Le fascisme : une jeunesse fasciste face au choix du mysticisme

La Scuola di mistica fascista : une jeunesse fasciste face au choix du mysticisme

Par Claire Lorenzelli : Agrégée d’italien - ENS de LyonPublié par Alison Carton-Vincent le 11/05/2020
La Scuola di mistica fascista, fondée à Milan en 1931, est une institution destinée à la formation politique et intellectuelle de la future classe dirigeante fasciste. Créée, composée et dirigée presque exclusivement par des jeunes, cette École se présente comme une exception dans le panorama des organisations pour l’encadrement de la jeunesse de l’époque. D’autre part, cette institution qui met au centre de son nom et de son enseignement la notion de « mystique », fait de ces jeunes non seulement des ambassadeurs de l’Idée fasciste, mais aussi des missionnaires d’un fascisme interprété et vécu comme « religion politique ». C’est donc cette tension entre jeunesse et mysticisme, ses enjeux et ses conséquences, que l’on interrogera à travers cet article.SOMMAIRE

  1. Introduction
  2. 1. Aperçu historique : l’Institution, ses protagonistes et sa place dans le panorama politico-culturel 
  3. 2. Aperçu philosophique : la pensée de l’École et de ses jeunes 
  4. 3. Aperçu socio-politique : de l’intransigeance politico-spirituelle au jusqu’au-boutisme en acte 
  5. Conclusion
  6. Bibliographie
  7. Notes