La philosophie dans l’académie de CRETEIL
Slogan du site

Séminaire Normativité environnementale face aux catastrophes climatiques. Les normes, l’information et la création

vendredi
08
mars
2024
16h00 - 18h00
horaire Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, centre Lourcine 1 rue de la Glacière, 75013 Paris Bâtiment 1 Suzanne Bastid, 2e étage, salle 13

Séminaire Normativité environnementale face aux catastrophes climatiques. Les normes, l’information et la création
Information et normes : des critères aux questions de méthode
La norme d’efficacité en économie normative et en éthique sociale est habituellement formulée en s’appuyant sur la promotion des valeurs ou aspirations des agents (critère de Pareto, critère de compensation de Kaldor-Hicks) ou sur la réalisation d’objectifs collectifs assumés (comme dans la Théorie de la justice de John Rawls ou lorsqu’on évoque l"efficience" dans de nombreux contextes pratiques).

Dans ce contexte, la neutralité du traitement de l’information est habituellement présupposée et elle est importante. En effet, la bonne promotion des objectifs est souvent tributaire de l’exploitation rationnelle du contenu informatif des données, et l’efficacité des tests statistiques utilisés importe, par exemple.

L’aspiration à la neutralité, très sensible dans l’irruption des thèmes "climatiques" dans les débats normatifs, se décline de différentes manières :

la dépolitisation ; une grande neutralité axiologique ; une indépendance aussi grande que possible par rapport au point de vue de l’auteur des analyses, du discours ou du conseil
la proximité avec un noyau incontestable de connaissances
la mise à disposition de bases de données neutres, indépendantes, exogènes, non déterminées.
Cette aspiration se heurte à des tensions. Dans ce contexte, l’analyse critique de l’information - tributaire d’objectifs qui étant difficilement "neutres" ne sont pas incontestables - et des biais engendrés par sa construction, est fondamentale.

À travers des exemples concrets et en croisant différentes approches méthodologiques et expertises, en mobilisant une épistémologie des sciences pour aborder les allers-retours entre objectifs/normes et validation empirique sur données, ce séminaire a pour objectif d’étudier cette complexité du rapport à l’information, aux sources, à leur véracité, à leur traitement dans le maniement de normes qui en dépendent.

On s’intéressera aussi aux approches artistiques ou fictionnelles et à leur capacité à mettre en perspective des informations d’une manière qui révèle des injustices, inefficacités, ou écarts par rapport à un idéal. Par exemple, les romans de Balzac, de Zola ou de Dickens nous intéressent en tant qu’œuvres de fiction mais ils retiennent aussi l’attention pour ce qui est de l’information économique et sociale sur les pratiques, les modes de vie et de subsistance, les réseaux dans la société, etc. On peut se demander alors dans quelle mesure le caractère "significatif" reconnu aux œuvres de création est le signal d’une valeur informative éminente ou d’un rapport à l’information qui se qualifie comme spécialement intéressant à cause de la mobilisation de normes.

On peut s’interroger aussi sur la nature des "avertissements" que l’on trouve dans les créations littéraires. Comment les écrivains se saisissent-ils des enjeux et des dangers de l’exploitation de la nature et des postures de supériorité face à un "environnement", de l’enthousiasme immodéré pour "le progrès", des attitudes face aux migrations liées à l’environnement, etc. ?

La création littéraire peut être interrogée en tant que répertoire de formes de mobilisation de l’information ou des signaux, et de formes de leur traitement dans la vie sociale ou dans l’organisation collective. Dans les débats contemporains sur le "catastrophisme" climatique, le clivage entre différentes mobilisations de la temporalité (dans l’alternative culturelle entre "courants apocalyptiques" et "courants post-apocalyptiques" notamment) ne se reflète-t-il pas dans les créations littéraires associées à l’angoisse climatique : attente de catastrophes ou explorations de catastrophes considérées comme déjà amorcées ou "en route" ?

Au-delà de la création littéraire, et notamment dans le champ des créations paysagères et dans les arts plastiques, la pertinence reconnue aux créations dans un contexte culturel et historique donné n’est-elle pas associée à quelque degré à la valeur informative ? Et plus précisément, à ce type de valeur informative qui tient à l’aptitude à transmettre une information utile pour la mobilisation des normes ou critères que l’on estime importants ?

Programme
 Jeudi 26 octobre 2023, 16h-18h
Marie Chenet, Apports d’une démarche de recherche-création aux questionnements environnementaux

Marie Chenet est maîtresse de conférences à l’UFR de géographie de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle est membre du Laboratoire de Géographie Physique (UMR 8591 LGP). Elle travaille, entre autres, sur les relations Homme-Nature dans des contextes de changements environnementaux, par une démarche de recherche-création (réalisation de films documentaires, approches sonores). Elle s’intéresse particulièrement à la façon dont le partage du sensible et de l’émotion peut constituer une méthodologie de recherche.

 Vendredi 10 novembre 2023
Pauline Nadrigny

 Vendredi 8 décembre 2023
Nicolas Lainez

 Vendredi 12 janvier 2024
Yves Meinard, L’invasion des hybrides

Les espèces exotiques envahissantes occupent une place de plus en plus importante, tant dans les sciences écologiques, qui voient se structurer et se développer la discipline de la biologie des invasions, que dans les politiques environnementales, qui consacrent des volets aujourd’hui majeurs à la lutte contre ces espèces, considérées comme des causes majeures d’érosion de la biodiversité et de perte de services écosystémiques. Cette inflation scientifique et politique du thème des espèces exotiques envahissantes suscite certaines critiques, qui pointent à juste titre l’ancrage normatif souvent inavoué de la notion, mais sont conceptuellement trop faibles pour ébranler le crédit scientifique dont jouissent les sciences des invasions et les politiques qui s’en revendiquent. Dans cette intervention, j’aimerais clarifier les débats qui se jouent autour des espèces exotiques envahissantes, en tâchant de tracer les contours des champs normatifs et positifs qui s’y entrecroisent, et en suggérant des pistes pour une prise en main plus réflexive et rigoureuse des enjeux des invasions biologiques.

 Dimanche 11 février 2024
Laurine Wagner, Art-relais : catalyser, expérimenter et transformer

Lors d’une rencontre, l’art-relais est un moyen de catalyser des croisements d’informations qui peuvent émerger à partir de questionnements multiples. La création peut être un moteur pour expérimenter mais aussi une possibilité de récolter des données, des témoignages par exemple, en lien avec une thématique précise, pour ensuite les traiter en prenant du recul. De la perception à l’action, par l’expérience artistique, nous pouvons, en tant qu’artiste, participant·e·s et/ou spectateurs·trices nous trouver transformé·e·s. Cette transformation peut correspondre pour l’artiste-chercheur·euse à des allers-retours entre création et recherche, une méthode aux déplacements significatifs, voire révélateurs.

 Vendredi 8 mars 2024
Mara Magda Maftei

 Vendredi 10 mai 2024
Jean-Sébastien Gharbi

Vendredi 14 juin 2024
Constanze Binder

Emeric Lhuisset

Séminaire organisé par le le groupe de travail NECC "Normativité environnementale face aux catastrophes climatiques" du LabEx DYNAMITE.(ISJPS et centre d’économie de la Sorbonne).

Inscription obligatoire avant mardi 24/10

Plus d'infos dans l'article :

Séminaire Normativité environnementale face aux catastrophes climatiques. Les normes, l’information et la création , les autres dates :