinoza, Paul Fabra, David Faroult, Jean Narboni et Bernard Pautrat dialoguent à propos du film de Jean-Luc Godard et Anne-Marie Miéville, Le Rapport Darty (1989). O...
  • Interview Godard Pardonnez-moi : Darius Rochebin reçoit Jean-Luc Godard, en marge du Festival de Cannes, où son film est présenté en compétition officielle. Dans un rare entretien de 50 minutes, dont 25 minutes sont diffusées dans Pardonnez-Moi ce dimanche, le cinéaste franco-suisse s’exprime sur Cannes, sur son film "Adieu au langage", mais aussi sur son exceptionnelle carrière, ainsi que sur des aspects plus personnels, ou encore sur sa relation avec la Suisse.

 GRANDPERRET Patrick

 Griffith

Aux polémiques déclenchées par The Birth of a Nation, aux assauts de la censure contre la liberté d’expression, aux déchaînements de haine de la guerre européenne, Griffith oppose un seul nom : Intolerance, comme fil directeur d’une histoire universelle depuis l’Amérique de 1916. Mais derrière ce nom irradie une grande complexité des formes, à travers lesquelles on fera miroiter les concepts de « Liberté, Égalité, Fraternité… ? ».

H

 Haneke Michael

Un journaliste littéraire reçoit des vidéos clandestines filmées depuis sa rue. Prix de la mise en scène à Cannes, le thriller de Michael Haneke, porté par Daniel Auteuil et Juliette Binoche, est un tir croisé sur le déni, la culpabilité et la névrose coloniale française.
Philippe Rouyer est critique à la revue "Positif" et à "Psychologies". Il est l’auteur de "Initiation au cinéma" (édition Edilig, 1990) et de nombreux essais sur le cinéma fantastique

 HERZOG Werner

  Hitchcock

Informations
Type de média : Audio
Type du document : Entretien-Interview
Date de diffusion : 26 févr. 2018
Référence : 03664
Crédits
Producteur(s) : Adèle Van Reeth
Nationalité(s) : France

 HOSODA Mamoru

 Huston John

  • Beat the devil 1953
    Ce film n’est pas devenu un classique culte pour rien. Parmi ses autres mérites, il est l’un des rares films où un film noir est mélangé avec une comédie. Il est réalisé par John Huston avec comme vedettes Humphrey Bogart, Jennifer Jones, Gina Lollobrigida, Robert Morley et Peter Lorre Ce film fait partie de la collection : Film Noir Producteur : John Huston audio / visuel

J

 JarmuschJim

Dead Man
Jim Jarmusch
Etats-Unis, 1995, 2h14, noir et blanc, vostf

 JONZE Spike

 JULIEN Philippe

Cyclope de la mer (Le)
France (1999)

K

 KEATON Buster

  • Buster Keaton en 1924, dans Sherlock Jr met en scène le rôle du spectateur.

  Kubrick Stanley

L

 Laguionie Jean-François

L’Ile de Black Mor
(2004 – France)

  LANG Fritz

  • M Fritz Lang 1931

 LECONTE Patrice

Ridicule

  LUBITSCH

  • Analyses :

Cluny Brown (La Folle ingénue, 1946) est le dernier film terminé par Lubitsch. Il se comparait alors à un danseur qui s’est cassé une jambe et découvre qu’il peut de nouveau danser. Alors, un testament, un post-scriptum ? Et s’il s’agissait plutôt d’une nouvelle chorégraphie, d’un tournant, en phase avec les bouleversements du monde – et du cinéma ?

Conférence de Bernard Eisenschitz traducteur et historien du cinéma. Auteur de nombreux ouvrages, il a été responsable de l’édition des œuvres de Georges Sadoul et a codirigé, avec Bernard Benoliel, le recueil Henri Langlois : Écrits de cinéma.

« Sérénade à trois » d’Ernst Lubitsch
analysé par Jacqueline Nacache
11 avril 2007
Réalisatrice, critique et maître de conférences à l’Université Paris VII, Jacqueline Nacache est l’auteur d’une biographie de Lubitsch (Edilig, 1987)

 LUMIERE Louis

M

  Mankiewitz Joseph

 Marker Chris

  McCarey Leo

 LIÈS GEORGES

  MURNAU

  • Nosferatu, Murnau
    The film, shot in 1921 and released in 1922, was an unauthorized adaptation of Bram Stoker’s Dracula, with names and other details changed because the studio could not obtain the rights to the novel (for instance, « vampire » became « Nosferatu » and « Count Dracula » became « Count Orlok »). This movie is part of the collection : Community Video Producer : FW Murnau Audio/Visual : sound
    Dossier pédagogique de la Cinémathèque de Toulouse sur Nosferatu
  • On peut comparer avec Nosferatu Fantôme de la nuit
    Titre original : Nosferatu Phantom der nacht Werner Herzog Allemagne / France, 1979, 107 min, Couleurs
    Scénario Werner Herzog, adapté du roman Dracula de Bram Stoker
    Interprétation Klaus Kinski, Isabelle Adjani, Bruno Ganz, Roland Topor
    Dossier pédagogique de la Cinémathèque de Toulouse

N

O

P

 Pasolini

R

 RAY Man

  Satyajit Ray et le cinéma indien

 RENOIR Jean

  Alain Resnais

 RISI Dino

Au nom du peuple italien. Dossier
Italie (1971)
1. Une vision démythifiée de l’Italie

 ROUCH Jean

  • Jean Rouch - Les magiciens de Wanzerbé (1948)
  • Le gai savoir de Jean Rouch
    Conférence animée par Jean-Pierre Touati, historien du cinéma
    Dans le film Enigma Jean Rouch part sur les traces de Nietzsche à Turin. Beau prétexte pour celui qui n’eût de cesse au long des plus de 160 films qu’il a tournés de pratiquer un « gai savoir », portant sur l’Afrique et le monde qu’il a parcouru avec sa caméra, un regard constamment amusé et fraternel, et pratiquant sans réserve l’art subtil de la « parenté à plaisanterie ».

S

 SCHROEDER Barbet

T

 François TRUFFAUT

 Jacques Tati

  Tian-Ming Wu

V

 VADIM Roger

 VIGO Jean

W

 WHALE James

  • Effraction du nu. À propos de L’Homme invisible de James Whale par Jean-Michel Durafour, Corps 1/ 2010 (n° 8) , p. 99-104 .
    Philosophe et spécialiste en esthétique du cinéma. Il enseigne actuellement à l’Université Lille 3 Charles-de-Gaulle et est membre associé de l’UMR ARIAS. Ses travaux portent sur les régimes figuratifs du cinéma et les processus filmiques. Il a récemment fait paraître « Jean-François Lyotard : questions au cinéma. Ce que le cinéma se figure », Paris, PUF, 2009

 Wells Orson

 Wim Wenders

  Wiene Robert

LANGAGE CINEMATOGRAPHIQUE

  • Le plaisir du récit Yves Lavandier
    forumdesimagesForum des imagesSuivre
    Cours de cinéma d’Yves Lavandier est cinéaste, dramaturge et professeur de scénario.
    Le 10 avril 2009 au Forum des Images, Paris.