Peut-on encore se fier à l’universel
jeudi
05
mars
2020
horaire Lycée Eugène Delacroix 94700 Maisons-Alfort

Objectifs pédagogiques : Approfondissement de la culture philosophique des enseignants de philosophie en relation avec des enjeux contemporains.
Contenus  : Interventions autour des problématiques de l’universel : 1) la définition de l’universel à partir de la logique ; 2) le décentrement de l’universel hors des traditions occidentales ; 3)la relativisation de l’universel opérée par l’anthropologie ; 4) la contestation de l’universel à partir de l’émancipation politique.

Philosophies et esthétiques de l’espace autour de 1900 : Séminaire
jeudi
05
mars
2020
09h30 - 13h30
horaire ENS, 29 rue d’Ulm, salle Assia Djebar.

Anna Eva Bergmann « Grand horizon bleu », 1969

Organisation : Mildred Galland-Szymkowiak (CNRS, Laboratoire Thalim) et Isabelle Kalinowski (CNRS, Laboratoire Pays germaniques)

Dans les cinq ou six décennies entourant 1900 se développe, à la croisée des sciences, de la philosophie, de l’histoire et de la théorie des arts, une réflexion sur l’espace et sa construction ou constitution dans la perception et dans l’affect. Ce séminaire interdisciplinaire (esthétique, histoire de l’art, philosophie, études germaniques) se donne pour but de poser, à partir de recherches et de traductions en cours, des jalons quant à plusieurs questions centrales : comment la pensée de l’espace articule-t-elle les deux sens de l’esthétique – science du beau et de l’art, science de la perception ? Quelles circulations de concepts s’opèrent entre psychologie, histoire et théorie de l’art, esthétique philosophique au sujet de l’espace vécu et de la construction spatiale dans les arts (sculpture et architecture notamment) ? Comment concevoir la relation entre détermination aisthétique et détermination historique de la spatialité ? entre approche physiologique et approche psychique du rapport à l’espace ? Parmi les auteurs abordés : Gottfried Semper, Adolf Hildebrand, August Schmarsow, Theodor Lipps, Wilhelm Worringer, Carl Einstein ; parmi les thèmes : la pluridimensionnalité dans l’expérience de l’espace ; l’angoisse spatiale ; forces et formes ; la formation de l’espace architectural, etc.

Le jeudi matin 9h30-13h 27 février, 5 mars, 26 mars, 2 avril.

Programme

Le soin au regard des philosophies et de l’anthropologie
jeudi
05
mars
2020
15h00 - 17h00
horaire ENS, 29 et 45 rue d’Ulm 75005

Le soin au regard des philosophies et de l’anthropologie

Séminaire organisé par Martin Dumont (postdoctorant Translitterae, République des savoirs),
avec la collaboration de Frédéric Keck (Laboratoire d’Anthropologie Sociale CNRS).

L’objet de ce séminaire sera d’abord d’examiner comment les philosophies, dans leur diversité à travers l’histoire de la philosophie, peuvent participer à éclairer les questions les plus urgentes du soin, aujourd’hui.

Il s’agira donc de proposer de nouvelles pistes de lecture des grandes philosophies, au fil du soin – celui-ci n’étant pas entendu seulement dans son sens strictement médical pourtant central. Il s’agira par là de discerner l’apport possible de ces philosophies : en ce qu’elles traitent directement du soin ou d’un de ses thèmes ; mais aussi en ce qu’elles offrent un angle pertinent pour des questions du soin qu’elles n’abordent pas nécessairement explicitement. Le but sera alors aussi de pouvoir esquisser une typologie des philosophies, en faisant ressortir ce qu’on gagne – et éventuellement perd – quant au soin en adoptant leur perspective.

Enfin, une part importante du séminaire sera consacrée, en collaboration avec Frédéric Keck (Laboratoire d’Anthropologie Sociale / Collège de France), aux travaux récents que l’anthropologie a consacrés au soin – et particulièrement, le soin de et à partir des « non humains » - animaux, robots, objets…

  • 5 mars : David Jousset (Brest) : Le soin comme souci de la coexistence. A partir de Heidegger, Binswanger et Maldiney. Salle Jaurès (29 rue d’Ulm).
  • 12 mars : Margaux Dubar (Lyon III) : Homo addictus. Dépendance et chute : Pascal et Malebranche sur le terrain. Salle Dussane.
  • 19 mars : Julie Henry (ENS Lyon) : L’éthique en santé vue depuis les pratiques professionnelles : l’apport de l’anthropologie philosophique de Spinoza. Salle Dussane.
  • 3 avril (vendredi exceptionnellement) : Marie Gaille (CNRS SPHERE) : Comment revendiquer un soin plus humain sans sombrer dans la morale des bons sentiments ? Les ressources de la pensée du care. Salle Cavailles.
  • 23 avril. Frédéric Keck (LAS) et Charles Stépanoff (LAS) Pouvoir cynégétique, pouvoir pastoral : techniques de soin des animaux et relations de pouvoir entre humains. Salle Dussane.
  • 7 mai : Les non humains soignants. Jérôme Michalon (CNRS Triangle) : Prendre au sérieux l’anthropologie du care. La montée en personnalité des animaux de soin ; et Joffrey Becker (LAS) Les mécaniques du soin, ethnographie des relations humains-robots. Salle Conférence.
  • 28 mai. Tiziana Beltrame (Centre A. Koyré) et Yael Kreplak (CEMS / CERLIS) : Le soin à l’oeuvre : pratiques de soin des conservateurs de musées. Salle Conférence.