Arts visuels et figures de l’écrit : d’hier à aujourd’hui
mercredi
25
novembre
2020
15h00 - 18h00
horaire Ecole normale supérieure Paris Ve

Séminaire « Arts visuels et figures de l’écrit : D’hier à aujourd’hui »
Sur quelques convergences récentes et nouveaux graphismes

2020-2021
Organisé par Claude IMBERT (ENS), Ségolène LE MEN (Paris VIII) et J. Nicolas ILLOUZ (Paris Ouest)
Partant des relations entre art et littérature telles qu’apparues dans le livre d’artiste depuis Mallarmé, ce séminaire croisant Histoire de l’art, Littérature, Philosophie, muséographie et métiers du livre, interroge les relations entre arts visuels et figures de l’écrit dans la période contemporaine. La grande variété des graphismes et des supports qui aujourd’hui sollicitent notre champ intellectuel et visuel ont transformé notre intelligence de la réalité et la communication. Les intervenants (chercheurs, conservateurs, artistes du livre) présenteront leurs travaux en cours à partir d’études de cas, en lien avec des expositions proches, comme Bacon (2019) ou des publications en cours. On traitera du design du livre, des écrits et bibliothèques de peintres, des musées mais aussi des supports digitaux.
Le spectateur, appelé à développer une nouvelle intelligence visuelle (Baxandall), associant la multiplication des graphismes à l’usage de l’écran et à la présence de l’œuvre, immobile ou engagé dans un parcours, est un paramètre essentiel de ce processus. Sa transformation, et l’effort culturel qui lui est demandé, reprenant dans une autre perspective le propos de Michael Fried (La place du spectateur), sont au cœur de notre programme

Programme
• 7/10/2020, 15h-18h, Salle L367, bâtiment de physique , 3e étage, entrée par le 24 rue Lhomond
Claire BRUNET (ENS Cachan) et Catherine GEER,
Commissaire de la dernière triennale de Milan
Elodie BOYER et Sébastien MORLIGHEM :
Le design du livre : les Éditions Non Standar
Table ronde : modération par Anne S.AGUILAR (Pôle Métiers du livre, Paris Ouest)
• 4/11/2020, 15h-18h, SalleL1-L2, dite Salon jaune, Bâtiment principal, 2e étage, escalier B
Jean-Philippe ANTOINE
Figure(s) du temps de George Kubler : une histoire de l’art élargie
Claude IMBERT
Francis Bacon, designer et tragédien
• 25/11/2020, 15h-18h, SalleL1-L2, dite Salon jaune, Bâtiment principal, 2e étage, escalier B
Lilie FAURIAC – (Musée G.MOREAU)
Marie-Cécile FORTEST – ( Musée G.MOREAU)
À confirmer : Maud Haon et Rémi Labrusse]
La bibliothèque Gustave Moreau
• 6/01/2021, 15h-18h, Salle à confirmer
Ségolène LE MEN
Le tracé des rêves : une expérience cognitive selon Grandville et Hervey de Saint-Denis
Jean-Nicolas ILLOUZ
Mallarmé, Raffaëlli : Types de la rue et Chansons bas. Le réel et le symbole.
Clément DESSY
Le livre nabi, un territoire de rivalités et de connivences entre peintres et écrivains

Art et corporéité Phénoménologie des univers formels
mercredi
25
novembre
2020
18h00 - 20h00
horaire Institut national d’histoire de l’art, INHA, 2, rue Vivienne 75002 Paris en Salle Mariette (RDC)

Séminaire de recherche porté par l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC, CNRS/ EHESS) et l’Équipe de recherche HISTARA (EPHE/PSL)

Année universitaire 2020/2021

Ce séminaire doctoral examine, dans un territoire hexagonal mais transnational aussi, en longue durée, les liens entre les arts et le corps : comment les artistes sont conditionnés et conditionnent les catégories d’œuvres et de modèles d’objets qu’ils imaginent et fabriquent, en fonction de la plasticité des corps ? De quelles manières, selon quels échéanciers et à partir de quels schémas économiques sont produits, édités, diffusés des unica ou corpus qui répondent un canon esthétique et un confort social soumis à des variables politiques, culturelles et générationnelles ?

CONTACT : Agnès Callu
courriel : acallu [at] gmail [dot] co

Séance 1. 14 octobre 2020
« Le masque au corps. Un motif chez Kubrick, une obligation en temps de pandémie Agnès Callu, IIAC, CNRS / EHESS (Salle Mariette)
Séance 2. 4 novembre 2020
« Honoré Fragonard ou la passion sanctuarisée des corps écorchés » Agnès Callu et Christophe Degueurce, Ecole nationale vétérinaire d’Alfort, sous réserve (Salle Mariette)
Séance 3. 18 novembre 2020
« Le corps saint abrité sous le dais-mandorle : une diachronie esthétique » Agnès Callu et Christelle Rouillé, EPHE/PSL (Salle Mariette)
Séance 4. 25 novembre 2020
« S’incarner au théâtre. Incarner sa création » Agnès Callu et Peter Tournier, metteur en scène (Salle Mariette)
Séance 5. 2 décembre 2020
« La peau chez Géricault : pour une esthétique de la chair et du sang » Agnès Callu (Salle Mariette)
Séance 6. 13 janvier 2021
« Behaviors : des objets ‘designés’ pour les corps » Agnès Callu et Emanuele Quinz, Université Paris 8 (Salle Mariette)
Séance 7. 20 janvier 2021
« Franz Liszt ou le talent de la main » Agnès Callu et Bruno Moysan, Institut d’études politiques de Paris (Salle Mariette)
Séance 8. 10 février 2021
« Le corps de la rue. Récit documentaire de la violence » Agnès Callu et Arno Bertina, écrivain (Salle Mariette)
Séance 9. 3 mars 2021
« La chevelure sacrée. De la pilosité antique au cheveu contemporain » Agnès Callu et David Lavergne, DRAC Provence-AlpesC-ôte d’Azur (Salle Mariette)
Séance 10. 10 mars 2021
« Cadrer le corps ou la cérémonie sadomasochiste » Agnès Callu et Catherine Robbe-Grillet, écrivaine (Salle Mariette)