Du documental au documédial : un réalisme pour le 21 ème siècle Autour du travail de Maurizio Ferraris

vendredi
11
juin
2021

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
UMR 8103 ISJPS
PhiCo-EXeCO
IRP CRNR
IUF
Lien d’inscription (OBLIGATOIRE) :
https://evento.univ-paris1.fr/survey/colloque-international-du-documental-au-documedial-032snc7z

En présence et en discussion avec Maurizio Ferraris
Depuis plus de 20 ans, Maurizio Ferraris développe une œuvre absolument originale qui a contribué à définir la figure d’un « Nouveau Réalisme » au tournant du XXIe siècle. Au moment même où sort en Italie sa nouvelle somme Documanità. Filosofia del Mondo Nuovo (Laterza, 2021), est parue la traduction en français par Sabine Plaud du livre majeur où il exposait en 2009 les fondements de son ontologie sociale, selon laquelle être, c’est être documenté : Documentalité (Ed. du Cerf, 2021). Depuis cette œuvre fondatrice, Maurizio Ferraris a poursuivi et radicalisé sa réflexion sur le statut déterminant de l’enregistrement en tant que producteur de réalité sociale (et, sans doute, de réalité en général). Selon cette grille d’analyse, il interprète internet comme un gigantesque dispositif d’enregistrement et la société numérique comme un système de « mobilisation totale » dans ce dispositif. Ainsi son enquête ontologique l’a conduit du documental au documédial.
Ce colloque sera l’occasion de discuter, avec l’auteur, de la nature de son réalisme, de l’ontologie sociale qui y joue un rôle central, même si non exclusif, de sa compréhension du sens et des usages du « document », ainsi que de sa vision de la société numérique en tant que fait social total de notre temps

Vendredi 11 juin 2021
- 9h : Sabine Plaud (Barcelone, Siris Academic)
Le style c’est l’homme : Maurizio Ferraris vu à travers l’expérience de la traduction
- 10h : Jens Rometsch (Université de Bonn)
À propos de la documentalité du mental
- 11h : Isabelle Pariente (Université Aix-Marseille)
Objection à deux objections possibles au réalisme de Maurizio Ferraris
- 14h : Pauline Nadrigny (Paris 1)
Sur l’enregistrement
- 15h : Pierre Steiner (UTC)
Engrammes et exogrammes. Situer l’esprit dans un monde de traces
- 16h : Pierre-Yves Quiviger (Paris 1)
Documentalité juridique : corpus, IA, rationalité jurisprudentielle

Samedi 12 juin
- 9h Jim Gabaret (Paris 1)
Pour dire le monde, laisser le monde se dire ? Le réalisme ontologique de Maurizio Ferraris
- 10h Frédéric Pouillaude (Université Aix-Marseille)
Documentalité sociale et art documentaire
- 11h Emmanuel Picavet (Paris 1)
Documentation, interprétation et conversation à travers le temps.
- 14h Cyril Crignon (ESA Nord-Pas-de-Calais Dunkerque-Tourcoing)
Des choses qui feignent d’être des personnes/des personnes qui ne sont plus si sûres d’en être : la quasi-subjectivité contagieuse des œuvres numériques de Fabien Zocco
- 15h Petar Bojanic (Université de Belgrade)
Le statut des actes documentaires dans Documentalité et Documanità
- 16h Célia Zolynski (Paris 1)
Economie de l’attention : quelle place (re)donner à l’utilisateur des services numériques ?

Plus d'infos dans l'article :